Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 11:13

En un format plus conséquent....

Comme quoi "si ce n'est toi c'est donc ton frère!"

En effet comme tous les humains du monde  ont au moins une page d'histoire commune, tous les moutons du monde ont au moins une page d'histoire commune également.

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski
commenter cet article

commentaires

marie-christine 21/11/2016 19:25

j'ai vu un jour, tomber du ciel, tel une flèche, un grand oiseau de proie, pour fondre sur un étourneau posé au sol dans mon jardin et lui fendre en deux, son crâne, puis son corps : j'ai été suffoquée de surprise et 'd'horreur ! j'ai vu la scène depuis ma cuisine, je suis sortie en vitesse pour crier sur cet oiseau de proie, afin de l'obliger à repartir mais je l'ai vu gêné par nos frondaisons, il n'arrivait presque plus à reprendre son envol, tellement ses ailes étaient grandes, impossibles à déployer, alors je l'ai guidé vers la "sortie" possible, loin de nos arbres, en bout du jardin et là il a pu enfin s'envoler, je pense qu'il s'agissait d'un épervier mais il était tellement grand que j'ai pensé à un oiseau de proie plus grand, genre aigle, car nous sommes "à vol d'oiseau" voisins de Provins qui possède des oiseaux de proie : aigles, vautours, etc ; j'aurais pensé à un aigle tant il était grand, massif, avec un bec d'aigle, mais après tout, l'épervier est grand lui aussi en tout cas, au sol, cet oiseau se déplaçait difficilement, pas leste du tout, courant moins bien qu'une poule de basse cour, mais une fois reparti, envolé, comment il était majestueux !
je note bien votre adresse où trouver des centres de secours pour les oiseaux, j'avais déjà noté dans mon agenda l'adresse L.P.O.
(je 'n'ai plus de problème d'oiseau de proie fondant sur un oiseau car j'ai fait en sorte que nos grands arbres déploient leurs longues branches pour protéger tout animal vivant dans le jardin.. Un jour, j'iai vu aussi un oiseau de proie guigner un chaton heureusement protégé chez nous par l'enclos (sorte de poulailler qu'on a installé dans le jardin pour nos chats et qui communique avec la maison, les chats vont et viennent mais protégés ainsi et ne pouvant se rendre dans d'autres jardins voisins), 'j'ai vu cet oiseau de proie tourner et tourner et tourner encore et encore au dessus de l'enclos.. il tournait façon épervier.., il n'aurait fait qu'une bouchée de nos chatons.. alors là encore j'ai laissé pousser nos arbres qui cachent désormais l'enclos, plus visible depuis le ciel.

dominique morzynski 23/11/2016 22:57

Il existe en effet en France une belle diversité d'espèces de rapaces diurnes. A la taille que vous semblez évoquer, cela ne devait pas être un épervier, mais dans le même temps, sous l'effet de surprise, l'impression et la réalité ne correspondent pas toujours.
Il est vrai que les oiseaux apprivoisés et captifs utilisés dans les spectacles de volerie pour le spectacle s'égarent parfois et en certaines circonstances bien loin de leur parc d'attraction.
dans le même temps, il est tout à fait possible qu'un oiseau de notre avifaune, libre lui, ait pu visiter votre jardin. On fait parfois des observations inattendues et intéressantes là où on ne s'y attendrait pas...