Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

8 janvier 2016 5 08 /01 /janvier /2016 12:46

Traditionnellement, la reproduction est arrêtée au 1er janvier chez les Lutins, afin de définir les toutes dernières naissances possibles vers la fin mai.

Une nouvelle marche gravie

Pourtant, cette année, le calendrier est un peu bousculé. Les Lutines joueront un mois de prolongations.

Une nouvelle marche gravie

C'est la présence d'un mâle extérieur pour l'hiver qui chamboule un peu les habitudes. Autant tenter de maximiser l'utilité de son passage en Terres Lutins, au cas où quelques brebis n'auraient toujours pas été fécondées....

Une nouvelle marche gravie

Pour cela, toutes les femelles reproductrices ont été regroupées avec le dit bélier.

Une nouvelle marche gravie

Mais auparavant, durant une bonne semaine, il fallut laisser sans aucun bélier les lots de femelles qui n'avaient pas eu comme partenaire jusque là, ce mâle issu d'un autre élevage.

Cette période "morte" en reproduction permettra de définir avec certitude qui est bien le père de chacun des futurs agneaux, selon sa date de naissance. Il ne devrait pas y avoir d'incertitudes, cependant les faits montrent qu'il faudrait une quinzaine de jours de "pause d'accouplements" puisque chez les Lutins, l'expérience montre jusqu'alors des durées de gestation avec naissances viables allant dans les extrêmes, de 145 à 159 jours...

Cette précaution est indispensable pour pouvoir ensuite établir un pedigree fiable pour chaque jeune.

Une nouvelle marche gravie

Voilà encore une étape franchie avant la réunification de tous les lots de femelles (il ne faut pas oublier les non reproductrices), puis plus tard celle de tout le troupeau.

Etape qui ravit les animaux concernés, tout comme moi qui ai l'impression de les retrouver. L'ambiance troupeau renaît doucement, graduellement.

Au loin, le groupe des femelles non sélectionnées pour reproduire cette année demeure à l'isolement.

Au loin, le groupe des femelles non sélectionnées pour reproduire cette année demeure à l'isolement.

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Reproduction
commenter cet article

commentaires

gbornette 12/01/2016 21:46

qu'ils sont beaux....

dominique morzynski 13/01/2016 13:37

merci!
je dois avouer que mon sentiment est le même chaque fois que je les vois...

Louis le petit berger 12/01/2016 18:36

1 mois de plus,c'est quand même énorme,et les derniers agneaux naîtrons dans la période de tonte.Mais je me pause une question depuis certains temps:

Peut-on tondre une brebis venant de mettre bas il y a quelques jours?

Car si l'agneau est trop jeune,cela peut peut-être compliquer les choses.L'agneau va sans doute ne pas vouloir lâcher sa mère et le petit peut stresser comme sa mère.

Merci pour vos conseils

LOUIS le petit berger...

dominique morzynski 12/01/2016 18:54

Je tonds mi-juin. En arrêtant les accouplements fin janvier le risque d'avoir mères encore gestantes à ce moment de la tonte est très limité.
Ensuite oui, tondre les mères quand les agneaux sont nés, c'est toujours une perturbation pour eux: séparation leur semblant bien longue durant la tonte de leur mère, difficulté pour eux de les reconnaître par le visuel pendant quelques heures,...heureusement, la voix et l'odeur comptent également et tout finit par rentrer dans l'ordre.
maintenant pour un agneau né tout récemment, mieux vaut laisser sa mère se remettre quelques jours avant de la tondre... il est mieux qu'elle se repose et de lui épargner le choc thermique d'après tonte, surtout si la météo n'est pas idéale.
Bref, il faut être simplement logique face à une situation et être un minimum attentionné face à ses animaux, même si c'est certains, ils sont bien plus rudes que nous humains...

