Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

29 mai 2014 4 29 /05 /mai /2014 15:48

A l'interrogation du visiteur désirant acquérir des Ouessant, concernant le nombre en rapport à l'étendue de sa surface en herbe, je réponds souvent que ... cela dépend.

De la région, du sol, du type de végétation, de la saison, de la météo, de l'exposition ... de l'histoire de la prairie, de la pression de pâturage qu'elle a subi, son état donc.

La réponse à apporter à un éleveur du Nord n'étant pas celle donnée à un éleveur du Var.

A titre d'exemple, cet automne et cet hiver derniers, les Lutins se partageaient les parcs avec une densité de 15 animaux à l'hectare (en situation géographique presque centrale en France). Exceptionnellement, ce ne fut pas une trop forte pression grâce à la clémence de la météo et une humidité persistante qui permirent à l'herbe de prospérer plus qu'à l'ordinaire en ces mortes saisons. D'ailleurs les Ouessant ne consommèrent jamais de foin, pourtant disponible, durant cette période.

Ce printemps actuel, pas toujours chaud mais plutôt humide, permet, en cette saison de prospérité végétale, une densité de 22 animaux à l'hectare. Il est vrai, en comptant les petits ventres des agneaux de l'année à l'impact encore limité.

Ce n'est provisoirement pas une trop forte pression, mais si la pluie venait à manquer, ou au cœur de l'été, il risquerait d'en être tout autrement.

En se rappelant que sous 5 cm d'herbe on se trouve en surpâturage et qu'au-dessus de 15 cm c'est l'inverse, il y a une marge à observer et à respecter pour ne pas dégrader sa prairie ou encore au contraire ne pas trop gaspiller.

Densité

Maintenant, le trop d'herbe valant mieux que le manque, la fourchette de 10/12 Ouessant à l'hectare, ou moins ou plus selon les particularités locales, est un bon compromis de départ qu'il convient donc d'adapter ensuite selon sa situation. Ceci en prenant en compte l'intérêt des moutons tout autant que celui de la surface en herbe...

Propos pas vraiment nouveaux sur le blog des Lutins, mais comme on me pose souvent la question ces dernières semaines, voici une approche de réponse une fois encore.

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Elevage
commenter cet article

commentaires

per-youn 29/01/2015 13:48

Bonjour,

Tout d'abord je vous remercie pour ces quelques infos sur la densité d'élevage. Ma question porte sur l'association de moutons d'Ouessant au sein d'un verger d'arbres fruitiers (pommier, poirier, cerisier, pêchers...). En effet je possède moi-même un verger d'environ un hectare (légèrement moins) et je me demandais combien de moutons je pouvais installer sur cette surface, puis-je les laisser sur la parcelle toute l'année et enfin si vous aviez connaissance qu'une telle expérience ait déjà été menée dans votre entourage?

Je vous remercie d'avance.

dominique morzynski 30/01/2015 14:17

bonjour
problème du nombre pour la surface: tout dépend de la qualité de l'herbage et sa productivité sur une année "normale" côté météo.
Ne commencez pas avec plus de dix, vous adapterez ensuite si nécessaire.
côté fruitiers, c'est un plus pour les animaux mais aussi un danger, surtout si les moutons ne sont pas vaccinés.
en cas de chutes subites de fruits (verts ou à point), de consommations excessives par gourmandise ou à cause du manque d'herbe, plane le risque d'entérotoxémies mortelles (empoisonnement du sang) et de météorisations mortelles (par asphyxie suite au gonflement de la panse).
Et puis songez aux troncs à protéger si vos arbres sont de faible diamètre et à écorce encore jeune.

en fonction du nombre d'arbres, leur protection,...la quantité d'herbe,.....des Ouessant vaccinés peuvent vivre sur un verger avec pas trop de soucis si vous veillez....mais croqueront les fruits au sol que vous auriez voulu ramasser...
bonne réflexion