Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 18:50

Pas d'Ouessant, pas même moutons le plus souvent les acteurs à quatre pattes de ce documentaire, mais une belle leçon de vie avec cette bergère "de l'extrême".

A voir jusqu'au 17/07 seulement....

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski
commenter cet article

commentaires

marie christine 13/07/2016 18:18

https://www.youtube.com/watch?v=BRbuQwodxG4 :

encore ceci.. à propos de la bergère bonne mère pour ses chevreaux, certes oui le reportage nous montre une vraie bonne maman pour ses petits, mais moi je viens de trouver sur internet, en vidéo youtube, (voir le https ci-dessus) un reportage sur un bon papa et ses moutons, ça me dit quelque chose.. Le tout est très mignon à voir, et on comprend l'amour du "papa" pour ses petits, à sa façon de les regarder, les mettre à l'abri de la pluie et de l'orage qui gronde au loin, on voit qu'il connait chaque "enfant", et pas un peu, j'aime bien aussi la "bouille" du brave chien dévoué, c'est sans doute plutôt une louloutte d'après son minois. Bonne route à tout ce joli univers, soyez heureux !

dominique morzynski 13/07/2016 21:09

ah! d'accord! je n'avais pas saisi....

dominique morzynski 13/07/2016 21:02

merci, je vais aller voir cette vidéo ....

marie-christine 10/07/2016 22:23

Je l'ai vue ce soir justement la vraie bergère, un amour de femme qui vit seule parmi son troupeau de chèvres, qui parle à ses animaux comme on parle à nos enfants, on voit qu'elle les aime totalement, elle partage même son casse croûte avec une gourmande chèvre. J'ai admiré la façon d'envelopper chaque petit chevreau dans un compartiment cousu dans une couverture, elle a pu ainsi en caser 6 ou 8 et la couverture ensuite, posée sur le dos d'un âne (ou cheval je ne me souviens plus), ces chevreaux ainsi "emballés", faisaient penser à des couverts précieux rangés ainsi, on emballe aussi ainsi précieusemenet des aiguilles en couture, en tout cas cette femme courageuse, à la peau tannée par l'altitude et le soleil et le froid, est magnifique ! une belle personne à grande âme, j'en ai eu les larmes aux yeux de la voir porter ses chevreaux de cette façon si tendre ! et vous avez vu où elle range (met à l'abri) les chevreaux ? dans une sorte de petite cavité grotte située juste devant sa tente, ainsi les prédateurs ne peuvent venir tuer "les bébés". Vous avez vu comment elle sait quelle est la mère de chaque chevreau ? elle rend tous les matins, les chevreaux à leur mère, sans se tromper de mère ! Et vous avez vu la chèvre venant d'accoucher et la bergère qui lui fait une leçon de morale "mais viens t'occuper de ton petit, viens lui donner ton lait, tu viens de le donner à un plus grand, vois donc comment ton petit est beau" ! et ensuite comment elle caresse le petit et lui raconte son avenir "tu iras dans la montagne manger les fleurs, tu vas devenir une belle chèvre", elle l'encourage à vivre et la petite chèvre se laisse faire, toucher, palper, caresser. La bergère dit que les animaux comprennent notre langage, elle a raison et elle respecte tant la nature ! elle parle aux oiseaux, à tout cet univers qui l'environne et qui peut vite devenir hostile. J'admirais sa façon de grimper sur le flanc de la montagne, plein de cailloux, tout était sec en cette saison. Ces gens respectent vraiment la Vie, c hangent de pâturage pour permettre à la Nature de se refaire une santé après le passage des troupeaux. J'ai admiré, ô combien ! le film a passé aujourd'hui exactement (à moins que je l'ai regardé en replay, en tout cas c'est aujourd'hui que je l'ai vu).

dominique morzynski 11/07/2016 13:36

un beau documentaire sur la vie particulière en ce pays et à ces altitudes d'une personne à qui la vie de bergère s'impose pour pouvoir y vivre. oui, je venais justement de voir ce reportage; c'est pour cela que j'ai voulu le faire découvrir.