Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 21:33

 

Pour moi, la passion du Ouessant est indissociable de celle de la prairie. Ce type de milieu et ses abords sont tout autant un plaisir pour le regard qu'une source inépuisable de rencontres avec les vies de ce microcosme.

Chaque prairie a sa propre personnalité, sa propre identité. Sa superficie, sa forme, son relief ainsi que les éléments qui la parsèment ou l'entourent lui donnent une allure unique.

 

Celle sur laquelle on a su conserver des arbres et dont on n'a rasé ni les haies ni les talus a ma préférence. Si de plus la mare ancestrale qui s'y trouve n'a pas été comblée par briques, tuiles et autres bétons, c'est un véritable petit joyau. Quelle misère que la "parcelle tapis d'herbe" réduite à sa plus simple expression bien souvent sous forme de rectangle parfait, plombée par le soleil et dont on ne dicerne la limite que par la clôture électrique ou le barbelé!

 

Les Lutins, au fil des mois, profitent de diverses prairies que j'aime retrouver tout autant qu'eux, pour des raisons différentes. Je crois connaître ces lieux par coeur. Pourtant, chaque jour, je les découvre ou les redécouvre, toujours surpris par telle ou telle chose que je n'avais pas remarquée jusque là et pourtant bien présente dans les lieux. De plus, selon la saison, selon la lumière, le ciel, la pluie, la neige,...les prairies sont changeantes mais toujours aussi séduisantes.

 

Petite visite pour faire connaissance avec celles des Lutins. Chacune des pâtures a son nom, prolongement de son identé visuelle ou autre.

 

 

mai 09 032

  

"Le petit jardin", petit clos de 1000 m2 aux abords de la maison. La mare artificielle d'allure naturelle s'ajoute au charme des lieux et accueille le monde des batraciens (9 espèces), insectes aquatiques ... tout en offrant le bain et l'eau aux oiseaux. Les moutons n'hésitent pas à s'y abreuver.

 

 

mai 09 028

 

"Le grand jardin" de 2500 m2 correspond dans la réalité à cinq parcelles différentes, témoignage du partage des lieux dans le passé.

 

 

été 09 178

 

été 09 182

 

J'ai baptisé cette pâture de 1000 m2  "Le roncier", du fait que quand je l'ai acquise, il y avait bien longtemps qu'elle était abandonnée. Plus un brin d'herbe ne poussait, les ronces plus hautes que moi recouvrant le sol et le boisement ayant commencé sa colonisation. Sueur et huile de coude ont fait le reste tout en préservant quelques uns des bouleaux qui s'étaient installés.

 

 

été 09 170 

Petite clairière pentue de 2000 m2, "Le Temple" incite au recueillement et à la méditation, en particulier au soleil levant quand les rayons filtrent à travers les feuillages dans une atmosphère brumeuse.

 

 

 

été 09 193

 

  "La gratinière", avec ses 2800 m2, porte ce nom dans les anciens actes de vente. Depuis quand la désigne-t-on ainsi? Histoire mystérieuse du lieu. Etait-ce lié aux épineux ou ronces  qu'on pouvait trouver et sur lesquels on s'égratignait? Peut-être qu'une fausse piste... 

 

 

troupeau 08 148

 

Le côteau des "Trois frères", de par les trois grands chênes plusieurs fois centenaires (dont on n'aperçoit que l'ombre sur la photo), offre 3600 m2 aux Lutins.

 

 

nadine 09 001

été 09 162

 

"La Côte d'Azur" avec ses 7100 m2 de pente tournée vers le soleil offre une vue panoramique. Cette orientation vers le Midi  fait que la parcelle est vite grillée en été.

 

 

été 09 186

 

troupeau 08 131

 

"Le petit champ", ainsi nommé par la grand mère qui se souvenait des périodes de mise en culture de ce terrain, possède encore le muret de blocs de schistes doublant le talus sur 150 m de limite de ses 8000 m2 mourant en pente douce vers le nord.. Muret encore en bon état comme sur cette vue mais écroulé en de nombreux endroits. Alignement pillé également dans le passé pour en réutiliser la pierre dans d'autres constructions ou simplement remblayer  les chemins boueux, mais je le préserve précieusement à présent.

 

Par toutes ces géométries parcellaires et ces quelques vestiges, comment ne pas être envahi par la curiosité d'un passé qu'on foule du pied et que notre regard nous amène à imaginer. C'est tout ce à quoi je pensais (et pense encore) quand sur tous ces terrains j'ai oeuvré à éliminer deux à six mètres de ronces et taillis sur l'ensemble des bordures. Je revoyais cette forêt qui recouvrait tout partout sur la région comme en Europe avant que les bipèdes ne lui infligent le sort qu'ils répètent à présent en Amazonie, Indonésie et partout ailleurs. Je revoyais ces hommes qui sur des siècles et encore des siècles avaient modelé avant moi ce paysage successivement différent pour me l'offrir ainsi à présent. J'imaginais chevaux, boeufs, gens et leurs cris, leurs rires, le bruit de leurs outils, tout leur travail, les joies et les drames, les communnions et conflits sur ces lieux...toute cette somme d'effervescence sur des générations et des millénaires dont seule cette nature jardinée en est le témoignage.  Préserver ce petit parcellaire est un de mes buts également pendant qu'ici et là tronçonneuses et grosses machines infernales rasent, râclent, creusent, comblent, drainent....pour installer le désert de la rentabilité. La fin justifierait les moyens...

