Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

2 juillet 2017 7 02 /07 /juillet /2017 16:39
Sauvé

Hier, par hasard, je découvre un bélier prisonnier du grillage par une de ses cornes.

Il n'y avait aucun espoir pour qu'il s'en sorte seul. Il m'a fallu moi-même, sans couper ce grillage, user de réflexion pour réussir à manœuvrer et libérer la corne et de fait son propriétaire.

L'acharnement de ce dernier à se débattre seul n'aurait fait que l'épuiser toujours plus.

Les belles ornières creusées par le prisonnier dans ses gesticulations témoignent de son acharnement et de sa mauvaise posture depuis un certain temps.

Combien de temps? Impossible de dire mais je soupçonne qu'il avait passé la nuit dans ce piège et qu'il s'y était pris la veille, réalisant qu'en effet je n'avais pas souvenir de l'avoir vu dans ma tournée du soir autour des placettes en zone dortoir du troupeau, mais sans que cela ne m'alerte alors.

Sauvé

Heureusement, une fois libéré, le sieur s'est remis à vivre normalement, manifestant une belle faim. D'ailleurs, les diarrhées qui suivirent le lendemain témoignent d'un choc alimentaire après une assez longue période de jeûne. Ce qui me fait soupçonner que le pauvre pouvait être coincé dans les mailles depuis plus longtemps que je ne l'imagine. 

Ce genre d'incident est rare et face à ce danger, je ne contrôle pas spécialement au quotidien les kilomètres de clôtures qui délimitent les parcs des Lutins. Il faudrait cependant.

C'est donc rare, mais cela arrive peut-être une fois par an voire tous les deux ans en moyenne, avec annuellement un cheptel de plus ou moins vingt béliers adultes.

Je ne compte pas les situations plus fréquentes lorsque deux mâles se trouveraient de chaque côté d'une clôture lors de la période de reproduction. Les affrontements peuvent alors créer des incidents de ce type réguliers....D'où l'utilité quand c'est possible, de réaliser une zone tampon entre deux parcs mitoyens accueillant des mâles.

Dans le cas présent, ce gaillard de Hobbit a simplement dû se frotter au grillage et finir par se piéger seul.

Cela n'est jamais arrivé dans mon troupeau, mais parfois le bélier est retrouvé mort dans cette mauvaise posture. Mort d'épuisement, de faim, de soif, de froid sous la pluie ou de chaleur sous le soleil....

Cela arrive malheureusement.

Mais bon, Hobbit s'en tire bien et a retrouvé la forme comme il semble vouloir le prouver sur cette photo.

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Cornage
commenter cet article

commentaires

romain b 10/07/2017 09:52

Il aurait été dommage de perdre un si beau bélier!
Longue vie à Hobbit!

dominique morzynski 10/07/2017 13:05

comme quoi il faut vraiment demeurer attentif et observer ses animaux le plus souvent possible!

Manuelle 05/07/2017 17:11

Un bélier coincé n'a-t-il pas le réflexe d' "appeler au secours"?
Je fais ici le parallèle avec une situation récente, un agneau (déjà grand) sorti (par où? j'aimerais bien le savoir!) de l'enclos, j'ai été alertée par les bêlements conjoints du petit , de la mère et d'une autre brebis...

dominique morzynski 05/07/2017 22:59

les béliers n'ont "pas" de voix...
par contre la séparation agneau d'avec brebis est plus que sonore (stress de la séparation). faut ça pour s'assurer retrouvailles dans les deux sens!!!