Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

2 juin 2017 5 02 /06 /juin /2017 10:12

... ou: "Si tu ne viens pas au berger, le berger te fera venir à lui."

L'histoire de l'humanité est émaillée de grandes découvertes et d'inventions qui en changent le cours.

C'est un peu pareil chez les Lutins...

La tonte d'un mouton s'effectue l'animal sur le cul.

Autant dire que le sol semble bien plus bas encore quand il s'agit de tondre un Ouessant, d'autant que ce type ovin très vif et pas toujours discipliné peut compliquer l'exercice.

Après 20 ans à me casser le dos, l'an dernier j'eus l'illumination. Une grande découverte venait d'avoir lieu chez les Lutins: "Et si je montais mes moutons à moi!!!!......."

On n'arrête pas le progrès

Certes comme d'autres grandes découvertes, celle-ci devait avoir déjà eu lieu ailleurs et plus tôt, mais dans la tête du berger pas encore. Cela amena à une véritable révolution. Réduction de la fatigue, dos bien plus ménagé....

Table ni trop haute ni trop basse aux pieds sciés en rapport à la taille du berger, à celle des Ouessant et à la conservation du confort de la gestuelle et de la technique de tonte.

J'ai même prévu cette année une table plus basse selon les cas rencontrés.

Surface matelassée pour le Ouessant, en effet son inconfort peut empêcher qu'il s'abandonne entre les mains du tondeur.

Je réserve cette installation aux brebis seulement. Les béliers, avec leurs cornes plus proches du visage pouvant être dangereuses s'ils se débattent, sont manipulés au sol.

 

Maintenant, il ne faut pas rêver, la tonte demeure une tâche épuisante si on a déjà un certain nombre d'animaux à dénuder, sans oublier que certaines toisons ou certains animaux exigent de passer vraiment plus de temps sur leur cas que pour d'autres....

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Tonte
commenter cet article

commentaires

Thomas 04/06/2017 21:36

Bonsoir Dominique,
Ton idée me semblait séduisante, car avec l'âge et le nombre de moutons à tondre, préserver un tant soit peu son dos est une excellente initiative!!! Après avoir fait mes premières armes sur un quart de ma troupe avec une nouvelle tondeuse très performante, j'ai voulu copier et j'ai donc fait une tentative cet après-midi, sur une table basse... Essai peu concluant, je me suis senti mal à l'aise dès le début... Perte de repères ou tout simplement bouleversement de mes habitudes de tonte!!! La table s'est vite retrouvée mise de côté et a servi pour les poses entre les tontes...
J'ai pris pour habitude de tondre des lots d'une dizaine de moutons, pas plus pour éviter une trop grande fatigue dorsale et des accidents de tonte... J'utilise tout de même une ceinture dorsale qui est efficace...
Bonne fin de tonte au berger...

dominique morzynski 09/06/2017 13:45

bonjour thomas
En effet, les habitudes peuvent être difficiles à perdre et le plus important est que chacun s'y retrouve au mieux dans ses pratiques face au travail trop souvent long, délicat et compliqué qu'est la tonte d'un Ouessant. Sur ce dernier point, il suffit de tondre une fois un Ouessant hors standard pour la taille ou un animal de plus grande race pour s'en rendre compte.
Personnellement je fais des séries plus importantes. Cette année, 25, 22 puis 17. Je me dois profiter d'une météo favorable puisque je travaille en extérieur. Ensuite les préparatifs et rangement, nettoyage prenant du temps à chaque fois, autant limiter le nombre de séances. De plus, comme j'aime ne faire patienter que les sujets à tondre et libérer les autres à leurs occupations habituelles ainsi que les agneaux, c'est également beaucoup de manipulations que je me dois de limiter en nombre d'interventions.
Et puis cette année, ayant été blessé cet hiver, je n'ai pu faire les onglons et j'ai été contraint de tailler ces sabots à l'occasion de la tonte.
Ainsi en considérant pour le premier lot de 25, taille des onglons, tonte mais aussi préparatifs, regroupement et tri des animaux, nettoyages nombreux des lames et lubrifications, captures et libérations... sans oublier stockage des toisons, rangement et nettoyage... ce fut neuf heures de travail sans m'arrêter, sans prendre le temps de manger.... Autant dire alors que j'apprécie alors mon travail sur table dorénavant, pouvant y poser un genou et y caler l'animal, en ayant moins à me courber.
Mais bon après 9 heures de travail non stop, le dos est douloureux tout de même et les muscles finissent par laisser échapper des cris de douleur à chaque effort.
Le temps fut proportionnel pour les autres lots, l'essentiel étant de faire bien et n'étant pas payé à la pièce.
Pourtant après cette épreuve annuelle (qui revient trop vite malheureusement), quel plaisir de retrouver son troupeau tondu. plaisir qui efface tout le mauvais moment de la tonte devant tant de beauté!!

romainb 03/06/2017 15:40

Que d'ingéniosité chez le berger des lutins! Effectivement, se tordre ou s'accroupir pour tondre ses animaux n'est pas souvent une partie de plaisir. Je commence à avoir le même souci, ma troupe s'agrandissant progressivement (tout étant relatif, n'ayant qu'une dizaine de moutons cette année à tondre...)
Mais quel plaisir de les retrouver sans leurs manteaux de laine et de redécouvrir leurs structures, morphologies... Je préfère définitivement mes moutons sans laine!
Bon courage donc pour les prochaines semaines... :-)

dominique morzynski 03/06/2017 16:23

On est parfois stupide et il est vrai qu'il y a finalement plus confortable, tout en demeurant opérationnel, que de passer ses journées cul en l'air et tête au niveau des genoux
Le travail demeure pénible face à du nombre, mais bien moins.
Bienvenue au club de ceux qui apprécient leurs moutons une fois tondus.
Bon courage également; personnellement je finis ce week-end.