Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 14:08

 

  Midi. Depuis le temps que j'attendais cette naissance, là voilà qui se prépare enfin "avant que la mère n'explose".

 

avril 11 075

 

  Framboise des Lutins vient de perdre le liquide amniotique. Sous l'effet des contractions et douleurs, elle gratte rageusement sa couche de mise-bas.

 

avril 11 076

  

  Depuis plusieurs jours, je gardais un oeil curieux sur cette brebis de deux ans qui attendait son premier petit. Comme on le voit tout s'annonçait bien jusqu'alors...museau et sabots antérieurs qui pointent.

 

Pourtant, grâce à l'objectif de l'appareil photographique, je m'aperçois qu'après une rétraction de l'agneau durant une phase de repos, un des membres antérieurs n'apparaît plus. Je comprends maintenant pourquoi le travail me semblait si long. Il n'y a pas, je vais devoir relever les manches. Après palpation interne à l'aide d'un doigt, la situation est bien celle que je pensais. Le second membre s'est replié et bloque la situation. Peu de possibilité pour repousser l'agneau et replacer le tout correctement. La brebis apeurée au début du contact finit par reprendre confiance et semble apprécier mon aide qui s'applique à suivre le rythme de ses contractions. Le tout est de réussir à passer cette tête et ce membre, ensuite tout ira rapidement. Pendant longtemps je doute de la réussite mais la nature prévoyant plutôt bien les choses en général, l'élasticité de la zone chez la mère fait qu'elle ne subira aucun dégât. Quant à la tête du petit, j'évite les pressions sur les yeux ainsi que les tractions sur le maxillaire inférieur qui n'y résisterait pas. Ouf! Je laisse faire la brebis pour la suite, le temps d'aller me laver et reprendre les prises de vues. 

 

avril 11 077

 

  J'avais déjà perçu que c'était un "garçon". Les réactions de la mère sont normales et elle se montre bien attentionnée.

 

avril 11 079

 

  De forts pivots de cornage d'ailleurs!

 

avril 11 080

 

 Frisé comme un agneau, Boudu des Lutins, fils de Buffon des L., met un temps anormalement long avant de pouvoir prendre appui sur ses antérieurs. Compréhensible, autant celui que j'ai dû tirer en forçant avec mesure que l'autre qui se trouvait replié ont souffert d'avoir été quelque peu malmenés...mais il le fallait.

 

avril 11 083

 

  Heureusement, bien que laborieusement, la position sur quatre pattes sera trouvée et surtout deviendra possible. De plus la mère accepte la tétée, ce qui est parfait car certaines brebis nouvellement mères refusent ce comportement de leur agneau  qu'elles assimilent à une agression.

Un petit bélier de plus!

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Agneaux 2011
commenter cet article

commentaires

Candice 18/04/2011 00:25


Bienvenue au monde petit mouton:))
Il est arrivé au bon moment, encore une preuve qu'il faut faire confiance à la vie!


dominique morzynski 18/04/2011 22:44



Mais je guette malgré tout au maximum les signes de mise-bas imminentes.



Thomas SZABO 17/04/2011 20:19


Bonsoir Dominique,
C'est toujours formidable de pouvoir intervenir au bon moment et de voir le résultat concret de l'aide apportée à la brebis. Sur les Ouessant, je n'ai encore jamais eu à intervenir et je redoute le
jour où j'aurai à le faire.... Car, tout est miniature comparé à des races classiques!!!
Bravo, pour cette intervention efficace... Car, sans votre présence attentive... L'agneau ne serait plus de ce monde... C'est là que l'on reconnaît le bon berger!!!


dominique morzynski 18/04/2011 22:52



La petite taille rend les choses moins faciles comparé à ce que l'on peut faire chez une brebis de grande race chez qui notre main(si elle n'est pas trop grosse) passe et peut remettre de
l'ordre pour une bonne extraction de l'agneau. (Mais chiens et chats ne sont pas bien grands non plus.)


Dans ce genre de situation, non seulement on sauve l'agneau mais aussi parfois la mère. C'est d'ailleurs elle qui doit être prioritaire...si malheureusement un choix s'impose...