Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

15 mars 2014 6 15 /03 /mars /2014 22:26

Cinq mois d'attente et voilà les petits nouveaux qui pointent le nez.

D'abord le premier à apparaître en cet après-midi du 15 mars.

D'abord le premier à apparaître en cet après-midi du 15 mars.

Ebène, tout juste une heure d'existence terrestre.

Ebène, tout juste une heure d'existence terrestre.

Comme c'est la première naissance de l'année, l'objectif s'attarde un peu sur l'événement.

Comme c'est la première naissance de l'année, l'objectif s'attarde un peu sur l'événement.

Vivre est bien une lutte. D'abord contre le froid... contraste des températures entre les dix degrés de l'air ambiant et la douceur du ventre maternel. Et puis la fatigue...

Vivre est bien une lutte. D'abord contre le froid... contraste des températures entre les dix degrés de l'air ambiant et la douceur du ventre maternel. Et puis la fatigue...

Sinon maman veille. Elle tolère le berger, mais s'inquiète au passage du chat.

Sinon maman veille. Elle tolère le berger, mais s'inquiète au passage du chat.

A propos du berger, il a rectifié le cordon à une longueur convenable alors qu'il encombrait les premiers pas.

A propos du berger, il a rectifié le cordon à une longueur convenable alors qu'il encombrait les premiers pas.

J'imaginais qu'un second agneau pourrait sortir durant la nuit de cette outre sur pattes en peau de mouton d'Ouessant...

J'imaginais qu'un second agneau pourrait sortir durant la nuit de cette outre sur pattes en peau de mouton d'Ouessant...

... mais finalement, au crépuscule, en passant près d'une cabane, grâce aux gloussements typiques d'une mère nouvelle, je découvris un second agneau tout juste né.

... mais finalement, au crépuscule, en passant près d'une cabane, grâce aux gloussements typiques d'une mère nouvelle, je découvris un second agneau tout juste né.

Le second est une seconde, Ysengrine. Une de ces naissances qu'on imagine, de par le volume de la mère durant les derniers jours, pour dans une semaine ou deux. Comme quoi les choses peuvent être trompeuses.

Le second est une seconde, Ysengrine. Une de ces naissances qu'on imagine, de par le volume de la mère durant les derniers jours, pour dans une semaine ou deux. Comme quoi les choses peuvent être trompeuses.

Me voilà condamné, pour quelques mois, à effectuer chaque nuit une visite au troupeau vers 1h du matin, sans compter les trois autres minimum (matin, midi et soir). Simple souci d'optimiser la réussite de l'agnelage... au cas où...

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Agnelage 2014
commenter cet article

commentaires

Louis M. 27/06/2015 14:40

Je voulais dire qu'elle a démarré la saison d'agnelage 3 fois. A part çà,je savais qu'une brebis pouvais faire j'usqu'à 8 petits dans sa vie.

dominique morzynski 27/06/2015 20:37

ah d'accord, je saisis...

Louis M. 27/06/2015 10:13

Dites-donc! Ele est bien aimée par les béliers,cette belle Brina! De 2011 à 2015,elle a démarré la saison d'agnelage 3 fois!

dominique morzynski 27/06/2015 11:30

oui mais pas plus que d'autres; une brebis peut donner naissance 6/7 fois au maximum dans sa vie, chez moi, si elle est forme pour agneler chaque année.

Louis M. 25/05/2015 14:32

Sa mere ressemble a Ponette.

dominique morzynski 25/05/2015 18:06

en second c'est elle

karl 17/03/2014 19:34

bonjour, sans indiscrétion combien de petit sont potentiellement attendu cette année???

le berger 18/03/2014 14:10

c'est vrai que les problèmes sont rares mais ils existent, c'est pourquoi je visite la troupe plus que d'ordinaire depuis une semaine et pour de nombreuses semaines encore.

le berger 18/03/2014 14:08

merci , j'espère que tout ira bien chez vous également, comme chez chacun.

