Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

7 novembre 2014 5 07 /11 /novembre /2014 13:08

En novembre, certains jeunes béliers du printemps peuvent exhiber un cornage que des animaux d'un an leur envieraient.

Pour d'autres, la pousse commence seulement.

Tardif

C'est le cas de Myrmidon qui comme je m'y attendais (du moins l'espérais), voit ses cornes enfin croître depuis l'arrivée de l'automne.

Un bélier qui n'a pas de cornes (ou une brebis, cas des femelles Ouessant) est dit "motte"; ce qui est un caractère fixé en bien des races modernes.

Type ovin primitif, le Ouessant de type ancien peut cependant être motte à l'occasion (question d'ascendants). Caractère dominant génétiquement, la sélection vers ce caractère n'est pas souhaitable, la conservation de ce type ovin allant à l'opposé vers la construction de béliers cornus (sans pour autant aller vers l'excès de cornage, ce qui est un autre problème).

Sans devenir sans doute un fier animal, le bélier Myrmidon ne sera pas motte, ce qui est le plus important, le berger des Lutins n'étant pas un éleveur tombé dans la course au cornage.

Le cornage n'est pas tout pour le bélier et l'ancienne population ovine ouessantine a dû probablement présenter une certaine variabilité dans cet attribut, comme de trop rares documents le laissent deviner (et comme c'est généralement le cas chez le mouflon mutant domestique qu'est un mouton, dans les types encore cornus).

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Cornage
commenter cet article

commentaires