Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

27 mars 2016 7 27 /03 /mars /2016 14:41

Naître comporte toujours un risque, pour la mère comme pour sa progéniture, même si le plus souvent tout se passe bien et sans intervention humaine.

Mais ce matin, un grain de sable dans les rouages de l'agnelage 2016 qui commence à peine.

Une césarienne à cause d'un agneau mal positionné, tête sur le côté à la présentation.

Cinquième opération de ce type en 20 ans. C'est peu sur le nombre de naissances, mais étrangement cela correspond à trois sur ces dernières années.

Faute à pas de chance.

Il est vrai qu'il faut concevoir que chaque année un petit pourcentage de problèmes à la naissance est mathématiquement "normal".

Un grain de sable

Dame Hersant se remet de l'opération. Cette dernière s'est bien passée, mais ce sont plus les complications qui suivirent qui ont amoindri la brebis.

Celle-ci fit une allergie suite à l'injection de l'antibiotique, le vétérinaire ayant touché une veine. Alors, oedème des poumons ( pouvant monter au cerveau). Cortisone et tonicardiaque ont sans doute contribué à sauver cette mère, mais durant deux heures de convulsions sans rien pouvoir faire d'autre qu'attendre, j'ai bien craint la perdre ou qu'elle se retrouve avec des séquelles. Tout semble revenir à la normale cinq heures après.

De son côté Spirogyre est en forme, allaitée artificiellement pour l'instant. Je ne peux qu'espérer que ce duo prenne une vie normale dès cette nuit. Ce serait l'idéal pour tout le monde, y compris le berger qui se passe volontiers de plusieurs mois de biberons quand c'est possible.

Mère et agneau semblent sauvés dans l'immédiat, mais le berger ne se réjouit pas trop vite, s'interroge sur la suite et demeure vigilant.

De son côté, le petit cochon rose avec une fente sur le dos fait la grimace. C'est toujours un aspect des choses qu'il faut savoir considérer quand on prend des animaux.... les frais engendrés par les imprévus (si on n'est pas du genre à préférer laisser crever ses compagnons au moindre problème...).

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Agnelage 2016
commenter cet article

commentaires

Louis le petit berger 28/03/2016 10:42

Ouf! Le stress est redescendu.Heureux de découvrir qu'il n'y u ni avortement ni agneau mal positionné.
Ce matin,en me précipitant pour aller voir ma brebis Meringue,j'aperçus quelle avait changer de place,et qu'en plus,un petit bout de chou était assis au pied de la brebis.Elle a dû mettre bas hier soir sans doute.C'est une femelle,pour bien commencer la saison d'agnelage.La petite Octavia.

Bon lundi de Pâques à vous Dominique et aux Lutins.

Louis le petit berger...

dominique morzynski 28/03/2016 11:02

voilà qui finit bien, bonne suite

Thomas 28/03/2016 10:08

Effectivement, les incidents lors de la mise-bas peuvent venir gâcher les choses et parfois sans le recours au praticien c'est la catastrophe... Car, même s'ils commettent de temps à autres des erreurs, leur intervention permet le plus souvent de sauver la vie animale. Alors, bien entendu, la tirelire en prend un coup, mais nous élevons par plaisir et certainement pas pour nous enrichir!!! Bien des éleveurs, pour qui le mouton est le gagne pain, préfèrent limiter au maximum la venue du véto et, dans bien des cas, règlent le problème par leurs propres moyens...
Cette année, j'ai déjà dû intervenir quatre fois par mes propres moyens pour des mises-bas compliquées... Le nombre élevé de naissances a bien souvent des répercussions et multiplie la probabilité d'être confronté à des problèmes. Le plus délicat étant de maîtriser le bon moment pour intervenir: ni trop tôt, ni trop tard!!! Et cela n'est pas si simple, chaque agnelage difficile ayant ses particularités: dystocie, taille de l'agneau, dilatation du col de l'utérus plus ou moins effective... La réponse à apporter est différente selon les cas et pour le berger il s'agit parfois d'un véritable casse-tête!!! Se rajoute à cela le problème lié à la diminution catastrophique dans certaines régions n'ayant plus une vocation d'élevage des cabinets de véto pratiquant la rurale... Dans mon département, cela devient alarmant... Car de nombreux départs en retraite de vétos ruraux sont remplacés par des vétos pratiquant exclusivement la canine et qui n'interviennent donc pas sur nos moutons.
Dans le cas présent, malgré une erreur regrettable (moi aussi je pique en intramusculaire dans le gigot et en sous-cutanée dans l'épaule, puisqu'ils ne seront jamais dégustés et qu'il y a une visibilité maximum.) la mère et l'agneau sont sauvés et c'est ce qui importe. En te souhaitant une suite d'agnelage sans autres grains de sable ou quelconques pépins...

