Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 18:13

Depuis l'acquisition du bâtiment il y a deux ans, débordé par les travaux d' installations des Lutins, j'avais un peu tardé à m'inquiéter d'aménager la grange pour mes amies les effraies qui voudraient bien passer par le lieu.

Cette espèce de chouette me rappela à l'ordre à l'automne. C'est en découvrant une, puis deux pelotes de réjection récentes que j'eus la preuve qu'un oiseau y venait la nuit. Pourtant le rapace nocturne n'a rien dans le bâtiment pour lui offrir 24heures sur 24 un peu de tranquillité pour s'y reposer... voire pouvoir nicher.

L'entrée pour "Dame blanche" en pignon.

L'entrée pour "Dame blanche" en pignon.

Ni une ni deux, au soir de cette découverte de fréquentation, dans l'urgence, un coffre aménagé et installé en conséquence trônait à l'entrée utilisée par l'oiseau, sans lui interdire totalement l'accès à la grange grâce à une hauteur conséquente de l'ouverture en muraille.

Crise du logement

Pris par mes occupations, j'avais presque oublié mon aménagement et ma visiteuse. Pourtant une semaine après cette installation, venant par hasard à la grange en après-midi, je découvris la chouette posée sur le nichoir.

Nous nous regardâmes longuement, réciproquement étonnés; puis dans son allure de vieille dame marchant les mains dans le dos, elle gagna tranquillement le pignon pour entrer dans le coffre.

Gagné!

En moins d'une semaine sans doute, l'effraie adopta ce nouvel appartement, preuve de crise du logement dans les environs ou de grande tentation devant si belle aubaine.

Depuis, plusieurs mois ont passé et je sais que ma locataire est fidèle au lieu.

Il n'y a plus qu'à espérer qu'elles seront deux au printemps pour envisager fonder famille.

Si tout se passe comme souhaité et que l'aménagement convient à la reproduction, le coffre fera une fin de carrière inattendue pour lui.

Sinon il me faudra envisager prendre du temps pour construire mieux et plus grand. Mais à mon avis, cette réponse d'installation en urgence devrait faire affaire.

Dans une vie antérieure et ailleurs, mon nichoir en grenier accueillit plus de vingt ans des effraies et devrait encore être opérationnel en cet instant j'imagine, si mes successeurs en mon chez moi du passé furent bienveillants.

J'apprécierais que ma vie soit à nouveau rythmée par celle de ce sympathique oiseau et sa famille.

Bien qu'espèce protégée qui, normalement, ne devrait plus finir crucifiée sur les portes de grange ou persécutée, la chouette effraie est une des premières victimes de la circulation routière, comme en témoignent les nombreuses dépouilles gisant sur le bas côté des routes et dont les ailes frémissent sous le souffle de la mort à chaque passage de véhicule.

Alors pour la bonne cause, un petit coup de pouce, "mettez" (aidez à ce qu'elle s'installe!) une effraie dans votre grenier ou votre grange...à condition de la laisser tranquille.

(il suffit de gérer ou interdire l'accès aux zones craignant salissures par installation adéquate, le nichoir pouvant donner sur l'extérieur uniquement si on le souhaite)

Un lien utile ci-dessous:

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Autour des Lutins
commenter cet article

commentaires

Laorañs 23/01/2016 14:51

J'aime bien la reconversion du coffre pour un trésor aussi précieux qui nous limite les populations de petits nez pointus. Chez moi pas possible, malheureusement, pas de bâtiment adapté pour l'effraie qu'on appelle "labous an Ankoù" = oiseau de l'Ankou en breton (mais cinq autres nichoirs pour passereaux). L'Ankoù c'est la personnification de la mort en Bretagne. Il se déplace avec une faux emmanchée à l'envers ou une masse dans une charrette grinçante trainée par un cheval famélique, et charge les trépassés. L'effraie frappe aux carreaux  à la nuit et annonce(rait) la mort prochaine de quelqu'un dans la maison et le passage de l'Ankoù. Pas bonne presse l'oiseau donc !

