Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 16:58

 

Cet article pourrait rejoindre un autre publié en dehors de cette série et portant sur les aplombs.

 

Une fois n'est pas coutume, mais je vais dévoiler un des nombreux critères de sélection auquel j'attache une importance au sein de mon troupeau.

 J'oriente mon cheptel vers le type d'aplombs présenté sur le cliché de cette brebis blanche ci-dessous. Ce, non seulement en référence au standard, mais également par appréciation personnelle. 

 

 

août 11 104

 

Neige des Lutins (prix d'honneur des brebis blanches antenaises au concours 2010).

Il est important de rappeler qu'un mouton ne s'appuie pas sur ses talons mais ses doigts. Les talons se trouvent ainsi à mi-chemin entre les doigts et le genou qui s'avance vers la panse.

Ainsi on note que les talons de Neige se situent sur la ligne verticale allant des doigts à la hanche. Verticalité des membres et appui au sol large correspondant d'ailleurs à la largeur du bassin.

(Par chance, mais aussi hérédité, cette brebis a transmis à son premier jeune ces mêmes caractéristiques....et une qualité physique générale du même niveau que la sienne. Un point fort pour la reproduction future de ce jeune bélier.)

 

 

 

Mais tous les Lutins ne présentent pas cet idéal d'aplombs et tout en cherchant le correct ou acceptable, il me faut concevoir d'élever des animaux  un peu différents pour tenter de récupérer des qualités autres qu'ils possèdent cependant. 

 

 

août 11 141

 

 Une brebis non Lutin aux talons plus rentrants et appui moins large .

 

août 11 105

 

Une autre chez qui les choses sont plus accentuées. Brebis Lutin de première génération, fille d'un animal étranger au troupeau.

 

 

En souci de sélection et calcul de ses reproductions, une observation attentive de ses reproducteurs s'impose pour déceler tous les petits détails qui construisent un animal, afin de mesurer la part de gain et de risque qu'il y a à accoupler tel bélier avec telle brebis.

Sans regard critique de ses animaux, on arrive très vite en quelques générations à créer un cheptel qui présente des particularités qui le différencient des troupeaux des autres éleveurs. Chacun construisant sans le vouloir une forme de Ouessant, phénomène d'isolat géographique et implacables règles d'hérédité qui nous échappent pour beaucoup.

Ainsi certains troupeaux possèdent de gros problèmes d'aplombs simplement parce que personne n'y avait prêté attention. La chose (le problème) étant devenue "normale" depuis des années et des années....

 

Mais ce genre de réflexion s'impose pour tout autre caractère physique et je n'échappe pas moi-même dans mon élevage à certains risques sur d'autres traits physiques. J'ai par contre bien conscience que certaines étapes doivent être franchies avant d'en franchir d'autres.

Elever et sélectionner, un travail de patience;

 

 

 

 

 

  

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Sélection
commenter cet article

commentaires