Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

29 août 2015 6 29 /08 /août /2015 14:37

Toute dépression se comble avec le temps. Apports suite à l'érosion, accumulations des débris végétaux.

C'est particulièrement vrai en milieu aquatique quand les eaux sont stagnantes, et d'autant plus rapide sur de petites surfaces.

Sur ces principes tout à fait naturels qui dessinent et redessinent les milieux et les paysages depuis "toujours", la mare du jardin vivait ses dernières heures.

Nouveau départ

C'était sans compter la sécheresse de cet été qui déclencha le courage du berger.

L'occasion de cet assec naturel était trop belle pour ne pas en profiter pour redonner une nouvelle jeunesse à la mare.

Des années de chutes de feuilles mortes, la décomposition des plantes aquatiques....et surtout la colonisation du site par la prêle malgré de réguliers curages automnaux légers, tout cela avait fini par réduire de façon catastrophique la profondeur en eau.

Nouveau départ

Après quelques journées de travail, le milieu reprend forme, quelques averses ayant même donné un coup de pouce pour que le lieu retrouve doucement son ancien visage.

Si ce n'est les plantes bien évidemment et quelques insectes dont les magnifiques insolites courtilières, je ne dérange pas grande vie. Les têtards d'été des crapauds accoucheurs et les dernières larves du triton palmé survivant dans l'ultime flaque qui restait, trouvent moyen de fuir devant mes interventions. Ce qui me rassure.

Nouveau départ

Ce sont des mètres cubes qui sont à extraire, patiemment, à l'aide des deux bras et quelques outils. Le genre de travail qui chaque matin au lever vous rappelle vos muscles et vous fait prendre conscience de chacun d'eux...

Cette intervention contre nature, douce mais pas moins radicale pour autant, entre dans la politique des "maisons nichoirs" ou "jardins nichoirs" menée par les humains aimant être entourés de toutes sortes de petites bestioles. J'avoue que mon crime de destruction du milieu évoluant doucement vers une mini tourbière a pour but premier de satisfaire mon plaisir à accueillir et observer les batraciens qui vont retrouver là de quoi pouvoir continuer à prospérer.

Déjà plusieurs espèces de libellules reviennent déposer leurs pontes de fin d'été. De nombreux insectes aquatiques en quête d'un plan d'eau ont chuté vers la mare. Les oiseaux reviennent y boire et s'y baigner..... Un nouvel élan de vie pour la mare, une cure de rajeunissement. Les plantes ne tarderont pas à reprendre leurs droits elles aussi; je reconnais espérer l'absence de la prêle.

La Nature va s'organiser à sa guise après ce cataclysme, pour le plaisir d'une foule de petites créatures.... et celui de mes yeux.

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Autour des Lutins
commenter cet article

commentaires

Manalia 30/08/2015 16:26

Bravo au Berger ! ... Longue vie à la "marre du jardin" !!
Dans mon refuge, où il n'y a pas d'eau malheureusement, nos amis Crapauds ont déserté depuis 3 semaines environ, est-ce pour aller pondre en marre ?? Ça me paraît fort tardif... Je n'ai pas retrouvé non plus, mon petit estropié (une patte avant sectionnée) qui avait trouvé une belle cachette dans la cave et que j'aidais à s'alimenter ... Snifff.

dominique morzynski 30/08/2015 18:40

merci!
les crapauds communs ne pondent qu'au printemps.
par contre avec l'été sec il y a beaucoup de pertes...plus de vers et autres bestioles à gober au sol par les nuits de vagabondage aussi sèches que le jour.... je note des d'individus squelettiques et à bout sur mon secteur, puis leur cadavre.
on ne peut que leur souhaiter de belles pluies nocturnes après ces derniers jours à encore 35 à l'ombre

Christine L. 29/08/2015 22:00

Toute peine mérite récompense, la vôtre sera de revoir ce lieu colonisé par la végétation et la faune aquatiques, il est vrai que la vie au bord et dans l'eau est d'une richesse étonnante. C'est toujours un grand plaisir d'observer la renaissance d'un lieu.

dominique morzynski 29/08/2015 22:41

oui c'est toujours sidérant de voir la profusion de vie qui s'installe en un milieu aquatique "neuf"