Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

8 décembre 2015 2 08 /12 /décembre /2015 18:25

Le mois de novembre est passé et certains jours il fut très chaud du côté des reproducteurs.

Les béliers des lots de reproduction les plus importants pouvaient se retrouver avec cinq ou six femelles en chaleur à devoir féconder dans les mêmes heures.

Et comme pour chacune il faut s'y reprendre un grand nombre de fois, les valeureux mâles ne savaient plus où donner de la ... tête.

En effet, novembre correspond au pic des fécondations réussies chez le Ouessant. Ce qui correspond bien au pic des naissances d'avril ensuite, cinq mois plus tard.

Ces naissances étant essentiellement plus fréquentes en ce mois donc et bien représentées tout de même le mois précédent ainsi que le suivant.

Mars, avril, mai! Pas vraiment un hasard, puisque c'est l'arrivée du printemps, période à laquelle les jeunes ont le plus de chance de s'en sortir et profiter du lait de mères pouvant tirer profit d'une meilleure alimentation naturelle, avant que celle-ci devienne également une aubaine pour les petits nouveaux.

Comme on dit souvent: "La nature prévoit plutôt bien les choses!" (En fait la nature ne prévoit rien, ce sont simplement là des caractéristiques biologiques qui, se trouvant être les plus favorables à l'espèce, se sont ainsi trouvées favorisées par la sélection naturelle, l'héritage génétique et l'évolution au cours des temps. Le phénomène du vivant n'étant jamais un but mais simple conséquence.)

En ce début décembre, je note les brebis non fécondées lors de cette effervescence de novembre. Elles se retrouvent donc en chaleurs ces derniers jours, face à un mâle moins débordé.

Les prolongations pour un travail bien fait vont ainsi s'étendre jusque début janvier. Ensuite, les accouplements ne seront plus qu'anecdotiques puisque la plupart des brebis sera déjà gestante.

Novembre fut chaud

Chez les jeunes du clan des mâles célibataires...

Novembre fut chaud

..., on s'entraîne, pour l'an prochain...

(comme Gléglé, avant que je doive tronquer sa corne, pour une autre raison, comme je l'expliquais dernièrement)

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Reproduction
commenter cet article

commentaires

Louis le petit berger 17/02/2016 11:44

Chez moi,ce sont les petits agneaux de quelques jours qui jouent à ça pendant les périodes printanières.
Mais le plus marrant,c'est que ce sont les agneaux qui montent sur les agnelles!

dominique morzynski 17/02/2016 13:33

relations (affinités, domination,...) se mettent en place dès l' "enfance"