Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 18:22

 

En tout temps, les béliers éprouvent le besoin de marquer leur territoire en déposant leur odeur sur les éléments érigés sur leur domaine.

 

 

déc 10 116

 

 Comme ici Buffon des Lutins qui s'affaire du front sur la tige d'un drageon de merisier. 

 

déc 10 114

 

 En pleine saison des amours, cette habitude est marquée, mais toutes les occasions en toute période sont saisies pour satisfaire ce besoin.

 

déc 10 113

 

 Ici M. Buffon donne de la corne sur une tige de fougère morte. (Sans lien avec le sujet, remarquable ce hasard de mimétisme de toison avec le milieu environnant!!!) 

 

déc 10 117

 

Là, il frotte ses glandes lacrymales (le larmier) sur le jeune merisier.

 

Ces habitudes sont à connaître et à prendre en considération avant d'accueillir des Ouessant afin de ne pas regretter les dégâts qui peuvent être faits sur les jeunes arbres en particulier. Reste à prévenir ces désagréments pour ses plantations en interdisant l'accès, en les mettant hors de portée des animaux ou encore en protégeant le tronc (petit grillage, gaine plastifiée....), ... et en pensant que les dents sont aussi un autre problème... 

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Ethologie
commenter cet article

commentaires

ysabel 03/01/2011 20:22


Bonjour,


J'ai la même expérience que vous concernant les dégâts sur les arbres. Ceci étant dit moyennant un (peu !) de travail, nous avons planté plus de 200 arbres sur plus d'un hectare et demi.

Et s'il y a encore des soucis avec nos quinze moutons, c'est plus rare grâce à la technique de protection que nous avons paufinée maison !En plus d'un grillage ou d'une gaine plastique, nous
rajoutons autour de chaque plant un cercle de ganivelle planté au sol. Cela évite que les moutons se frottent et "pèsent" sur les arbres. L'inconvénient du système : son coût (l'idéal est la pose
d'une ganivelle de plus de 120 cm de haut avec un écartement entre les échalas de 4 cm pour éviter les museaux curieux).

Encore merci pour votre site,

Ysabel


dominique morzynski 04/01/2011 18:49



Merci pour ce témoignage utile et bienvenue sur le blog.


Comme quoi mieux vaut toujours prévenir que guérir...