Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

10 décembre 2016 6 10 /12 /décembre /2016 12:33

Chaque Ouessant est un livre dans lequel on peut lire ses ancêtres.

Ceci est d'autant plus vrai si on dispose pour chaque animal d'une généalogie fine tout autant du côté maternel que paternel, ainsi que d'un suivi conséquent en photothèque pour se remémorer les disparus.

En effet chaque mouton se construit d'une part pour moitié sur le patrimoine génétique de sa mère et de l'autre pour moitié sur celui de son père. Parents qui eux-mêmes...

Ainsi tout comme au-dessus du chérubin dans son berceau, les humains ont pour habitude de lui chercher ressemblances avec maman, papa, grand-mère Augustine, grand-père Alfred, tante Séraphine ou oncle Oscar, l'éleveur peut déceler influences d'ancêtres connus quand il cherche à comprendre certaines caractéristiques physiques (et autres) de ses moutons.

Chaque animal est ainsi susceptible de marquer plus ou moins durablement ses descendants sur plusieurs générations, de façon régulière ou irrégulière. Ce qui dans le cas de caractères appréciables réjouit, mais ce qui dans le cas de caractères moins séduisants peut décevoir.

D'où la plus haute importance en premier lieu à choisir ses reproducteurs et en second, si on ne laisse pas se pratiquer "l'amour libre", concevoir ses accouplements.    

Chaque Ouessant est un livre.

Dior des Lutins.

Un bélier tout à fait construit dans le style global "Lutins" qui s'est dessiné avec le temps.

Pourtant pour qui est attentif et observateur, il est possible d'y observer encore traces d'influences d'un grand-père ( côté maternel), en photo ci-dessous.

Chaque Ouessant est un livre.

Kerouat, élevage Patrick Carré (photo Laurent Wynant)

Chaque Ouessant est un livre.

Alors que dans le même temps, pour d'autres caractères (comme l'aspect plus ramassé), le père de Dior, Willom des Lutins, y a laissé autres traces.

Ainsi quand on s'interroge devant son animal pour savoir pourquoi il est plus comme ci ou comme ça, il est bon pour le comprendre de se pencher sur ses ancêtres, des deux sexes d'ailleurs...

Maintenant, il semble apparaître parfois des morphologies "nouvelles" en sa troupe, pour lesquelles on ne trouve pas une explication particulière même en remontant assez loin dans les albums des ancêtres. Morphologies qui a leur tour peuvent marquer durablement le troupeau si on les utilise en reproduction.

S'il demeure (et heureusement!), des parts de mystères sur le pourquoi de l'apparence de tel ou tel animal, il est passionnant de chercher à les comprendre, en voulant découvrir tout ce que les héritages génétiques successifs ont pu construire. 

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Sélection
commenter cet article

commentaires

romain b 13/12/2016 22:33

Magnifique bélier ce Dior! Une allure massive, proche du sol, un très beau cornage... Je suis amoureux!
Grand père de mon Roussin...

dominique morzynski 14/12/2016 13:13

il est vrai qu'il est sympa d'allure; c'est bien le grand père de Roussin.