Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 10:15

 

Voici le premier article d'une série qui aidera peut-être certains nouveaux éleveurs lorsqu'ils construisent leur tout nouveau troupeau d'Ouessant. En effet, il est difficile quand on se lance dans cette aventure de savoir réellement si l'animal qu'on a devant les yeux correspond bien au type Ouessant (élevé au rang de race ces dernières décennies) ou plus simplement à nos idées et attentes de novice . Les attentes personnelles sont légitimes mais doivent s'inscrire dans celles du standard établi par le GEMO qui représente la base incontournable de raisonnement si l'on souhaite tous pouvoir appeler un mouton ...Ouessant et pouvoir s'y retrouver dans la jungle du marché actuel.

Un standard cependant peut évoluer, ce qui a déjà eu lieu à plusieurs reprises.

Il ne s'agit pas ici pour moi de dire si un animal est beau ou pas, ce qui est subjectif, mais de donner des indices pour en apprécier la qualité et surtout découvrir sa réalité.

Enfin cette démarche n'est que la mienne et ne correspond qu'au prolongement de mon regard faisant suite aux points précisés ci-dessus.   

 

 Le Ouessant ne dévoile vraiment sa réalité que lorsqu'il est tondu ou encore durant les deux ou trois mois qui suivent. Sa réalité en laine en est une autre non moins intéressante mais  concernera bien plus la toison, bien que certains aspects morphologiques soient encore détectables. C'est cette première réalité qui m'intéresse dans cette série d'articles, mais la seconde pourra faire l'objet d'une autre série.

 

Ces observations vont concerner des animaux adultes ou d'au moins un an. Là encore, le cas des agneaux ou agnelles pourront être traités dans d'autres articles. En effet les choses sont plus complexes en ce qui les concerne car une bonne partie du jugement se construit sur l'idée de l'hypothétique évolution de l'animal durant ses trois années de croissance. 

 

 

août 11 059

 

 Si c'est possible, observer le Ouessant de loin. C'est un peu comme pour un tableau, l'impression d'ensemble est importante, avant de se rapprocher.

Pour le mouton, on le voit dans son allure naturelle (non stressé) et ses déplacements. On perçoit sa façon de se mouvoir. Mais surtout sa silhouette et la manière de reposer au sol indiquent beaucoup de choses.

 

 

 

août 11 060

 

Puis on s'approche. Je conseille même de s'accroupir pour que le regard reste au niveau de l'animal (ce que nous devrions faire quand on prend une photo). L'allure générale se confirme (ici un animal ni trop haut ni trop bas pour en dire un peu plus) et certains détails vont pouvoir être observés et appréciés (sujet des articles futurs).

 

Une de mes brebis que j'apprécie beaucoup (détaillée dans l'article 2), essentiellement issue de lignées de l'élevage de  Paul Abbé (président fondateur du Groupement des Eleveurs du Mouton d'Ouessant), Clarice (élevage Wynant).

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Sélection
commenter cet article

commentaires