Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 13:09

 

Ce 18 mars frais et venteux est idéal pour les sportifs et sportives.

 

Quelques brebis aux chaleurs tardives (pas forcément fécondes une fois de plus) se voient courtisées par les béliers. Véritables locomotives sur quatre pattes, les wagons des gars s'y accrochent puisque ces dames ne sont plus consentantes. 

 

mars 12 034

 

 "Le train de ... va entrer en gare quai numéro...".

A noter que c'est le reste de "parfum" de la dame disposée les jours précédents qui crée encore la bousculade.

J'en connais qui auront mal aux mollets demain.

 

mars 12 035

 

 Un autre train, sur la même ligne, passe peu après avec d'autres acteurs... (Il n'a pas de retard)

 

 

mars 12 033

 

Gagné!

Il finit même par s'arrêter devant le quai où je me trouve.

 

Y aura-t-il quelques naissances tardives mi-août? Nous verrons.

 

 

Pour les personnes qui s'inquiètent toujours de l'entente entre mâles, il faut dire que possibilité de fuite des vaincus, hiérarchie et donc dominance font que les combats demeurent rares, brefs et sans gravité malgré le bruit des cornages qui impressionne.

 

Le mâle dominant s'impose plus en faisant barrage de son corps entre les autres prétendants et sa favorite. D'ailleurs bon nombre de béliers ne se lancent même pas dans la mêlée, préférant se remplir la panse. Ce qui fait que le dominant qui s'est approprié une femelle passe souvent une journée ou deux avec sa chérie sans être dérangé par les autres gars.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Ethologie
commenter cet article

commentaires

francesca 19/03/2012 21:53

Bonjour Dominique,

Voici venu le temps des naissances, période que j'adore même si cette année j'ai choisi de ne pas faire faire de petits à mes 5 brebis. De l'an dernier, il me reste 2 agnelles, et pour leur garder
du terrain et de quoi manger en quantité, j'ai préféré ne pas en avoir, ça me fait drôle parce que depuis 5 ans, j'en avais chaque année, c'est un choix raisonnable. Kik n'est pas encore avec
elles, je me demandais à quelle période je pourrai le remettre avec elle sans risquer quoi que ce soit. Comme vous le dites, on n'est pas à l'abri de chaleurs tardives et bien dans ce cas, tanpis,
j'assumerai les naissances (entre nous, avec plaisir). A bientôt Dominique et profitez bien de vos bébés. Francesca

dominique morzynski 19/03/2012 22:05



Bonjour Francesca


Sage décision de vouloir gérer sa troupe pour assurer leurs bonnes conditions de vie et ne pas se laisser déborder.


Habituellement, j'attends fin mars pour remettre les béliers avec les femelles. On n'est jamais à l'abri d'une naissance tardive effectivement. Mais les exceptions confirment la règle habituelle
cependant de février à juin.


Chez moi, une fois fin juillet, une autre début septembre, une encore en octobre et chez un collègue en décembre.


Merci et bon élevage.



Thomas SZABO 19/03/2012 17:31

Les naissances pourraient même s'étaler jusqu'à la mi-août... Si d'aventure la brebis photographiée s'avérait fécondée ce 18 mars!!!

dominique morzynski 19/03/2012 21:59



Merci thomas.


Tu as raison , c'est août. Je n'avais pas osé "compter sur mes doigts", grosse erreur de ma part. Je vais corriger de ce pas...