Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 15:07

La comparaison des clichés modernes en noir et blanc de chez les Lutins avec celui de début 1900 sur Ouessant demeure délicate pour ne pas dire difficile d'après la petite expérience proposée dans les articles précédents. Celle-ci consistait à faire correspondre la coloration à l'ancienne aux clichés originaux actuels en couleurs.

La difficulté réside d'abord dans le fait que les conditions météo du cliché ancien sur Ouessant ne sont sans doute pas exactement celles du jour des prises de vues chez les Lutins: le ciel, la luminosité, l'absence de la mer à proximité comme pour cette scène autour du moulin,.... la saison même (puisque sur la vue ancienne c'est probablement une fin d'été ou au-delà, les moutons étant d'une part à l'attache, que leur toison est bien avancée en pousse et que, dans ce probable couple brebis/agneau(agnelle), le plus jeune est déjà de belle taille).

Enfin il faut considérer la technologie photographique d'autrefois et le tirage papier à présent vieux d'un siècle qui n'ont rien à voir avec l'ère du numérique.

Cependant ...

Evident ou pas (4)

Cependant, il semble possible de noter que les pattes ne sont pas d'un noir soutenu, ce qui pourrait faire songer à des animaux noirs exprimant un gène de dilution de la coloration. Cela n'est pas impossible puisque cette coloration est bien présente de nos jours dans le type Ouessant ancien continental, qu'on la découvre sur certaines cartes postales des années 70 (chez des animaux il est vrai métissés depuis 1920), que je l'ai observée plusieurs fois encore sur l'île d'Ouessant dans les années 90.

Certains visiteurs m'ont proposé des animaux bruns (dans le sens génétique du terme). C'est guère probable (ce serait alors un "scoop" et l'unique témoignage de la présence insulaire de ce morphe si cela s'avérait juste). Mais il est vrai que l'expression des toisons peut également y faire songer.

Maintenant il y a un hic dans tout cela!

Si on regarde attentivement le cliché, on découvre que la patte arrière droite du Ouessant de "profil" semble nous permettre de voir deux onglons clairs. J'ose imaginer le même détail, bien que moins net, aux pattes gauches de l'autre mouton. Etrange!

Peut-être que ce ne sont pas les onglons (?). Dans ce cas, ce serait le léger anneau de poils clairs qui les rehaussent parfois chez les Ouessant "Agouti blanc" fortement bronzés.

Ce détail, s'il est exact, expliquerait l'impression de pattes non vraiment noires sur cette vue.... car roussâtres chez certains Ouessant blancs (dits fortement bronzés). La toison serait alors d'un blanc pas vraiment pur comme il arrive que ce soit le cas chez ces animaux.

Tout ce blabla pour ça?

En fait c'est "énorme" (comme dirait un certain comédien...).

Car depuis quinze ans d'analyse du cliché, je n'avais encore jamais perçu ce dernier détail. C'est grâce à la présentation de cette série d'articles et dix-huit ans d'expérience et d'observation attentive du Ouessant en long et en large que cet élément m'est seulement apparu ces dernières semaines sur cette photo.... Et cela change sans doute tout sur la perception de la coloration de toison de ces Ouessant insulaires sur ce cliché.

Pour ôter le doute et se concentrer sur le détail.

Pour ôter le doute et se concentrer sur le détail.

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans historique
commenter cet article

commentaires