Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 20:17

Si ma passion pour le mouton d'Ouessant n'existe que pour l'animal qu'il est et non pour l'éventuelle bête à laine qu'il peut représenter, sa toison ne m'intéressera tout de même que pour l'aspect qu'elle peut avoir. En effet, cet ovin faisant partie des races primitives, me séduit plus qu'un autre Ouessant celui qui présentera et aura conservé, contrairement à d'autres, cette allure primitive.

 

 Pour m'expliquer un peu plus, voici quatre aspects différents parmi diverses toisons observées dans mon troupeau des Lutins. A noter que la couleur n'entre aucunement en cause dans cette analyse. Seule l'opportunité des prises de vue et l'allure des toisons sont responsables de ces choix des images.

 

déc 10 127

 

 Une brebis à toison avec peu de mèches et laine serrée.

 

déc 10 130

 

 Un type plus dense avec un peu plus de mèches chez cette brebis. 

 

déc 10 131

 

 Toison très fournie avec longues mèches, en particulier sur l'encolure et les cuisses, pour celle-ci.

 

déc 10 124

 

Un type d'aspect un peu plus hirsute avec beaucoup plus de poils, parfois longs, pour celle-là. Ce "manteau" remporte ma faveur pour mon regard dans une logique de toison d'aspect primitif, comparativement aux précédentes présentées qui bien que jolies tendent davantage vers des représentations d'autres races plus modernes .

 

Si donc c'est lors de la tonte que les réelles qualités physiques du Ouessant sont bien visibles, l'aspect de l'animal en laine n'en demeure pas moins intéressant à mes yeux pour l'allure plus ou moins primitive qu'il peut s'en dégager.

 

Encore un caractère et une piste de plus à travailler dans ma sélection. Ce qui ne fait que s'ajouter à bien d'autres exigeances, donnant encore plus de complexité dans le travail mais en en étoffant que davantage la richesse. 

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans L'animal
commenter cet article

commentaires

Lucine Jégat 17/01/2011 22:45


Et aussi, c'est beaucoup plus développé chez les noires que chez les blanches.


dominique morzynski 18/01/2011 12:42



J'ai remarqué la même chose en général et suppose que comme le blanc est la preuve visuelle de métissages plus ou moins ancien (un siècle et plus parfois) avec des races d'influences plus
modernes, allure de toison et génétique du blanc sont peut-être associées. Mais il y a des excepptions dans les blancs comme dans les noirs...Mais je suis d'accord la tendance est bien là.



Lucine Jégat 17/01/2011 22:44


Justement, j'aime bien ce caractère " hirsute " et ces longues mèches particulières. J'ai la chance d'avoir pas mal de brebis comme ça, et tous mes mâles reproducteurs portent cette belle crinière
aussi. Je trouve effectivement que ça leur donne un côté un peu " sauvage ", en tout cas inhabituel par rapport aux grands moutons. J'ai l'impression en tout cas que ça se transmet bien de mère en
fille(s) chez moi, et ça me plait.


dominique morzynski 18/01/2011 12:38



Effectivement cet aspect peut se transmettre de façon héréditaire de par l'un ou les deux parents. J'apprécie également cette allure mais aime moins quand la toison se montre trop
volumineuse..."Question de goûts et de de couleurs..." comme on dit.