Henri-Benoit PERES 09/01/2016 18:38

Bonsoir monsieur,
En lisant toujours avec plaisir et interêt votre blog, et j'ai commencé d'appliquer vos conseils dans la gestion de mon modeste troupeau (10 brebis et un belier), je me demandais si, lorsque vous remettez ensemble tout votre troupeau en Avril, les breb is écartées de la reproduction pour diverses raisons, ne se trouvent pas fécondées par les béliers. Il m'est par exemple arrivé deux fois depuis trois ans de perdre à la naissance des agneaux (renard) fin Mars, et de voir arriver fin septembre, avec deux brebis différentes, des agneaux en parfaite santé, complètement décalés, un peu comme une ponte de remplacement pour des oiseaux lors de la destruction d'une couvée. Et les brebis en question (2 et 3 ans) refaire dans le rythme habituel un autre agneau le printemps suivant.
En plus de cette question, je vous présente mes meilleurs vœux dans votre élevage, et dans votre vis "champêtre", pour cette nouvelle année, qui commence par un hiver étrangement doux, qui a tendance à perturber l'environnement végétal de nos amis à laine.
bien cordialement
Henri-Benoit PERES

dominique morzynski 09/01/2016 19:05

Bonjour Monsieur
Certaines années, mais rarement, il m'arrive qu'une brebis parmi celles non mises à reproduction se trouve fécondée lorsqu' après le premier avril toutes ces femelles retrouvent les mâles. Mais chez moi, c'est un pourcentage vraiment minime sur l'ensemble des années de cette pratique d'élevage et le nombre de brebis "à risque" concernées qui me conforte à prendre ce risque pour assurer le plaisir de mon troupeau à se retrouver et le mien. Je n'ai pour ainsi dire pas de brebis qui perdent leur agneau après la naissance, je ne peux donc pas argumenter sur le phénomène que vous exposez. Il m'est par contre arrivé qu'une brebis ayant avorté au cours de l'hiver me donne un agneau en fin d'été ou qu'une vieille brebis normalement avérée stérile se montre déréglée puisque donnant un jeune en octobre. Sinon, le Ouessant est un type ovin ancien pour ne pas dire primitif non déssaisonné comme certaines races modernes, et que logiquement, comme je l'observe en mes souches, la fertilité ne s'affiche qu'essentiellement en automne et hiver, selon les rythmes naturels.
faut-il voir en vos exemples des exceptions répétées ou un caractère en vos souches différent de ce qui s'affiche dans les miennes?
Dans tous les cas, j'espère ne pas vous influencer dans des choix que vous pourriez regretter.
Je vous souhaite également une bonne année...et de belles naissances pas trop tardives pour certaines.
bien cordialement.

Thomas 08/01/2016 18:29

Tu vas sourire... Je ne sais pas quel est le nombre d'éleveurs de moutons d'Ouessant à suivre tes conseils, tes avis ou tout simplement à s'inspirer de tes pratiques de conduite de troupeau? Mais, en ce qui me concerne, je glane régulièrement des idées et sans suivre tout à la lettre, je copie quelques bonnes idées!!! Cette année, j'avais décidé de séparer tous les mâles au 31 décembre, tout en me disant que certaines femelles auraient sans doute raté le coche... Et voilà que tu nous annonces jouer les prolongations avec un beau bélier!!! Alors, ce soir, j'ai copié sur les Lutins et j'ai remis Philomène (34,5cm à presque huit mois) avec l'ensemble des femelles, histoire de ne pas avoir de regrets dans cinq mois...

dominique morzynski 08/01/2016 20:31

j'aime habituellement limiter la reproduction au 1er janvier pour cerner la période des naissances, question d'avoir l'esprit plus libre en juin et que les jeunes soient bien développés à l'automne/hiver.
tu devrais avoir quelques naissances avec ce jeune mâle s'il se montre apte à l'exercice que tu attends de lui. c'est vrai qu'avec certains béliers on est pressé d'en obtenir résultats, tout comme de ne pas louper le coche au cas où ils seraient amenés à disparaître accidentellement.
chez moi, je note déjà deux femelles qui n'avaient été fécondées avant le 1er janvier; ce qui ne me surprend pas mais m'inquiète un peu car j'avais noté les accouplements des mois passés et donc je crains un peu un souci...mais cette fois sera peut-être la bonne!
bonne chance avec Philomène (bien petit!!!)