dominique morzynski 23/01/2016 18:16

d'où le triste sort réservé autrefois à cette chouette et autres rapaces nocturnes qui, par leur activité de nuit, leur face d'humanoïde des ténèbres et leurs cris, pouvaient impressionner, être associés pour certains esprits à la mort et autre sorcellerie et en conséquence se retrouver malmenés par nombre de croyances.... Un temps révolu? On peut l'espérer, d'autant que l'oiseau est protégé par la loi.

peryoun 22/01/2016 18:44

Bravo!! Très belle initiative!

dominique morzynski 22/01/2016 19:27

ça devrait fonctionner...

Christine L. 22/01/2016 11:18

J'ai remarqué que dans l'instant ou l'urgence, on trouve souvent la bonne solution à un problème qui se présente. La pose de ce coffre presque en lévitation en est la preuve et je comprends que pour un aussi bel oiseau, on en vienne à faire des prouesses d'imagination.
Pourquoi me vient en tête la chanson de Juliette Gréco... un petit poisson, un petit oiseau s'aimaient d'amour tendre....

dominique morzynski 22/01/2016 13:56

c'était un nichoir tout fait pour "le petit oiseau..."

Eric 22/01/2016 07:14

Chez moi, en Bretagne, les chouettes effraies nichaient chaque année dans un trou d'un vieux chêne multiséculaire, jusqu'au jour où une chatte a décidé de squatter le nid pour mette bas.
J'avais vu aussi qu'elles appréciaient un appentis accolé à la maison. Ni une, ni deux, j'y ai apposé, en hauteur, un nichoir d'une taille conséquente (mais pas plus grand que ton coffre) avec couloir intégré et chambre. ;-)
Elles l'ont tout de suite adopté et depuis des petits naissent quasiment chaque année. Une fois, en promenant mon chien loin de la maison à l'aurore, elles sont venir me dire "merci" en criant et en volant en couple à quelques mètres au dessus de ma tête.
Je leur change leur litière (copeaux de bois) tous les ans à l'automne.
J'aime mes hôtes et j'en suis fier!
Longues vies aux tiennes car elle ne restera pas longtemps toute seule!

dominique morzynski 22/01/2016 14:01

l'effraie est une cavicole qui niche initialement en milieu rupestre ou arbre creux, mais l'expansion de l'homme et son bâti sur les millénaires en ont fait une commensale de l'espèce humaine.
je comprends ton ravissement avec tes protégées, celui que j'ai vécu durant vingt ans et que j'espère bien revivre grâce au petit coup de pouce.
Savoure ton plaisir également!

Simon 21/01/2016 23:04

Nous sommes ravis d'avoir des nouvelles de cette jolie chouette et de savoir qu'elle fréquente toujours ce nichoir de luxe!! Pourvu que ça dure!

dominique morzynski 22/01/2016 14:02

Tu auras sans doute des nouvelles dans les mois qui viennent...

Lucine 21/01/2016 21:28

Quelle chance... Tu me donnes envie d'installer un coffre moi aussi ! J'espère que tu auras l'occasion de prendre " ta " chouette en photo !

dominique morzynski 22/01/2016 14:11

Bonne idée! (mais évite le coffre fort, c'est un peu lourd à installer et les effraies ont du mal à mémoriser le code!)
Avec l'effraie on se côtoie surtout. Mes anciennes étaient à huit mètres du sol au-dessus de ma cuisine et à moins d'être en quête d'observations, je regagnais mes "appartements" quand les oiseaux quittaient les leurs. De ce fait, bien que bien présentes, elles peuvent parfois passer inaperçues ou presque.
Bonne chance à ton tour!

Jordi 21/01/2016 20:12

Magnifique bonne chance avec les chouette!

dominique morzynski 21/01/2016 20:22

merci jordi, je sais que cet oiseau est important dans ta vie...