Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 22:01

 

Pour cette saison de reproduction qui approche, avec un ami éleveur, nous avons échangé, provisoirement, chacun un bélier de notre troupeau. Chaque animal va donc travailler à apporter une part de lui-même avec le lot de brebis qui lui est destiné.

 

 

août 10 022 

  Elaphe a donc quitté les Lutins pour oeuvrer ailleurs .

 

sept 10 039

 

Et donc le nouveau, venu oeuvrer au troupeau. Dans l'article suivant le pourquoi de cet animal et sa présentation.

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Sélection
commenter cet article

commentaires

marie-christine 29/09/2010 09:26


Les cornes de l'invité sont bien moins jolies que celles de votre bélier. Vous avez raison de ne pas enfermer votre troupeau avec toujours les mêmes géniteurs, il pourrait y avoir consanguinité à
la longue. D'autre part, les vaccins protègent des maladies amenées de l'extérieur.
Je continue de lire avec plaisir le quotidien de vos animaux, l'ânon aperçu il y a peu sur des photos prend une belle robe, devient magnifique, on voit qu'il est heureux chez vous.


dominique morzynski 29/09/2010 23:57



C'est vrai que quand on introduit un nouveau, il faut vermifuger et contrôler les poux éventuels. L'idéal est de mettre un peu en quarantaine. Ensuite les éleveurs déclarés sont tenus de
n'introduire que des animaux qui comme les leurs ont un suivi sanitaire et sont identifiés.


Le nouveau bélier est plus jeune, donc le cornage est différent du mien (pas le cornage, le bélier) qui a un an de plus.


Merci d'être toujours fidèle. L'ânon n'en est pas vraiment un puisqu'il a de deux à cinq ans (passé pas totalement connu). Gribouille s'est bien étoffé, bien que pas maigre à l'arrivée, avec un
ventre bien rond de par l'herbe avalée toute la journée. L'âne est intéressant car aussi proche qu'un chien si on ne le réduit pas à un outil corvéable.