Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

18 mars 2016 5 18 /03 /mars /2016 20:17

Face à l'avancement perceptible de sa gestation, j'observais Brina du coin de l'œil depuis une semaine.

Ah tout de même!

Et puis en début d'après midi ... enfin! Des bêlements d'inquiétude et d'agitation. Des contacts sonores avec un petit non encore apparu mais dont la brebis perçoit l'existence en sentant les pertes qu'elle commence à évacuer.

Ah tout de même!

L'événement, première naissance de l'année, ne passe pas inaperçu et toute la troupe des brebis vient observer.

Comme chez les humains, dès qu'il se passe quelque chose de peu ordinaire, c'est l'attroupement.

Ah tout de même!

La position "sous les contractions je pousse debout" semble bien efficace.

Ah tout de même!

En effet, cinq minutes après la perte des eaux, le petit apparaît.

Ah tout de même!

Se redresser permet l'évacuation sous l'effet du poids.

Ah tout de même!

Immédiatement, le toilettage habituel.

Ah tout de même!

Une sage-femme, pardon "sage-brebis", vient s'en inquiéter. En fait, elle vient identifier, sentir, le petit nouveau...qui est une nouvelle.

Ah tout de même!

Cette année encore, Brina est la première à ouvrir le bal des naissances.

Ah tout de même!

Aubine commence une nouvelle étape de la vie, celle à l'air libre.

Ah tout de même!

Aubine n'est pas sèche, mais déjà le berger remarque des caractéristiques d'allure nouvelles en cette agnelle, comparativement à celles habituelles du troupeau. Petit moment déstabilisant et plein d'interrogations, comme à chaque fois qu'un bélier extérieur apporte sa part de génétique, bouleversant un peu les schémas installés. Caractères morphologiques alors nouveaux en héritage, phénomène qu'on observe effectivement déjà chez les tout jeunes agneaux.

En reprenant mes fiches, par cette naissance, j'ai confirmation que Brina était bien en chaleurs le 19 octobre dernier, comme je l'avais soupçonné et noté.

Voilà la dernière naissance de sa carrière, puis ce sera la retraite pour elle.

Le berger devrait pouvoir dormir tranquille cette nuit.

Cette année, la saison d'agnelage commence plus tard bien qu'un lot de reproduction ait été programmé une semaine avant les autres et même une semaine avant par rapport aux autres années.

De plus, à l'allure actuelle des brebis, cela ne devrait pas se bousculer au portillon de si tôt. Seule une future mère est sous surveillance étroite dans l'immédiat.

L'avenir dira si ma perception de la situation est juste...

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Agnelage 2016
commenter cet article

commentaires

Christine L. 23/03/2016 23:06

Bienvenue à Aubine et belle future retraite à Brina.
Voici donc la première descendance de ce beau bélier de passage chez les lutins. On comprend que le berger que vous êtes ne peut qu'être attentif et curieux du résultat donné. Outre le sang neuf, ces nouveaux caractères morphologiques et cette nouvelle allure, correspondent-ils à votre attente? Peut-être est-il trop tôt pour le dire.
En tout cas , je la trouve très mignonne cette petite agnelle.

dominique morzynski 24/03/2016 13:44

merci pour ces remarques.
en effet, l'apport est indéniable, avec déjà des traits nouveaux en mon cheptel en un look de papa. Ce serait un peu long à expliquer et pas forcément explicite, mais silhouette nouvelle qui pourrait être décortiquée sur les différents points: dos, cou, pattes, tête,.... La part maternelle est tout autant importante que celle du père mais il est vrai qu'à chaque fois qu'un nouveau mâle transmet ses gènes, on observe déjà chez l'agneau petits et gros changements par rapport aux autres agnelages...

Julien Lamy 20/03/2016 18:52

À quel âge mettez-vous les brebis à la "retraite", et que craignez-vous si elle avait une nouvelle naissance ?

dominique morzynski 20/03/2016 19:32

si tout va bien pour l'animal, une dernière naissance à huit ans (huitième anniversaire).
en sachant qu'après six ans c'est le déclin chez un mouton, que les incisives tombent ou sont tombées vers ces six ans, huit ans c'est suffisant, d'autant si la brebis a agnelé chaque année.
En fait seul l'état général de la brebis, son poids, sa santé,...juste avant de la mettre avec un bélier, peut déterminer s'il est sérieux ou pas d'envisager une gestation et un allaitement qui suivra.
certaines brebis avantagées par la nature et de bons soins pourront être mère plus tard, d'autres par contre sont trop diminuées bien avant huit ans....

Adrien 20/03/2016 16:04

Félicitation pour cette naissance!

Ma première naissance c'est déroulée ce matin. Par mesure de précaution, j'ai isolé la maman et la petite femelle.
Naissance surprise pour moi car, la brebis était restée plutôt svelte et je pensais que ce n'était pas pour cette fois! Bonne continuation!

Eric 19/03/2016 12:47

Félicitations pour cettee première naissance
Heureusement que le temps s'est amélioré !

dominique morzynski 19/03/2016 13:36

un temps à naître en ce moment...mais pas la nuit car il gèle toujours.

Lucine 19/03/2016 10:42

Félicitation et longue vie à Aubine !

dominique morzynski 19/03/2016 13:35

c'est la forme; ça joue.

Louis le petit berger 19/03/2016 09:59

PS:Quand les brebis sont réunies,cela crée un véritable arc-en-ciel Ouessantin! (photo 2)

dominique morzynski 19/03/2016 13:35

il y a de la variété c'est vrai

Louis le petit berger 19/03/2016 09:48

Quel bonheur,les agneaux!

dominique morzynski 19/03/2016 13:34

toujours sympa effectivement