Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 09:55

 

Hier soir, comme à l'habitude, j'ai ramené le troupeau de ses pâtures de jour pour lui faire retrouver le parc de nuit. Sachant qu'une de mes brebis devait agneler, je jetai le coup d'oeil instinctif pour la déceler dans le groupe et m'aperçus qu'elle n'était pas revenue. Je compris que l'évènement attendu devait avoir eu lieu.

Retourné sur place, je découvris ma belle Iroise en contractions. Je restai sur place pensant assister au moment magique toujours intéressant. Mais avec l'expérience, je vis que quelque chose n'allait pas. Le travail devait déjà durer depuis longtemps et la vulve n'était pas normalement dilatée. Je décidai qu'il fallait intervenir. En jugeant de la situation avec les doigts, il s'avèrait que les pattes arrières se présentaient mais l'agneau étant sur le dos; de plus en allant un peu plus loin je décelai le museau, signe que ce jeune était plié. La vie semblait l'avoir quitté.

Mes mains, pourtant pas très grandes, l'étaient pourtant encore trop malgré une brebis Ouessant pas des plus petites. Une jeune fille avec un peu de connaissances sur la chose aurait pu remettre le petit en place pour ensuite le tirer, mais je ne suis pas une jeune fille...Donc, direction le vétérinaire.

 

C'est ainsi que je passai la première moitié de nuit de ce dimanche sur la route et surtout au-dessus du "billard". Seconde expérience de ce genre en 14 ans d'élevage. Heureusement peu.

Le petit était bien mort (trop souffert?) mais la mère fut sauvée. C'est l'essentiel.

 

Que serait-il arrivé si je n'avais pas remarqué le problème? Iroise serait morte dans son coin.

 

En discutant un peu avec le vétérinaire de garde, il m'expliqua que ce fut une première pour lui. Il est vrai que dans le cas du mouton-bétail, d'une part il est possible d'intervenir à l'intérieur de la brebis; d'une autre, on ne s'embarrasse pas autant de la chose, l'animal étant souvent sacrifié s'il n'est pas mort avant.

 

 

juillet 10

 

La belle Iroise, en convalescence pour quelques jours, se remet de tout cela dans son coin infirmerie. Il n'aurait pas été moins judicieux de la sauver si elle avait été moins belle.

 

Iroise est un phénomène à sa façon. Agée de deux ans et ayant passé deux hivers avec un bélier, elle ne fut donc fécondée pour la première fois que fin février ...et la dernière. Son embonpoint naturel, remarqué d'ailleurs durant l'opération, est-il à mettre en relation avec cette difficulté à être fécondée?

 

A présent, j'espère qu'elle se remettra vite sur pattes et qu'elle aura de beaux agneaux dans les années futures.

 

Iroise, rare brebis gris modifié porteuse du gène noisette.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Agnelage
commenter cet article

commentaires

kanisha 20/07/2010 12:59


Bravo, mais triste nouvelles tout de même. J'espère elle se remettre en forme très vite. Elle n'a l'air pas trop traumatisé, c'est un bon signe


dominique morzynski 21/07/2010 21:54



Un peu faible 48 h après mais mange bien; le train arrière est encore douloureux.  et elle a le moral à retrouver les autres, ce qui est important pour un mouton;



Lucine Jégat 19/07/2010 13:42


Dommage pour l'agneau, mais tant mieux pour Iroise. Elle est magnifique. Mais comme vous le dites, magnifique ou pas, de toute façon, l'important c'est que ayez pu la sauver. On aime nos moutons,
même s'ils ne sont pas forcément des canons, c'est comme ça...


dominique morzynski 21/07/2010 22:09



Tout semble aller au mieux pour l'instant malgré de mamelles douloureuses à surveiller et une antibiothérapie à poursuivre;