 

Me constituer un modeste domaine-musée témoignage d'une époque révolue peut sembler dérisoire et l'acte d'un doux rêveur. Mais cette petite goutte d'eau dans un monde toujours un peu plus avide et dévoreur, cette petite dose homéopathique peut aider à soigner, si on y croit, une planète bien malade dans l'espoir qu'elle guérisse, tout en se préservant une qualité de vie. 

 

J'essaie quotidiennement de prendre un moment pour faire le tour de toutes mes parcelles, une manière de les savourer sans forcément la présence des moutons. Moment d'observation, de contemplation et de réflexion. Le bonheur est bien dans le pré.

 

Puisse ce blog donner envie de préserver le Ouessant tout en le respectant mais également de sauvegarder ce qui l'entoure ou encore recréer ce qui a été détruit. On est capitaine de sa vie et on est l'architecte du monde que l'on se veut ...   

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Ma passion
commenter cet article

commentaires

Patrick 05/06/2013 22:18

Bonjour Dominique j'ai passé un moment très agréable à visiter votre propriété et je partage le regard que vous portez sur l'état de l'environnement de notre pays. J'essaye moi aussi de redonner
toute sa place à la bio diversité sur la terre que j'ai acquise, et c'est passionnant. Merci pour le temps que vous investissez dans ce blog pour notre bonheur.

dominique morzynski 06/06/2013 11:23



bonjour Patrick


merci pour cette réaction sympa. Cela fait toujours plaisir de découvrir que d'autres sont dans une approche similaire du monde.


le petit espoir est que d'autres encore plus nombreux s'écartent également des chemins du mimétisme culturel habituel qui guident le monde. c'est ainsi que les choses évoluent dans les
pensées et les actes chez les autres, même si rien n'est jamais vraiment simple, la présence de l'humanité forcément contre nature complexifiant et perturbant les règles de base de la
planète et du vivant...


Vaste débat!



Thomas SZABO 25/02/2011 20:21


Dominique,
Ce qui est très plaisant... c'est d'avoir un retour de commentaire!!!
Mais, imaginez que chaque lecteur de votre blog en fasse de même... vous seriez vite débordé!!!
Et dans le fond, le simple fait de savoir que vos écrits sont régulièrement lus vaut déjà preuve qu'ils sont de qualité et ne lassent pas. Au plaisir...


dominique morzynski 25/02/2011 22:53



Merci Thomas. Je me fais effectivement toujours une obligation de répondre à un commentaire quand cela s'y prête. C'est la moindre des choses, question aussi de politesse.


Je n'attends pas forcément un commentaire (positif ou négatif) de chaque visite (heureusement comme vous dîtes), mais je trouve toujours surprenant que sur plus de 100 visiteurs quotidiens, la
réflexion ne soit pas plus là en retour.


Heureusement quelques uns osent et sont devenus des fidèles; merci à eux. Comme vous dîtes si on y vient, c'est déjà bon signe. Alors bienvenue à vous et tous les autres dans l'Univers des
Lutins. 



SZABO 25/02/2011 09:50


Quel plaisir de découvrir vos écrits pleins de sensibilité et évocateurs...J'ai parcouru votre propriété avec enchantement!!! La qualité des photos proposées est très appréciable. Merci pour ce
partage qui donne le sentiment de faire partie d'une même "famille",au sens large du terme!!
Bons vagabondages...
Thomas


dominique morzynski 25/02/2011 13:30



Merci Thomas pour vos propos. C'est toujours agréable de recevoir en retour quand on publie. Car il faut bien avouer que sur un blog le visiteur prend sans forcément donner
par ne serait-ce que les mots en retour ni témoigner de son passage puisque la consultation est ouverte sans obligation particulière, contrairement à l'effort, par le geste
d'intérêt qu'est l'achat qui est fait, quand le lecteur s'approprie un ouvrage en librairie.


C'est comme ça et je fais tout ce travail d'abord par plaisir. Mais vos propos me prouvent que je ne tape pas pour rien. En général le commentaire reste rare malgré le nombre de
visiteurs quotidiens, par exemple 106 personnes différentes pour le dernier relevé. Société de consommation dit-on!


Donc d'autant plus merci encore pour votre commentaire sympa. 


Donc merci encore d'apprécier le monde des Lutins.



dominique 22/02/2011 09:35


Bonjour Dominique,
c'est long d'attendre l'article suivant :-) !
Bon courage, dom


dominique morzynski 22/02/2011 10:16



Merci Dominique pour ce commentaire sympa.


Une vie débordante ne me laisse pas le temps d'alimenter le blog comme je le voudrais. Je ressens moi-même le manque de vivre le Ouessant de cette façon. J'espère à bientôt. 



Diane 20/02/2011 16:53


Merci beaucoup pour la visite guidée du domaine réservé des Lutins. Et "Le Temple" ... ça doit être un lieu privilégié.


dominique morzynski 20/02/2011 19:16



C'est un lieu privilégié...