Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 11:55

 

Pas de photo pour mon bélier idéal puisque je ne le possède pas ni ne l'ai jamais vu, je m'en souviendrais.

 

A trois ans et plus, mon bélier idéal ne dépasse pas 45 cm au garrot.

Possède une longueur proportionnée à sa hauteur.

Présente une charpente assez large.

Le dos est bien horizontal.

Sa poitrine est profonde.

Ses membres assez solides.

Les aplombs antérieurs comme postérieurs sont parrallèles, verticaux  avec un écartement ni trop serré ni trop large.

Les onglons sont courts, serrés et sans déformations 

La queue est plus courte que la moyenne observée avec peu de laine et plutôt en poils.

Le port de tête habituel au-dessus de la ligne du dos.

Les oreilles petites et dressées.

Le museau pas trop allongé.

Son chanfrein très peu bombé.

Ses yeux ne sont pas trop proéminents.

Les cornes sont bien symétriques.

Elles sont épaisses et annelées.

Ce cornage monte à sa naissance de section triangulaire, ne s'enroule qu'en un seul "croissant" à grand rayon, s'écartant au niveau de la pointe des oreilles.

Il finit en extrémités parallèles ou encore légèrement divergentes sans excès (voire convergentes sans excès).

Mon bélier idéal n'a pas de pendeloques sous le cou.

Sa laine qui n'est ni courte ni à boucles serrées, sans être trop épaisse, possède pas mal de poils et les mèches pendantes sont de longueur moyenne.

Il porte cravate (ou jabot) de longs poils.

 

J'ai sans doute oublié une ou deux choses.

 Je ne possède pas ce type d'animal mais y travaille chaque année un peu plus. Un jour viendra où je m'approcherai de mon idéal, j'espère.

Mais peut-être avez-vous cet animal. Dans ce cas, je suis intéressé de voir. Si tel était le cas, je suis forcément intéressé par une acquisition même à bon prix. Même sans projet de vente éventuel, si vous y reconnaissez un de vos béliers, des photos sont intéressantes.

 

(Point facultatif, mon bélier idéal serait noisette qu'il serait encore plus intéressant puisqu'avec ce morphe des plus récessifs génétiquement, on peut prétendre pouvoir travailler sur toutes les autres couleurs.)    

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans L'animal
commenter cet article

commentaires

Marguerite 14/11/2010 14:59


quelle chance extraordinaire !!!! de pouvoir lancer une telle recherche sur un site connu pour être beaucoup consulté .
il faudra absolument nous faire part des résultats , et nous mettre les photos si leurs auteurs l'acceptent , car nous aussi , lecteurs de votre blog et souvent aussi éleveurs de ce petit mouton ,
sommes trés curieux d'en savoir un peu plus sur la situation de cette race .

et pouvons nous penser que ces béliers sont d'une lignée qui n'a à priori jamais été polluée par une autre race ?


dominique morzynski 14/11/2010 17:45



En effet pourquoi n'y avais-je pas pensé plus tôt?


Par contre, je ne sais pas si j'aurai des retours...je ne manquerai pas d'en reparler sur le blog (que ce soit positif comme négatif)


Pour ce qui est de la pollution génétique, peut-être devrions-nous dire apport extérieur, je ne connais aucun cheptel Ouessant qui puisse pouvoir prétendre ne pas en avoir reçu. Et sur
Ouessant les choses n'ont jamais été fixes à l'échelle des siècles et des évènements locaux insoupçonnés.... Un mouflon est un mouflon depuis très longtemps (dizaines (centaines?) de
milliers d'années) alors qu'un Ouessant est une fabrication récente par l'élevage de l'île (combien de siècles?) dans l'image que nous nous en faisons et voudrions le fixer (alors
que tout évolue y compris dans les animaux domestiques). J'ai rebondi sur votre dernière phrase car le commun des mortels a tendance à croire que tout a toujours existé...et le Ouessant aussi.