Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 23:01

 

 

Casser la rumeur qui pourrait courir, ou avant qu'elle ne naisse, peut s'avérer nécessaire.

 

Il existe toujours quelqu'un quelque part qui a un avis sur tout, qui sait tout sur tout et forcément sur vous et finit par colporter sur votre vie ce que vous ne savez pas vous-même.  De l'impression, en passant par le raccourci mental, certains ont vite fait de véhiculer de fausses informations à votre sujet. Si en plus ils l'ont appris de Madame ou Monsieur "De source sûre", cela ne peut que conforter leur idée.  Ainsi, vous découvrez alors un jour l'image qui vous colle à la peau simplement à cause de la bêtise humaine.

 

Donc avant que la rumeur ne prenne racine, NON je ne suis pas Eleveur de moutons,... par contre j'élève des moutons.

Quand je dis que j'élève des moutons d'Ouessant, certains m'imaginent en professionnel de l'élevage qui vit de cette activité et se constitue un revenu suite à cette activité.

Et bien non, l'élevage de mes Ouessant (Elevage des Lutins du M.) n'est que pure perte financière. Cela ne me rapporte rien, si ce n'est le plaisir de mener un acte conservatoire vis à vis de cet ovin, d'améliorer par sélection mon cheptel unique dans son ensemble à plusieurs titres et vivre le plaisir de ce pur loisir.

 

 

 

 Aucun bénéfice financier dans l'opération. Par contre le total des frais est gigantesque, mais passion oblige. 

 

  Pour les Lutins, depuis quatorze ans d'élevage, ce sont quelques dizaines de milliers de kilomètres parcourus pour mener à bien mon projet. Il me faudrait calculer précisément, mais plusieurs années à déplacer régulièrement le troupeau, faire des milliers de km pour trouver l'animal qui m'intéresse ou aller le récupérer, rouler pour approvisionner en foin et autres aliments...tout cela fait tourner le moteur. (Après calcul, les 40 000km sont largement dépassés)

 

Il faut compter l'achat  des moutons de base ou introduits au cheptel.... Et puis, il a fallu investir dans un fourgon pour le transport. 

 

Les aliments complémentaires à l'herbe ont un coût. Combien de tonnes de foin, de luzerne, de betteraves, de granulés, de céréales,...sans oublier les seaux de minéraux?

 

Les Lutins, c'est aussi l'achat de plusieurs hectares de prairies, d'une petite maison, de 900 piquets d'acacia et de châtaigner (dont 700 enfoncés seul à l'huile de coude),  de près de 2 km de clôture (posés manuellement et également seul)...Les intérêts d'emprunt à rembourser... 

 

Toujours des dépenses en matériaux pour construire et aménager les différents abris, du plus simple au "trois étoiles" ...et encore du travail.

 

On n'oubliera pas le petit matériel, râteliers, auges... tondeuses...  Les produits vétérinaires de base (des vermifuges aux vaccins en passant par ceux pour soins exceptionnels).

 

Si je suis contraint de me séparer d'une poignée d'animaux par an (trois en 2010), ce qu'on m'en offre ne couvre même pas, justement, ne serait-ce que les frais vétérinaires: produits cités, interventions (actes et déplacements) qui sont césariennes, remise en place d'agneau, hypothermie, prise de sang obligatoire, deux vaccinations obligatoires, autre vaccination volontaire de ma part... Frais multipliés par le nombre d'animaux.

 

Y ajouter les dépenses pour l'identification obligatoire: matériel et cotisation.

 

Sans vouloir les réduire uniquement à des animaux-outils , il y a aussi les chiennes qu'il faut acheter, nourrir, vacciner, stériliser, tatouer, vermifuger, ...asperger chaque mois de produits hors de prix contre les puces et tiques.

 

Je pense normalement ne rien avoir oublié (si ce n'est tout de même le coût en temps, fatigue physique et parfois soucis). Si je devais donc faire la somme de tout cela...non je ne préfère pas...on comprendra que seule la passion peut animer cette activité et à aucun moment une démarche mercantile; ce serait d'ailleurs faire fausse route.

 

Alors! L'Elevage des Lutins du M. , une pure perte? OUI...

 

  mai 09 137

 

Mais aussi avant tout un pur plaisir (qui a son prix)...

   

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Ma passion
commenter cet article

commentaires

Lucine Jégat 09/11/2010 15:00


Effectivement, si on pouvait gagner de l'argent en élevant des Ouessant, ça se saurait !!! LOL... Je me suis même demandée parfois si je ne devrais pas payer des gens pour prendre des béliers en
surnombre, afin de pouvoir les caser ! Je suis entièrement d'accord avec vous, c'est une passion qui coûte de l'argent et du temps, ainsi que quelques petits soucis administratifs, pas mal
d'énergie et d'huile de coude, comme vous dites, même chez nous, petit élevage assez ridicule par rapport au vôtre ! Rien que la semaine prochaine, la castration de deux béliers que nous ne
souhaitons pas faire reproduire mais que nous tenons à garder, va nous prendre une journée à deux et alléger un peu notre porte-monnaie, sans autre bénéfice que le plaisir de les voir vivre en
notre compagnie.. Alors oui, ceux qui pensent qu'on peut se faire du fric avec ce type d'élevage, sont un peu à côté de la plaque...


dominique morzynski 09/11/2010 18:46



Dans notre cas.


Par contre certaines structures font bien commerce de ce Ouessant, sans toujours savoir ce qu'il est ou devrait être. Mais la race est mise par celles-ci sur le marché de l'animal de compagnie
parmi bien d'autres espèces et là encore sans aucun contrôle de quoi que ce soit.