Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 06:39

Pas du côté des naissances qui, comme je le devinais cette année, allaient être globalement plus tardives que lors de mes autres saisons d'agnelage.

En attendant, retour sur un instant d' "Autour des Lutins" en ce début mars, concernant dames grues cendrées.

Elles se sont ruées en masse sur un temps assez court, saisissant l'ouverture d'une fenêtre météo favorable pour quitter l'Espagne et remonter nord-est pour regagner leurs patries d'origine.

Certains sites ont vu des rassemblements et des passages mémorables par dizaines et dizaines de milliers.

Bien modestes comparativement les mouvements au-dessus des Lutins.

Cependant un petit moment magique tout de même piégé en l'appareil et la mémoire....

Dès le milieu de la matinée, les premières petites bandes, volant bien bas à cause des brouillards et d'un plafond encore encombré faute de soleil, se faisaient remarquer. Voyageuses parties très tôt de leur escale des Landes ou ayant passé les Pyrénées durant la nuit et poursuivant leur route? Déjà les jours précédents je notais des vols très matinaux.

Plus les heures passaient et plus le phénomène s'accentuait, obligeant ma petite tête à jongler avec les dénombrements et les heures précises afin de mémoriser et pouvoir rédiger comme chaque soir mes notes d'observations de la faune.

Arriva midi et, dans le même temps, une telle succession des troupes que je crus mes capacités de mémorisation défaillir.....

Heureusement, le soleil venant de percer depuis peu au zénith bloqua les mouvements. Les oiseaux décidèrent alors de saisir les premières ascendances d'air chaud se formant au-dessus des pentes de la colline des Lutins et des environs.

Cela se bouscule au portillon

400 + 170 + 350 + .... les vols arrivant du sud-ouest viennent les uns après les autres buter à la masse d'oiseaux qu'ils rejoignent dans leur tourbillon. Ce sont ainsi pas moins de 4 500 grands échassiers claironnant qui cerclent au-dessus des Lutins ...

Cela se bouscule au portillon

Les milliers de choristes prennent peu à peu de l'altitude...

Cela se bouscule au portillon

Toujours plus haut quand c'est possible, avec le minimum d'efforts, telle est la stratégie. Un véritable métier qu'être grue cendrée, toute une expérience de leur environnement et des éléments qui va leur permettre depuis leurs hauteurs de poursuivre leur route en se laissant glisser, planant un peu plus. Fini le travail pénible des premières heures du jour à devoir "ramer" à quelques dizaines de mètres du sol.

Le soleil veut s'installer et les ascenseurs invisibles qu'il offre aux dames vont permettre à ces dernières de rentabiliser leurs efforts à limiter les dépenses d'énergie dans leur grand voyage migratoire.

Aussi, du désordre apparent, émergent les premiers groupes qui réorientent leur direction de progression....nord-est...

Cela se bouscule au portillon

Alors la précipitation reprend, "l'appel du nord".

Cela se bouscule au portillon

Les concertistes filent dans l'azur, leurs notes trompettantes aidant à la cohésion de l'escadrille et des familles.

Cela se bouscule au portillon

En les voyant s'éloigner, je les admire. Expression du vivant qui cherche à perdurer malgré le phénomène du domestique qui ronge la planète et son fonctionnement naturel. Expression du vivant dans le fleuve d'une évolution qui les a construites bien qu' imperceptible à mes yeux d'éphémère , elles sont magiques...

Cela se bouscule au portillon

La traine.

Les oiseaux qui n'ont pas pu ou su saisir le bon moment pour monter dans le train, se sont retrouvés plantés dans les couches basses. Néanmoins ils reprennent la route.

Cela se bouscule au portillon

Le chemin sera plus laborieux, mais d'autres ascendances seront à saisir.

A voir les nappes de nuages bas qui vont les contraindre encore à ne voler parfois guère plus haut que les cimes, bien qu'oiseaux protégés, je ne peux m'empêcher de songer aux pièges que les humains leur ont tendus sur leur route avec les lignes électriques invisibles dans la brume....quand ce n'est encore, à l'occasion, le coup de fusil d'un imbécile (à cause d'une ressemblance avec le malheureux faisan d'élevage?) ou celui en punition du crime de gratter et consommer les semis des cultures...

Non! Vraiment! Bercé depuis ma plus tendre enfance par les grandes voyageuses, aussi belle et riche en faune soit elle, je ne me vois pas vivre en une région qui ne serait pas survolée deux fois par an par ces milliers de grues cendrées!

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Autour des Lutins
commenter cet article

commentaires

Laorañs 30/03/2015 23:09

Jamais eu le plaisir de voir ce spectacle. La Bretagne, ce n'est pas trop leur route.

dominique morzynski 31/03/2015 11:26

effectivement, la Bretagne n'est qu'accessoirement visitée lors de déroutes de la voie principale à cause de conditions météo médiocres comme de forts vents d'est.

Manalia 30/03/2015 13:26

Merci pour ces images magiques toujours aussi émouvante et VIVANTES !
Les Belles Dames sont passées ici très bas une nuit, à quelques mètres au dessus de nos têtes ...
Kyha n'en revenait pas :-) ...

dominique morzynski 30/03/2015 13:56

c'est vrai, c'est encore plus magique dans le silence de la nuit, on entend le bruit des ailes quand elles sont basses

lathas 30/03/2015 10:26

Merciiiiii pour cet échange, j'aime aussi profondément le ciel avec ces oiseaux migrateurs même si j'ai une préférence pour les oies qui à chaque fois m'émeuvent en entendant leurs cris.
Merciiiii encore pour votre blog que je lis avec un immense plaisir. Chez nous 1er année sans naissance car les brebis se font vieilles et nous déménageons pour plus d'espace, alors c'est bien de vivre ces naissances ailleurs.
Belle journée.
Famille Turrel Grosjean

dominique morzynski 30/03/2015 10:34

merci pour cette fidélité aux Lutins. Bonne nouvelle vie vers votre ailleurs plus vaste, avec les vôtres y compris Ouessant.