Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 12:04

Cela faisait plusieurs années que j'attendais son installation pour la reproduction.

Jusque là je la voyais nicher aux environs, sans jamais élire domicile chez les Lutins, bien qu'elle savait venir sur leurs terres pour s'y nourrir.

Aussi, quand en avril mes oreilles entendirent deux mâles mener combats vocaux dans le quartier, ou que mes yeux les virent dans ma cour se voler dans les plumes sous le regard affolé de la femelle courtisée, j'eus un moment l'espoir que la huppe niche enfin sur mon domaine.

Les semaines passèrent, entendant régulièrement les appels des mâles et observant furtivement cette espèce que je compare en son vol à un "poisson-clown des airs".

Je pensais que c'était encore une fois loupé pour cette année jusqu'à ce que j'aperçoive un oiseau transportant chenilles et autres insectes en son bec. La preuve était faite que la huppe nourrissait, passant assez inaperçue les semaines précédentes de par ses obligations à couver ses œufs puis ses tout jeunes oisillons.

Méfiante, il me fallut des jours en l'observant de loin pour définir où elle allait ravitailler. Tout autant observé, elle savait me tromper, sachant chaque fois profiter d'un instant de mon inattention pour gagner son nid, me privant de définir l'arbre hôte précis.

Ce n'était pas bien grave. L'essentiel était pour moi que l'espèce se reproduise, qui plus est enfin sur les Terres de Lutins. Le temps ferait le reste pour affiner mon observation, les jeunes grandissant finiraient par se montrer à l'entrée de leur cavité....

Mais finalement...

Upupa epops

Un soir de la semaine dernière, près de la maison, je découvris quatre placettes de plumée d'une huppe, l'oiseau ayant été déplacé à plusieurs reprises sur une centaine de mètres.

???

Oeuvre légitime de l'épervier? Oeuvre moins légitime d'un chat du quartier ... ou d'un "sale chat d'amour" de la maison (ce que je suspecte plus)?

2015 ne verra donc pas la huppe fasciée s'ajouter à la liste des oiseaux nicheurs de chez les Lutins, du moins avec reproduction réussie.

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Autour des Lutins
commenter cet article

commentaires

Louis M. 28/07/2015 18:38

Maître huppé sur un arbre perché,tenait en sont bec une cerise.
Maître Matou,sous sa proie racasié,lui tin à peu près ce language...

Bref,la huppe arrive chez moi...

LOUIS le petit berger...

dominique morzynski 28/07/2015 20:50

le retour vers l'Afrique est entamé...

Louis M. 16/06/2015 20:23

C'est vrai que la huppe façiée est un très beau oiseau (mon faible,c'est la crête!)...
Mais pourquoi je n’en voix jamais sur mais prairies???
Pourtant,un de mes champs est vide...ils peuvent gambader et voler tranquillement!
Est-ce à cause de la différence de climat entre chez vous et chez moi? ...

Hier soir,en me promenant sur la prairie vide,j'ai aperçus un oiseaux mort dans le seau d'eau encore remplie par la pluie et le reste d'eau qui n'a pas été bus.
C'est incident est sans doute la cause d'une noyade,cet oiseau ne savait sans doute pas encore voler.
Faudrait-il vider le seau obligatoirement?

Merci d'avance pour vos réponses!


LOUIS le petit berger

dominique morzynski 17/06/2015 14:37

c'est un bel oiseau, plus présent dans les 2/3 sud de la France mais se reproduit aussi au nord. il a besoin de cavités pour nicher et d'abord de secteurs riches en insectes (évite donc les zones trop céréalières). une espèce en difficulté en partie donc; dans le même temps l'évolution climatique semble la faire remonter... dans tous les cas, elle aime vergers, bocage, prairies, mais on la découvre parfois là où on ne l'attendrait pas spécialement.

pour le seau, oui il faut le vider...oiseaux, lézards, rongeurs s'y noient...y compris insectes... On peut aussi y laisser flotter un petit fagot de bois pour aider les maladroits à s'en sortir (on pourrait parler du problème des piscines, bacs, tonneaux, bassins à bâche plastique....enfin bref toute structure sans pente douce et pas assez rugueuse pour qu'un animal puisse sortir seul)