Christine.L 17/03/2014 21:50

On croise les doigts pour vous et pour nous qui attendons avec impatience de découvrir nos petits désirés!

karl 17/03/2014 21:23

Sa fait tout un petit monde a attendre est en espérant que tout se passe bien c'est le principal!!! Moi j'ai perdu une brebis en mettent sont petit au monde c'est tout de suite moins marant c'est malheureusement le risque. En attendant je croise les doit pour vous que tout se passe bien y a pas de raison!!!

le berger 17/03/2014 20:46

si tout va bien, il devrait rester une trentaine de naissances à venir encore.
34 maxi en tout, mais une paire de stérilités semble exister à ce stade... On verra, et puis croisons les doigts pour que tout se passe bien jusqu'à la dernière naissance!

muller simone 16/03/2014 09:14

Bonjour
Une question...doit'on séparé la mère et le petit et les mettre à l'intérieur pendant 3 semaines et nourrir la mère qu'avec du foin,eau et un peu de pain dur.merci pour la réponse car chaque éléveur me dit autre chose...

le berger 16/03/2014 10:39

Bonjour
Séparé de qui?
Des autres brebis... il n'y a pas de nécessité.
Du bélier ou des béliers... tout dépend des phénomènes (profil psychologique et comportemental).... Ma vingtaine de béliers retrouvera brebis et agneaux dans quinze jours comme chaque année et jamais aucun problème ne s'est posé jusqu'alors.
Enfermer mère et petit durant trois semaines? L'herbe est la meilleure nourriture pour un mouton. Un bon foin vaut mieux qu'une mauvaise herbe il est vrai, mais un mouton à l'herbe doit pouvoir disposer de foin à volonté dans un abri s'il en a le besoin. Libre la brebis continue de plus sa vie relationnelle avec la troupe et l'agneau découvre le monde et cette fameuse herbe, mais aussi les autres. Isoler une brebis et son petit pour le protéger du seul bélier de l'enclos, oui si besoin est. Isoler une brebis et son petit 48h si le duo est un peu faible, oui. Isoler une brebis et son petit par la suite car elle est maigre et épuisée et nécessite un complément en foin, granulés, céréales...oui, mais l'agneau en âge de manger doit pouvoir le faire en dehors de la tétée elle-même.
Tout dépend donc des conditions d'élevage de chacun et des particularités. Se rappeler cependant que si tout va bien, une vie qui tend vers le naturel est idéale pour la réussite et l'épanouissement des petites bêtes...

Martin 16/03/2014 09:12

Bravo pour ces naissances de fin d'hiver, vos agneaux ont de la chance la météo est printanière. Après la pluie, les agneaux!
Vous ne donnez pas le nom des mères et des béliers? Je pense que tout vos moutons ont des noms, les miens ont des numéros. Rondes de nuit et de jour, vous êtes esclaves de vos moutons vous. Ils ont quand même de la chance d'avoir un berger si attentif.

le berger 16/03/2014 10:22

Le temps est de la partie, mais d'une année sur l'autre avec les caprices de la météo rien n'est jamais garanti. L'interrogation demeure pour les semaines futures.
Si on raisonne dans la théorie, dans l'idéal il faudrait avoir la patience de faire naître en avril-mai seulement, comme le font chevreuils et cerfs dans nos régions, d'autant que le volume d'un agneau Ouessant dans le standard et en petite souche n'a, pour lutter contre les intempéries, rien à voir avec celui du mouflon son ancêtre sauvage qui s'autorise lui aussi des naissances de fin d'hiver.
On peut bloquer également ses Ouessant en bergerie pour la période d'agnelage, mais le Ouessant est une race d'herbage et non une race bergère de rente, je trouve dommage de ne pas le laisser vivre sa vie.
Par contre oui, une certaine attention s'impose encore plus de fait, mais il faut savoir ce que l'on veut. Les contraintes en cette période sont assumées, demeurent dans le cadre du plaisir d'un élevage non lucratif et allant dans le sens du souci de réussite de la saison d'agnelage. Tout un travail de sélection et de patience en amont mérite bien cela pour assurer ses résultats en aval.
Maintenant tous les éleveurs ne sont pas forcément attentifs, ne le pouvant d'ailleurs pas forcément, et acceptent de perdre quelques agneaux. Pour moi ce serait dommage, j'élève pour assurer la vie et non l'inverse et donc une série de nuits contrariées est finalement profitable pour tous: la mère, l'agneau et moi-même.
Merci pour votre intérêt pour le blog des Lutins.
PS: le premier est issu de Brina et le second de Ponette.