Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 11:34

Depuis trois semaines, la nature se montre généreuse . Ainsi les quelques animaux qui étaient à l'engraissement pour se refaire une santé, ont retrouvé le troupeau et profitent comme lui des fruits et baies de l'année.

Nature généreuse

Les glands chutent, vite repérés par les oreilles attentives et les regards aiguisés des Ouessant les plus spécialisés en cette provende du moment.

Nature généreuse

Museau au sol, on passe et repasse, quadrillant plusieurs fois par jour, et au lever en particulier, les surfaces généreuses en cette gourmandise.

Nature généreuse

Les Lutins ont compris que dans cette quête il était inutile d'aller au-delà des ramures des chênes et que seules certaines zones bien précises des lisières méritaient qu'on s'y attarde.

Heureusement, les excès sont limités de par l'accoutumance des moutons à ce complément naturel de fin d'été, d'autant que l'herbe est encore bien abondante et que les prairies n'ont pas souffert de sécheresse cette année.

Nature généreuse

Presque tous les fruits sont abondants cette année. Les prunes domestiques ne sont déjà plus qu'un souvenir pour les panses. Les pommes arrivent, les poires également.

Nature généreuse

Les poires sauvageonnes issues du porte greffe abandonné depuis plus d'un siècle à sa libre expression sont particulièrement juteuses.

Et puis, les noisettes, les baies d'aubépine, plus tard les châtaignes puis les prunelles sont d'un apport non négligeable dans l'alimentation des Lutins qui ont la chance de disposer de parcs où toutes ces richesses sont conservées ou cultivées.

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Instants de vie
commenter cet article

commentaires

Manalia 11/09/2014 19:07

Ah merci Monsieur le Berger !
Je me demandais si mes 2 compères pouvaient manger tout cela ...
Bon appétit !
Manalia

le berger 12/09/2014 21:24

un mouton peut manger beaucoup de choses, à condition que toute nouveauté (autre que le foin) soit ingérée graduellement en quantité sur plusieurs jours et sans excès.
toujours dans le souci que les bactéries (il en existe des centaines de variétés) du rumen aient le temps de se multiplier en fonction du type de nourriture ingérée.... et puis il ne faut jamais oublié que cette panse doit être lestée d'une certaine quantité de fourrage ou assimilés...ne manger que des poires ou que des glands ou que des céréales serait mortel pour un mouton

lathas 11/09/2014 16:57

Ben ça alors, je croyais que les glands étaient mauvais pour les moutons ??? Mes moutons adoooorent les feuilles de chêne ainsi que le fruit mais j'enlève les glands car un éleveur m'avait dit que cela pouvait les rendre malade ???? Peut on m'en dire plus !

le berger 12/09/2014 21:15

comme toute nourriture nouvelle, autre que le foin (sans moisissures ni plantes toxiques), les glands peuvent être un souci s'ils sont consommés en excès (et brutalement) par des animaux affamés ou/et disposant d'une prairie surpâturée ...et d'autant plus en période de sécheresse.
en effet, dans ces circonstances, par manque de verdure à se mettre sous la dent, les glands particulièrement appétants peuvent être engloutis par gourmandise en excès au risque de "bétonner" la panse, créer entérotoxémie et autres soucis digestifs.
Ici les Lutins s'habituent graduellement à cette nourriture depuis le début de la chute des glands, n'en consomment pas plus que leurs besoins, disposant d'herbe et autres végétaux en abondance. Il suffit d'ailleurs de voir le nombre de poires (autre friandise) qui jonchent le sol et sont délaissées pour comprendre que les Lutins ont abondance et grand choix dans leur nourriture.
Ensuite on raconte que les glands peuvent donner des soucis rénaux. dans les conditions de vie de mes moutons je ne l'ai jamais noté.
Enfin, je ne sais combien de quintaux de glands tombent selon les années sur les prairies des Lutins, mais chaque animal en consomme assurément des kilos et des kilos sur plusieurs mois (ils savent les retrouver en hiver sous les feuilles mortes), les chênes centenaires étant 20 à 30 à produire. de toute façon il serait illusoire de vouloir les ramasser... et puis ils semblent être bien appréciés des Ouessant et ne pas leur poser de souci jusque là.