dominique morzynski 28/03/2016 10:50

l'erreur est humaine (oui mais).
les vétos sont comme les médecins, souvent débordés, se penchant sur votre cas avec à l'esprit le client/patient suivant qui attend, vous écoutant d'une oreille....mais bon il est vrai qu'au final seul le résultat compte et qu'on ne leur en voudra pas par ailleurs de ne pas avoir tous les pouvoirs et ne pouvoir sauver vie en toute situation critique. (maintenant à diplômes identiques, on pourra noter que comme tous les humains, ils sont différents dans leurs compétences, leur façon d'aborder leur travail mais aussi leurs clients/patients)
l'erreur est humaine, mais cependant dans le cas présent, j'aurais trouvé normal car logique ne pas avoir à payer 50e pour le colostrum et les (seulement) 2kg de poudre de lait que je me devais prendre chez lui en urgence du fait que je repartais, un dimanche suivi d'un jour férié, avec une brebis mourante suite à une erreur de sa part (qu'il a reconnue d'ailleurs immédiatement). si mon garagiste me casse quelque chose lors d'une réparation, je ne me vois pas régler les nouvelles réparations engendrées.
il est vrai que la sorte de respect stupide et déplacé du commun des mortels devant le monde médical, du fait que ce milieu apparaît vénérable et tout puissant puisqu'ayant des connaissances que nous n'avons pas et que nous nous abandonnons à lui, nous infantilise et que nous n'osons pas toujours manifester nos désaccords.
dans le cas présent, je n'ai rien dit, car en ce dimanche matin, je chutai en un nouveau cabinet vétérinaire suite à l'indisponibilité (trop de cas en attente) de celui chez qui je me rends habituellement. Pensant avoir peut-être besoin à l'avenir, je n'ai pas voulu faire d'histoire....de plus, une personne attendait depuis une heure avec un veau en détresse derrière moi.
Mais dans cette mésaventure, je ne peux que constater et n'en pense pas moins sur négligence et le manque de réaction concernant la facture....

Louis le petit berger 27/03/2016 19:41

Pour vous,deux naissances,deux femelles.Vous avez donc de la chance pour le moment.

Ce matin,en allant voir le troupeau (que j'ai réuni hier),j'aperçus ma brebis Meringue allongée devant la bergerie,seule.J'ai tout de suite pensé à une naissance.En regardant mes papiers d'observations,je vis que Meringue était en chaleurs le 30 octobre 2015.Je l'ai donc laissé tranquille.Deux heures plus tard,toujours allongée devant la bergerie,je décide donc de l'analyser.Elle n'a pas l'air prise de contractions,mais un peu fatiguée.J'espère que ce n'est un problème.C'est peut-être simplement qu'elle mettra bas demain ou dans quelques jours.

Bonne vie à Spirogyre et bon rétablissement pour Dame Hersant.
Bonne soirée

Louis le petit berger...

dominique morzynski 27/03/2016 20:04

attention si pas de contraction et allongée, un souci....un possible avortement ou un agneau ne pouvant sortir.
voyez la vulve, observez la. si elle est restée ainsi la journée, ce n'est pas normal. A moins que simplement contrariée par agnelage proche. je ne suis pas là pour voir....donc ne peut rien affirmer....

Lucine 27/03/2016 17:26

Et une fois déduit les frais dus à l'incompétence du véto ? Parce qu'en termes d'imprévus, ça se pose là, le véto qui crée plus de problème qu'il n'y en a en réalité...

dominique morzynski 12/04/2016 21:01

en suivi d'exploitation il arrive que des échographies soient faites pour trier les femelles gestantes des non fécondées...
sinon si on est patient, comme chez les humains cela finit par se voir et chez nos Ouessant peut-être plus encore si on les c^toie beaucoup.
par contre rien ne permet de connaître le jour et l'heure de la naissance. parfois peu avant, quelques heures ou quelques jours, au changement de comportement de la brebis, mais par contre certaines ne laissent rien paraître. Les plus grosses ne sont pas non plus les plus avancées et certaines s'avèrent avoir peu de mamelles à la naissance.

Adrien 12/04/2016 14:45

Ce sujet m'intéresse, y a-t-il moyen de détecter ou pas l'arrivée d'un agnelage.
Ma petite féline a changé de comportement depuis une ou deux semaines. Elle qui cherchait tout le temps le contact semble maintenant l'éviter.
Elle me semble fatiguée / contrariée. Est-ce possible d'entendre les battements de coeur au stétoscope? (par exemple)

dominique morzynski 27/03/2016 17:36

Les vétos ont l'habitude de piquer au collier, ce qui sur de petits animaux, dans la laine....et une assurance/précipitation pas toujours justifiée, peut poser souci....la preuve. Personnellement je fais toujours les injections (intramusculaires) en muscle de la cuisse (gigot), ce qui laisse une marge de manœuvre conséquente.
Après c'est vrai que l'erreur est là...!!!!
Bon c'est pas tout, du coup ...au biberon...