Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 09:33

Petite révolution dans le monde du Ouessant dans les années 90 quand, par mes recherches, je démontrai qu'à la charnière 1900 le cheptel des moutons de l'île était devenu essentiellement blanc. La fausse idée que l'échouage du navire grec transportant des ovins blancs, le Mykonos, était la cause, bien plus tard, du bouleversement du cheptel  trouvait encore, à tort, bonne presse. 

Le phénomène semble (d'après les écrits) s'amorcer dans la seconde moitié du 19ième siècle (1850, etc...) et d'ailleurs est encore plus marqué en Bretagne continentale.. Réelle volonté de vouloir élever ce morphe pour pouvoir teindre la laine ou simple phénomène suite au caractère génétiquement dominant de ce type de toison? Les deux? La seconde situation est évidente. La première bien que probable et logique dans un monde en profondes mutations mérite sans doute d'être plus nuancée.

On argumente souvent pour expliquer un cheptel ovin noir antérieurement sur Ouessant par le fait que les coutumes vestimentaires exigeaient cette couleur. Ne faudrait-il pas prendre le raisonnement à l'envers et convenir qu'on s'habillait beaucoup en noir parce que les ovins étaient noirs? Utiliser les ressources locales étant logique à ce niveau tout comme il l'est dans l'architecture et autres domaines. Pendant des siècles ont été utilisés les matériaux locaux dans l'habitat. Les Bretons n'ayant pas des maisons en granit parce qu'ils aimaient cette pierre dans leurs coutumes mais simplement parce que sous leurs pieds le sol est granitique.

Peut-être que la même logique s'impose donc pour ces ovins noirs puisque le morphe noir était jusqu'alors la couleur dominante dans la génétique ovine du moment. L'argument disant que la vie à Ouessant faisait beaucoup de veuves devant s'habiller en noir...et de là les moutons noirs, ne tient guère à la réflexion. On se rend compte que la couleur noire était très utilisée dans l'ensemble vestimentaire féminin comme masculin dans toutes les tranches d'âges. S'habiller en noir n'était pas spécifique à Ouessant. Situation que l'on retrouve d'ailleurs un peu partout dans l'hexagone dans le monde rural de la même époque, alors que pourtant bien des régions élèvent déjà depuis des siècles des troupeaux ovins dans lesquels les animaux blancs sont les plus présents.

Dans les tableaux du 15ième siècle (avant?), la présence de moutons blancs est bien réelle dans le cheptel français. On voit que le phénomène ne gagne la Bretagne malgré tout que bien plus tard. Ouessant dernier radeau de terre isolé à l'extrême ouest sera semble-t-il le dernier secteur de résistance à être finalement englouti par le nouveau gène dominant du morphe blanc.

 

Simples remarques de ma part face à des apparences trompeuses ou à nuancer, sans prétendre détenir la "sainte vérité" mais souhaitant ouvrir toujours plus la réflexion.          

 

ouessant 1900

 

Pas de grande nouveauté donc dans ce cliché des environs 1900, si ce n'est la confirmation, une fois de plus, du morphe blanc déjà bien présent sur l'île. L'émotion n'en est pas moins grande à découvrir cette brebis suivie probablement de sa grande agnelle.

Merci au visiteur-éleveur passionné pour cette trouvaille, d'autant que je n'avais pas connaissance de l'existence de cette photographie.  

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans historique
commenter cet article

commentaires

DOMINIQUE 01/02/2011 14:33


Bien vu, comme à chaque fois ! à bientôt !


dominique morzynski 01/02/2011 18:02



Merci. Ce ne sont que des constats qui mériteraient d'être plus approfondis.