Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

2 septembre 2017 6 02 /09 /septembre /2017 14:15

La saison d'agnelage du printemps se déroula sans aucun problème.

Aucune intervention nécessaire, aucune perte pour la trentaine de naissances.

Zéro euro en frais de vétérinaire, ... ce qui fut appréciable également pour un élevage pure passion.

Mais pour la poignée de naissances de fin d'été, cela commence mal.

Instant de vie, instant de mort.

Alors que je photographiais la veille ma Brocéliande gestante, probablement ma plus belle brebis du moment, je ne me doutais pas que le lendemain à la même heure je la perdrais.

La découvrant en soirée en phase de tentative d'expulsion de son agneau, je perçus de suite que cela ne se déroulait pas normalement. Un examen de la situation me confirma la chose, la colonne vertébrale et les côtes étant devinées sous mes doigts.

Situation bloquée. Expédition chez le vétérinaire pour une incontournable césarienne.

Instant de vie, instant de mort.

Si comme je le craignais l'agneau s'avéra mort, tout se déroula bien malgré tout durant l'opération.

Mais alors qu'elle venait d'être recousue, prête à quitter la table d'opération, je sentis la brebis se raidir entre mes mains et se courber en arrière prise de convulsions.

Comme je le pensais, suite à réaction à l'antibiotique, elle se retrouvait en état de choc neuromusculaire.

L'injection d'un antidote ne fit qu'améliorer la situation légèrement. Elle mourut quelques minutes après en voiture sur le chemin de retour.

Pas de chance pour elle! Regrettable issue.

 

 

Si mes calculs sont bons, sur cinq césariennes en 21 ans (ce qui est peu), c'est la première fois que je perds une brebis.

Cette Brocéliande précieuse pour l'avenir du troupeau manque dans le paysage de la bande.

Partie à trois ans, elle n'aura eu le temps de ne m'offrir qu'une agnelle. L'espoir est à présent reporté sur cette dernière qui a hérité d'un bon air de famille, pour retrouver un peu de ma belle dans sa descendance.

Je croise les doigts pour la suite.

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Instants de vie
commenter cet article

commentaires

Angelilie 03/09/2017 17:45

un beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog (lien sur pseudo)
au plaisir

dominique morzynski 03/09/2017 20:40

merci
au plaisir de découvrir votre blog

latha 02/09/2017 21:47

Oh ben mince alors.....la brebis et l'agneau partis, ce n'est pas cool. en espérant que l'agnelle de Brocéliande soit à la hauteur. Belle suite tout de même....

dominique morzynski 03/09/2017 13:59

la vie continue avec les autres, merci

Lucine 02/09/2017 20:47

Quel dommage.... Elle était vraiment très jolie.

dominique morzynski 02/09/2017 20:51

oui c'est toujours triste.
merci de compatir