Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 15:43

 

 

repertoire-11 6600

 

 

Un lot construit sous l'angle de la morphologie et sous celui de la conservation du patrimoine de la lignée du mâle utilisé (pour les critères premiers).

 

repertoire-11 6602

 

Peu de brebis dont il faut s'occuper pour ce bélier blanc....

 

repertoire-11 6604

 

Mais ce dernier s'en occupe très sérieusement, menant des analyses des plus pointues d'autant que c'est la première fois qu'il est autorisé à s'accoupler.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Reproducteurs
commenter cet article

commentaires

Thomas 21/10/2012 23:52

Eh bien, Golas a belle allure... Dominique, je n'ai jamais imaginé que tu coupais les cornes de tes béliers pour leur donner un genre... Mais, la cassure étant nette des deux côtés, j'imaginais que
tu avais pu intervenir tel que tu l'indiques. En fait,les cornes de Golas me faisaient étrangement penser à celles d'un autre bélier aux cornes identiques!!!

dominique morzynski 22/10/2012 12:38



Thomas j'avais bien compris. J'ai juste saisi l'occasion pour signaler cette anecdote, d'autant que si on observe correctement, l'aspect d'une cassure diffère de celui d'une coupure (sciage!)....
Mes propos n'étaient pas adressés à ton analyse. 



Thomas 21/10/2012 12:23

Quel est ce beau bélier pas si jeune que cela? Je n'ai pas le sentiment de l'avoir déjà vu chez les Lutins... Ce sont ces cornes coupées au bout qui m'interrogent. Serait-ce une nouvelle
acquisition? Quelle est sa taille, il a l'air bien petit?

dominique morzynski 21/10/2012 14:03



C'est bien un Lutin sous un angle un peu particulier et non une nouveauté. Il s'agit de Golas, trois ans ce printemps, au bas du standard avec 42 cm. Dans ma multitude d'objectifs, je n'avais pas
encore eu l'occasion jusque là de l'utiliser.


Les cornes ne sont pas coupées. M'était arrivé aux oreilles ce genre de rumeur pour un autre de mes animaux présenté une année en concours. Mais bon, dès que l'on côtoie les
humains, la bêtise humaine a vite fait de se manifester (je ne sais pas qui avait lancé ce faux constat...un imbécile c'est certain).


Je ne fais surtout pas cette remarque pour toi, simplement l'occasion de remettre le point sur un i suite à une anecdote qui m'avait autant agacé qu'amusé puisque venant de gens qui se prétendent
spécialistes du Ouessant.


A savoir simplement qu'un bélier a les pointes de cornes fragiles puisque moins épaisses à cet endroit. L'accident dans un affrontement arrive moins lorsque le cornage est plus divergeant, mais
dans ce genre de structure, la pointe a tendance à ne pas résister puisque se trouvant dans le sens et l'emplacement de chocs assez fréquents. Merci pour ta question pertinente qui aura permis
une réponse instructive.


Enfin, je ne coupe pas les cornes de mes béliers volontairement pour en changer leur aspect. S'il m'arrive rarement d'intervenir c'est pour rectifier une cassure blessante pour les adversaires ou
supprimer le handicap présenté par une malformation comme un retour blessant l'oeil....et bien évidemment, dans ces cas, il ne s'agit nullement d'animaux de concours bien
évidemment....  A bon entendeur!