Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

30 octobre 2014 4 30 /10 /octobre /2014 19:15

Chez l'ovin, il faut concevoir qu'il existe deux couleurs de base de la toison: le noir et le brun.

Couleurs sur lesquelles peuvent venir se greffer divers gènes qui y agiront à leur façon , selon les lois de la génétique et l'héritage issu des ascendants de l'animal considéré, pour donner un aspect de coloration de toison ou un autre.

Palette de noirs (1)

Dans cette brochette des six jeunes Lutins de premier automne, tous ces béliers sont construits sur base noire (et non brune), aussi surprenant cela soit-il.

De gauche à droite, faisons la présentation.

1/ un jeune bélier en couleur de base noire, ayant hérité du gène dominant dit "Agouti blanc"... D'où cette coloration blanche (la couleur noire récessive étant cachée)

2/ Un jeune bélier en couleur de base noire, ayant hérité de gènes de décoloration de la toison dits "faded". D'où une laine d'aspect délavé, d'ailleurs accentué par les effets du soleil en surface.

3/ Un jeune bélier en couleur de base noire, sans aucune intervention d'un autre gène, avec une toison qui résiste encore bien à ce stade aux effets du soleil.

4/ Un jeune bélier de couleur de base noire, ayant hérité d'un gène dit "Agouti gris" dominant, lui donnant cette toison juvénile pâlissante peu à peu.

5/ Un jeune bélier en base noire, sans aucune intervention d'un autre gène, mais sur qui le soleil commence à brunir légèrement la toison en surface.

6/ Un jeune bélier en base noire, sans intervention d'un autre gène, mais dont la toison noire est particulièrement sensible aux rayons du soleil, au point de brunir de façon intense la laine en surface.

Palette de noirs (1)

Les quatre noirs (sans aucun gène agouti).

De gauche à droite: 6/ ; 2/ ; 5/ ; et derrière 3/

Palette de noirs (1)

Les mêmes de dos.

D'abord 3/ ; puis de gauche à droite en second plan 2/ ; 6/ ; 5/

Palette de noirs (1)

Nette différence entre ces deux béliers noirs.

A gauche 3/ noir ; à droite 2/ noir ayant hérité des gènes de décoloration "faded"

Palette de noirs (1)

Deux noirs.

A gauche 6/ dont la toison a fortement bruni au soleil; et à droite 5/ sur qui le soleil a moins d'effet à ce stade.

Palette de noirs (1)

Encadrés par 3/ et 5/ ,

4/ le noir ayant hérité du gène dominant "Agouti gris" qui le fait pâlir lentement mais sûrement...

1/ à l'arrière, le bélier en base noire ayant hérité du gène dominant "Agouti blanc", facilement reconnaissable.

Tous noirs donc, mais différents réellement pour certains ou en apparence pour d'autres à cause des UV du soleil et de la réaction de leur toison à cette agression.

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans L'animal
commenter cet article

commentaires

electricite paris 14/02/2015 17:45

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

Thomas 30/10/2014 22:52

Article intéressant pour qui se préoccupe de la couleur chez l'Ouessant!!! J'adore les toisons des jeunes de l'année qui sont plus en laine que celles de leurs aînés, qui eux ont été tondus au printemps. Les nuances de couleurs sont encore plus flagrantes. J'ai dans le troupeau un autre type de coloration. Certains de mes animaux sont noir foncé, à toison non brunissante... C'est notamment le cas de Vitellius, adulte noir, fils de Eu des Lutins du Montana et de Pablo: bélier blanc hétérozygote de l'élevage Pattyn (origine élevage Abbé). J'ai constaté que ce caractère de coloration de la toison était transmissible à la descendance et les quelques agneaux noirs issus de ce bélier ont également cette caractéristique. Je ne me souviens pas en avoir remarqué au sein de ton troupeau, mais peut-être n'avais-je pas, à l'époque, le regard aussi aiguisé!!!

le berger 30/10/2014 23:15

c'est l'occasion également de s'y intéresser pour qui n'y prêtait guère attention...
Des Lutins noirs qui le resteraient en toison soutenue dans cette coloration en toute saison après l'âge de quatre ans c'est peu courant; cela existe et c'est effectivement un caractère génétique en soi.
j'en ai quelques uns en tête, mais ensuite reste à voir avec l'âge car effectivement arrive le plus souvent entre un et quatre ans (selon précocité ou retard) le phénomène de canitie (dont les jeunes de cet article ne sont pas encore atteints à leur âge). On a parfois des noirs que l'on croit demeurer ainsi en intensité mais qui finissent par s'avérer des individus atteints tardivement du grisonnement de la canitie... ce qui est tout a fait autre chose que la sensibilité de la toison aux UV comme pour ces jeunes

Lucine 30/10/2014 21:10

Toujours aussi surprenant...

le berger 30/10/2014 23:01

le hasard de cette diversité de jeunes mâles 2014 était l'occasion rêvée pour présenter les gamins en question