Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

27 mai 2016 5 27 /05 /mai /2016 12:24

Il arrive qu'on ne retrouve pas le placenta après une naissance.

Enfoui dans la litière, perdu sur la prairie, emporté par un animal....

Mais parfois, c'est la brebis qui l'a elle-même consommé totalement.

Elle l'a fait
Elle l'a fait
(Photos Thomas Szabo)

(Photos Thomas Szabo)

Merci à l'éleveur qui m'a transmis ces/ses clichés, car en fait je n'ai encore jamais pu observer ce comportement chez les Lutins, même si une fois une brebis a commencé cette consommation sans la mener en sa totalité.

On explique que l'animal adopte ce comportement pour éliminer traces de naissance face aux prédateurs ou/et pour emmagasiner calories après l'effort de la mise bas.

Il faudrait en réalité prendre le problème à l'envers. Concevoir que ce n'est pas une volonté véritable, mais un prolongement à l'extrême du comportement instinctif de léchage-nettoyage du petit par la femelle, ce qui en conséquence aboutit à faire disparaître le placenta en le consommant... ce qui peut effectivement s'avérer alors utile encore une fois en conséquence face aux risques de prédation ou encore d'un point de vue apport calorique pour la mère (d'ordinaire végétarienne).

Pour les moutons à deux pattes que nous sommes, ci-dessous un lien amusant....

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Ethologie
commenter cet article

commentaires

Pierre 05/06/2016 21:42

Ah ah oui en effet !
La plupart de nos mammifères sont placentophages, sauf la femme et la jument :)

Très joli blog au passage,

Pierre.

dominique morzynski 06/06/2016 13:23

oui, mais chez le Ouessant et sans doute pas mal d'autres races ovines domestiques (à vérifier), le plus souvent on retrouve le placenta abandonné, la consommation semblant plutôt rare.
Merci pour votre visite dans les pages des Lutins.

Bar'Quête 31/05/2016 14:07

Qui plus est, il me semble que (et ce même pour nous), le fait de consommer le placenta permet d'éviter le coup de blues, de fatigue qui suit la naissance...

dominique morzynski 31/05/2016 18:25

effectivement comme le soulignait un visiteur, il semblerait que chez les humains il existe pratiques médicales autour de cette consommation....