Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 17:01

Bientôt dix huit ans que je martèle aux oreilles de qui veut bien l'entendre et surtout le comprendre, qu'il est très important d'accoupler les moutons d'Ouessant noirs également avec les sujets blancs. Cela parce qu'ils appartiennent au même type ovin, qu'il ne faut pas construire deux races différentes, que sur Ouessant les choses se faisaient naturellement ainsi et que le brassage des gènes à l'exemple de ce qui se passait au sein du cheptel de l''île est important (sans oublier que construire des moutons blancs homozygotes systématiquement bloque l'expression possible de certains gènes concernant l'aspect de coloration des toisons).

De la même façon, je martèle depuis aussi longtemps l'importance de ne pas chercher de façon systématique à obtenir des Ouessant blancs plus blancs que blanc et qu'au contraire, au nom de la conservation de la diversité en ce type ovin ancien, l'aspect parfois surprenant de Ouessant blancs se doit d'être sauvegardé.

Il n'existe que très peu de documents photographiques permettant de découvrir au moins en partie la réalité des Ouessant, avant leur disparition (dès 1920) en leur forme ancienne pour cause de métissage et de nouvelles orientations d'élevage.

Cette miniature est tirée de la carte postale ancienne ci-dessous en fichier.

Cette miniature est tirée de la carte postale ancienne ci-dessous en fichier.

Sur ce cliché de début des années 1900, à droite de la fillette un classique agneau noir, à sa gauche une agnelle plus intéressante qui m'avait intrigué en 1999 quand je découvris cette carte postale et que mon décryptage du Ouessant était encore limité.

En fait, il s'agit bien d'une agnelle blanche présentant dans sa toison juvénile, comme cela arrive, un "bronzage" total assez soutenu et plus particulièrement sur les pattes.

Boum, boum, boum...

Pour le comprendre mieux, en couleurs, Hubot , bélier blanc d'un an issu d'une des plus anciennes souches Ouessant connues.

L'aspect caramélisé des pattes est toujours présent. La toison est bien éclaircie avec l'âge.

Les lèvres blanches comme chez son ancêtre d'il y a plus d'un siècle.

Les lèvres blanches comme chez son ancêtre d'il y a plus d'un siècle.

Petit rappel concernant le Hubot blanc dans sa toison de nouveau-né.

Petit rappel concernant le Hubot blanc dans sa toison de nouveau-né.

L'agnelle de la carte ancienne se situe à un âge de quelques mois et présente une toison à un stade intermédiaire entre le Hubot de quelques jours et celui d'un an.

Que de choses à découvrir et comprendre dans la diversité et la richesse du Ouessant de type ancien, y compris chez les animaux blancs!

Que de choses à sauvegarder donc! On y travaille chez les Lutins.

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans historique
commenter cet article

commentaires

Martin 26/04/2014 22:06

Il y a peu on m'a dit que le mouton d'Ouessant est avant tout noir. Je pense qu'il y a encore de nombreuses personnes qui le pensent et c'est ce qui explique qu'il y ait des conduites d'élevage noir-blanc séparés. La peur que les blancs avalent les noirs. Pas plus tard que la semaine dernière quelqu'un m'a dit que je ne devrais pas accoupler des brebis noires avec un bélier blanc. Je l'ai toujours fait et j'obtiens des agneaux soit noirs soit blancs 50/50. C'est fou ce que certains peuvent colporter comme idées fausses. Merci de me donner raison. J'aime beaucoup la coloration de Hubbot jeune.

le berger 29/04/2014 22:45

C'est vrai que cet "apartheid" charnel est encore pratiqué (y compris là où on ne l'attendrait pas), d'où mon insistance sur le sujet...
Comme sur d'autres sujets, les idées reçues ont la vie dure et sont vite colportées.
Souvent on répète ce qui a pu être dit, sans en connaître d'ailleurs les raisons.
Il y a ceux qui imaginent que comme en peinture le mélange blanc avec noir risque de faire apparaître un animal intermédiaire dans les "gris", contre toute logique de règles génétiques qui sont autres, alors qu'effectivement un agneau blanc issu d'un tel accouplement ne sera rien d'autre que blanc en sa toison et que de même un jeune noir ne serait rien de plus qu'un Ouessant noir.
Chez certains il y a presque une répulsion à pratiquer en leur troupeau ce qui leur apparaîtrait comme impur(il faut qu'on m'explique!).
On voit que dans ce domaine, malgré toute logique, explications et réflexions (sans parler des résultats) permettant d'appréhender le type Ouessant qui d'ailleurs est bien défini comme pouvant présenter plusieurs colorations de toison, les comportements humains, les craintes exprimées....pour ne pas dire les croyances, sont parfois surprenants pour ne pas dire même affligeants... et qu'il faudra encore bien des "boum boum boum" pour qu'un jour il en soit totalement différemment....
Merci pour votre Boum supplémentaire par votre témoignage!

Pâquerette 26/04/2014 12:54

BONjour.
Un petit coucou en passant prendre de vos nouvelles à travers vos lutins ! Je prépare actuellement notre prochain journal. Votre démarche de sélection m'ayant beaucoup intéressée, je vous aurais volontiers ouvert nos colonnes. Qu'en dîtes-vous ?
Amicalement.
Pour FERME
Georges JOUVE

le berger 29/04/2014 22:49

c'est une idée sympa, merci.
on va y travailler.
A bientôt

Christine L. 24/04/2014 23:05

Oh, mais c'est bien entendu et bien compris!
C'est pourquoi Caramel est à la maison. Il est l'heureux papa de Olympe, agnelle blanche avec le cou et le dos roux, le reste est clair, Igor, portrait craché de Hubot, donc blanc, avec un cornage du type " j'y vais" pour reprendre le titre d'un de vos précédents articles et Omphale, toute noire. Les mères sont des brebis noires.
Votre intérêt de travailler pour conserver le type ouessant dans sa diversité devient le notre. Quant à l'aspect surprenant que peut prendre un agneau blanc, il suffit de regarder votre petit nouveau du mercredi.
Les cornes de Hubot sont très belles... mais que fait-il sur la 1ère photo, on dirait qu'il fait pipi? Les paparazzi ne respectent décidément rien!!!

le berger 25/04/2014 12:50

Je ne doute pas du réalisme de certains éleveurs dont vous êtes, bravo, mais c'est loin d'être toujours le cas.
Mais le message passe peu à peu.

Je n'avais pas vu que Hubot se soulageait... Bien qu'en taille standard, il me faudra réduire un peu celle de sa descendance; mais l'important demeure surtout la banque génétique sur pattes qu'il représente.
Merci de poursuivre comme vous le faîtes la conservation et diffusion des gènes de papa Caramel!