Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 23:04

 

De qualité mais essentiellement des retraitées ou des jeunes de l'année, ces brebis n'ont pas été mises à reproduire. Cela étonne les amateurs éclairés, mais il faut également penser à gérer le nombre des naissances du printemps prochain.

 

déc 11 003

 

Du beau monde qui a oeuvré en son temps ou qui se reproduira l'an prochain.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Instants de vie
commenter cet article

commentaires

Thomas SZABO 12/12/2011 18:08

A quel âge décrètes-tu la retraite pour tes brebis et tes béliers?
Vu le problème de pluviométrie auquel tu es confronté, dans ton coin de Creuse, avec toutes les conséquences que cela entraîne, n'as-tu pas tendance à mettre à l'écart de la reproduction des
femelles qui pourraient encore reproduire un certain nombre de fois?
N'aurais-tu pas intérêt à te défaire à temps (ni trop tôt, ni trop tard!)de certaines d'entre elles, afin de laisser la place aux générations montantes de petits Lutins? Je me doute que la question
est délicate, car je présume que le choix pour toi entre la raison et les sentiments n'est pas des plus faciles!!!

dominique morzynski 13/12/2011 18:58



Un mouton déclinant après l'âge de six ans, un dernier agnelage à huit ans c'est suffisant surtout quand on a pas mal d'animaux et pas de nécessité à trop les exploiter. Ceci étant tout
dépend de la forme de la femelle et comment elle vieillit. L'exception d'une naissance à 11 ans  chez les Lutins n'est pas forcément un bon exemple.


Pour le bélier, la forme l'emporte sur un réel âge limite.


Les brebis qui sont à la retraite chez les Lutins ont une bonne raison de l'être, comme les doyennes ou celle qui conserve les séquelles d'une blessure à une patte...


Une chose est certaine également c'est que m'approchant chaque année un peu plus de mes objectifs le nombre de naissances réduira. Les brebis ne continueront à agneler qu'à leur second
printemps pour la première fois et ne seront mises à reproduire que tous les deux ans (4 agneaux dans leur "carrière"). Bon principe de gestion, d'autant que j'ai du mal à concevoir de me séparer
de mes moutons. Leur assurer leur vie jusqu'au bout chez moi étant un idéal que j'atteindrai par la suite quand les naissances ne feront que remplacer les morts dans un troupeau qui tournera dans
un idéal de conception dont je m'approche de plus en plus après quinze ans de travail et sélection.


Faire partir des animaux de quelques années fait encore partie d'une nécessité mais devrait devenir exceptionnel dans une paire d'années selon mes calculs.