Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

8 août 2012 3 08 /08 /août /2012 12:28

 

repertoire-11 6206

 

 

Les années se suivent et ne se ressemblent pas; il en va également ainsi pour les saisons d'agnelage. En effet, contrairement aux années précédentes, celle-ci voit (enfin!) une forte proportion d'agnelles. Sur les vingt cinq naissances, 8 agneaux mâles ont vu le jour pour 17 agnelles. Un tiers (seulement!) de jeunes béliers pour donc deux tiers de jeunes brebis. Du jamais vu chez Les lutins, alors que ce rapport était allé une certaine saison jusqu'à 10/11 de "garçons"! Sur ces 25 naissances, une seule fut assistée bien que sans doute inutilement. Une agnelle dut être euthanasiée au bout de 48h suite à des complications. Sinon tout ce petit monde se porte bien à l'heure actuelle.

 

Côté brebis, je ne m'explique pas pourquoi trois d'entre elles sont demeurées non fécondées malgré 11 semaines passées avec un mâle qui a pourtant bien oeuvré avec d'autres, puis deux mois passés avec un autre et encore début mars avec tous les béliers. Plus surprenant le fait que, sur ces trois femelles, deux n'ayant jamais eu d'agneau ne soient toujours pas mères à trois ans, se montrant ainsi infécondes deux années de suite. Pour l'une j'ai songé l'an dernier au fait qu'elle est de bien petite taille (mais il y en a bien d'autres comme elle qui reproduisent), pour l'autre je soupçonne un problème hormonal puisque je l'observe chaque hiver "saillir"....le bélier...ou ses consoeurs...

 

Cette saison d'agnelage fut longue, quatre mois et demi. Alors qu'elle était programmée au départ pour ne durer que deux mois et demi pour simplifier les choses. C'était sans compter les farces d'un tout jeune et petit bélier, comme expliqué dans un autre article.

Toujours est-il que les résultats sont satisfaisants dans l'ensemble, la part de hasard ayant plutôt bien fait les choses là où le berger n'avait pas forcément eu possibilité d'orienter ces résultats.

 

A présent, bientôt cinq mois après le premier jeune, l'oeil lit au quotidien la construction de ces nouveaux Lutins et le cerveau bouillonne à songer déjà aux futurs accouplements judicieux tout en considérant la gestion et le bonheur de sa troupe.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Naissances 2012
commenter cet article

commentaires

Pâquerette 11/08/2012 13:18

Coucou.
J'arrive depuis le lien créé sur le billet concernant les Ouessant qui va accompagner la parution en octobre du prochain journal automnal.
Très beau troupeau, comme je les préfère, homogène sur le type et avec une délicieuse palette de couleurs !
Je meuh régale les yeux.
AmicaleMEUH
Pâquerette, vache virtuelle.

dominique morzynski 11/08/2012 14:04



merci Pâquerette.


nous ne manquerons pas ce numéro, ni les autres ... pour ceux qui ne connaîtraient pas encore ton univers, visite de la "FERME" dans la rubrique liens de ce blog.



Thomas 08/08/2012 21:25

Beau bilan et rééquilibrage des proportions mâles-femelles par rapport à la saison dernière... Comme quoi la nature fait bien les choses, à moins que tu n'aies trouvé la potion magique pour obtenir
une plus forte proportion de femelles parmi les naissances!!! Il existe des recettes de grand-mères qui ont peut-être des fondements. Pour ce qui est de tes brebis n'ayant pas mis bas cette année,
il y a encore la possibilité d'une fécondation suivie par un avortement à un stade précoce, quasi indétectable. Je me posais la question, ayant moi-même deux brebis de plus de deux ans sans agneau.
J'ose espérer qu'elles ne sont pas stériles!!! Mais, cela fait également partie de la vie d'éleveur... avec ses joies et ses déceptions...

dominique morzynski 09/08/2012 18:40



Merci Thomas; Je sais que tu as bien oeuvré également;


un avortement précoce est toujours possible faisant croire ainsi qu'il n'y a pas eu fécondation. une brebis peut devenir stérile aussi après une mise bas précédente;


J'ai connu une femelle qui n'eut un jeune qu'à trois ans, son premier. Mais là toujours rien pour deux brebis de trois ans (et deux années de suite). Un petit mystère, d'autant qu'elles n'ont
aucune parenté, ni similarités physiques, ni autre problème particulier si ce n'est les comportements de mâle de l'une...