Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 10:50
Regain, quand tu nous tiens!

Depuis fin juin, les foins sont faits chez les Lutins.

Les parcelles qui ont subi la fauche, malgré un temps chaud et sec depuis, offrent un regain apprécié des Ouessant grâce à l'humidité encore bien présente dans le sol depuis les déluges du printemps.

Petit reportage au fil des rencontres...

Regain, quand tu nous tiens!

En cette occasion, bien que tous les animaux soient réunis en un seul troupeau, ce dernier éclate, chaque animal faisant ses courses personnelles selon ses goûts ou ses besoins, n'hésitant pas à s'isoler totalement de la bande pour satisfaire sa panse.

Regain, quand tu nous tiens!

Pour d'autres, se voir, même de loin, est plutôt rassurant.

Regain, quand tu nous tiens!

On rencontre encore des couples mère/agneau, à présent de moins en moins soudés bien longtemps sur la journée quand les jeunes ont déjà quelques mois.

Regain, quand tu nous tiens!

Les habitudes quotidiennes sont assez précises et on peut constater qu'à telle heure tels ou tels animaux seront localisables à tel ou tel endroit.

Regain, quand tu nous tiens!

Mais le gros de la troupe se trouve, comme je le pensais, sur la parcelle basse, la plus éloignée de son dortoir, celle au sol demeurant le plus longtemps humide, celle donc plus profitable au regain, cette herbe nouvelle tendre et goûteuse qui, parfois, peut cependant perturber quelques systèmes digestifs.

Regain, quand tu nous tiens!

Ici, on se trouve bien, on s'attarde, on s'y plaît (comme les bipèdes actuellement sur certaines plages) et inévitablement on finit par s'agglutiner..

Regain, quand tu nous tiens!

Quand on observe le mouton qui s'alimente, on perçoit que son odorat et son expérience alimentaire lui font dédaigner certains brins à nos yeux appétants et qu'il n'hésite pas à les piétiner pour aller en croquer d'autres situés à plusieurs mètres. Variété végétale, maturité, aspect gustatif mais aussi diététique font que le mouton ne consomme pas au hasard comme le pense parfois naïvement certaines personnes imaginant en ce quadrupède une simple tondeuse vivante, un simple aspirateur d'herbe. Même en "crevant de faim", comme on le voit malheureusement parfois ici ou là dans des élevages douteux, le Ouessant ne consomme pas tout jusqu'au dernier millimètre et surtout pas toutes les plantes non plus, ne pouvant ainsi jamais totalement remplacer une tondeuse qui elle ne sélectionne pas et tranche tous les végétaux à même hauteur.

Regain, quand tu nous tiens!

Les mâles ont bien profité de ce régime estival.

(On notera à gauche un de ces animaux que j'appelle "Ouessant de château", c'est à dire d'origine de ces Ouessant continentaux d'il y a cinquante ans, élevés sur les parcs sans réel souci conservatoire ni de sélection. Et à droite des animaux en standard taille, basse cependant, issus de 40 ans de sélection dont 20 en travail dans l' Elevage des Lutins.)

Regain, quand tu nous tiens!

Des instants durant lesquels le troupeau envoûte. Des moments que l'on fait durer au maximum en demeurant encore et encore à ses côtés, autant que possible.

Regain, quand tu nous tiens!

Côté femelles, les mères les plus jeunes n'ont pas trop perdu en poids. Les autres, quand elles sont taries, se refont une santé, délaissées par leur agneau qui ne tète plus.

La jeunesse profite bien également, comme Ecume le petit tonneau à gauche, elle pourtant si longiligne en ses tout premiers pas sur les prairies.

Regain, quand tu nous tiens!

Ainsi va la vie chez les Lutins, juillet et l'été dans son ensemble correspondant à une période de plénitude, généralement sans gros soucis côté élevage.

Merci le regain!

(La présence de balles de foin mesurant 1,20 m de hauteur, permet de réaliser que le Ouessant de type ancien dans le standard taille est bien un très petit ovin.)

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Instants de vie
commenter cet article

commentaires

Lucine 13/07/2016 14:24

Quelle quiétude après les aventures du printemps ! Bel été aux Lutins et leur berger !

dominique morzynski 13/07/2016 14:32

bel été également et bonheur dans le pré!