Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 20:26

 

Pour faire suite à l'article précédent et en attendant que les Ouessant finissent de ruminer tranquillement sous leurs châtaigners, le petit peuple qui les entoure est là sur la scène, pour qui veut bien s'y intéresser. Bien que les photos soient médiocres, elles restent des témoignages de vie...avant la mort.  

 

sept 10 002

 

 Une fauvette à tête noire profite de la clôture des Lutins pour réchauffer au soleil son petit corps meurtri par la maladie. Peu vivace, peu farouche, plumage ébouriffé, amaigrie, oeil terne, je vois que pour elle l'espoir d'atteindre ses quartier d'hiver s'est envolé...Le lendemain, le hasard me la fera découvrir cinquante mètres plus loin, sur le dos, figée dans la mort et montrant un de ses doigts fortement tuméfié. Ce détail étant sans doute en lien avec  sa fin. 

 

sept 10 019

 

Faux colibri de fin d'été, le moro-sphinx fait tout pour que l'on se fasse prendre à son déguisement. Taille, allure, vivacité, vol stationnaire, ...l'insecte imite l'oiseau. De plus, même alimentation puisqu'ici, grâce à sa trompe (et non son bec), il puise le nectar d'une fleur du chévrefeuille. D'origine méridionale, certains individus profitent des étés pour progresser vers le nord, encore, encore, ... jusqu'à ce que les petites gelées comme avant-hier ou le manque de ressources mettent fin à l'épopée.

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Autour des Lutins
commenter cet article

commentaires

francesca 29/09/2010 21:25


Bonsoir Dominique,
Ce n'est pas une fauvette qui vient me tenir compagnie quand je m'assois devant mon parc pour observer mes Ouessants mais un petit rouge-gorge pas farouche non plus. Je crains que notre chat ne
finisse par l'attraper car elle m'accompagne toujours. J'y fais attention sauf quand je ne suis pas là !
Elaphe est magnifique.
Bonne soirée


dominique morzynski 30/09/2010 00:08



Bonsoir FRancesca,


Le rouge-gorge est un oiseau bien sympa, ami du jardinier, du bûcheron, ...du berger, il sait s'approcher, léger et discret, attentif à la terre ou la feuille que nos pas ont
bouleversées afin de venir y avaler les petites "bestioles" qui s'y cachaient.


On a tendance à croire que cet oiseau est toujours le même semaine après semaine ou année après année mais il y a très peu de chance, leur espérance de vie est bien courte en moyenne. Mais cela
nous fait toujours plaisir de le penser et croire ainsi que c'est "notre rouge-gorge", notre fidèle ami. En vérité, ils sont nombreux à se succéder.


Cela n'empêche que l'oiseau peut stationner un temps très variable.


J'arr^te, c'est mon côté ornithologue qui s'y met...Merci d'être toujours fidèle.