Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 16:36

 

 

 

déc 11 033

 

Pauvre Guss avec ses grands yeux perdus qui cherchent à comprendre, au point de se désynchroniser en partant chacun dans une direction, essayant d'effectuer une mise au point qui ne se fera jamais.

 

Guss est mal voyant. Grossières erreurs de ma part en choisissant ce chiot dans la portée. Mes deux critères principaux qui m'avaient fait prendre ce Guss plutôt que ses frères s'avèrent être tout à l'opposé de ce que je pensais.

 Je l'imaginais curieux à me regarder avec insistance.... en fait il n'y voyait pas et tentait de comprendre ce qu'était cette forme floue devant lui.

Je l'imaginais explorateur comparé aux autres ... finalement il était perdu dans ses déplacements.

Je dois bien avouer m'être complètement "planté".

 

J'avais bien remarqué un regard étrange et un fond d'oeil bizarre. Mais le fait que les deux yeux ne soient pas de la même couleur me faisait penser que je me trompais sans doute. Et puis surtout, le vétérinaire qui avait vu la portée la veille avait mentionné sur le certificat de première visite que les yeux étaient normaux. J'ai vite remisé mon assurance quant à ma perception du regard de ce chiot, me disant que je devais me tromper puisque le "spécialiste" disait le contraire de ce qui m'interpelait et j'ai choisi d'être humble.

 

Le premier soir, je remarquai bien qu'il se heurtait beaucoup aux meubles, aux pieds de chaises et de table. Comme pour conjurer le sort, je me vis me convaincre qu'un chiot était étourdi, maladroit et un peu fou. Une façon sans doute de ne pas vouloir condamner le petit être qui venait d'entrer dans la famille et d'éloigner la malchance qui s'abattrait. Mais le lendemain et les jours suivants, tout dans ses déplacements et ses comportements prouvait qu'il y avait "un truc qui clochait".

Je prévins son éleveuse d'origine et il fut prévu d'en parler au nouveau vétérinaire lors du rappel des vaccins de Guss.

 

Au fil des jours, plus de doutes en moi, le voyant heurter la voiture dans la cour ou se cogner au vantail fermé du portail alors que l'autre était ouvert.

Le regard est vide, les yeux grands comme des soucoupes et leur fond renvoie la lumière.

 

Guss n'a pas de vision proche au point qu'il ne voit pas sa gamelle quand on la met devant lui. Il n'a pas de vision lointaine non plus préfèrant s'asseoir et attendre lorsqu'il est trop éloigné de sa meute. Il ne semble voir en partie que de l'oeil droit, entre un et trois mètres au maximum et dans certaines conditions de lumière, à condition que la forme bouge.

Ce qui lui permet de suivre mes chiennes en mouvement... mais de s'y heurter si elles s'arrêtent. De même pour les talons de mes bottes. Sinon, il faut veiller sur lui car il se perd vite au risque de se mettre en danger dans certaines situations. Il travaille beaucoup à compenser par l'ouïe et le flaire. Il s'est construit une image mentale de ses zones de vie les plus habituelles. Le cordon ombilical que représente pour lui la laisse lui permet le déplacement dans cette situation.

 

Adieu, agneaux, brebis et béliers,.....Guss ne connaîtra jamais le plaisir du travail sur le troupeau. Le verdict est sans appel. Mon vétérinaire a établi le certificat suivant ..."...symptomes de cécité avec examen ophtalmologique direct anormal avec mydriase bilatérale permanente et absence de réflexe pupillaire".

 

Il n'y avait pas besoin d'être véto pour s'en apercevoir. J'aurais dû m'autoriser à vouloir paraître plus "fort" que quelqu'un de métier et ne pas vouloir faire preuve de simplicité lorsque je fus intrigué par le regard de ce chiot.

 

Le seul point positif dans tout cela est que Guss soit tombé dans la bonne maison pour le reste de ses jours. Si je suis sa bonne étoile, les points négatifs sont nombreux....la situation, le côté financier, l'incompétence d'un véto ou du moins son travail de première consultation bâclé, la charge pour quinze ans à gérer un chien handicapé, la relève au troupeau qui  ne sera pas assurée comme prévu, le principe de l'adoption forcée par le lien qui s'établit dès qu'on prend un animal (quand on a une conscience)....

Le berger se retrouve guide de chien aveugle. Les ordres définis habituellement dans le travail sur troupeau ( droite, gauche, stop,....) construisent Guss afin qu'il ne se blesse pas dans ses déplacements.

Heureusement pour lui, dans ce Guss handicapé, demeure un chien et pour l'instant un chiot avec tout ce que cela sous-entend....sans les yeux. Un border heureux de vivre et qui vivra des tas de situations enrichissantes (comme il le fait à l'instant en posant ses pattes sur le clavier) ...  sans rien y voir (car il faut craindre la nuit totale pour lui). 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans La meute
commenter cet article

commentaires

kanisha 23/12/2011 21:19

donc mystère, mais si un des parents du père de Guss était un merle il y a toujours la possibilité que le père de Guss est quand même un merle même s'il apparaît noir et blanc ( merle cryptique )
le blanc peut cacher le merle . mais cela ne changera rien pour Guss

dominique morzynski 24/12/2011 18:26



Du côté du père de Guss tous des noirs et blancs, mais qui sait (?), peut être ou peut-être pas..



marguerite 23/12/2011 12:50

bonjour ,
.... et que penseriez vous de l'idée qu'on ne fait pas les choses totalement par hasard ?
surtout quand il s'agit d'un éleveur qui sait observer , qui choisit un animal , remarque son regard " différent " , et justement le choisit entre autres pour cette raison .
vous vouliez un animal formidable , ce sera un animal formidable , mais avec quelquechose en plus ..... et non en moins .
bonne chance à Guss .

dominique morzynski 23/12/2011 15:38



Bonjour et merci


Je pense aussi qu'on ne fait pas les choses au hasard. Parmi trois chiots, il me fallait choisir ....celui qui me semblait avoir un plus dans ses comportements. Ce plus finalement dicté par ses
moins.


Guss sera un compagnon formidable et à ce niveau il n'y a aucun regret à avoir.


Ceci étant, d'un point de vue purement pratique par rapport à la décision de prendre un nouveau chien....pour le troupeau, ce retour à la case départ dans cette mésaventure a un côté décevant.
Guss n'étant pas décevant mais la situation.... 



kanisha 23/12/2011 00:17

Quand j'ai vu que Tess est aussi un merle j'inquieté un peu que peut être qu'il était un merle homozygote bien connu pour les problèmes de santé;surtout les problèmes de vu, dommage pour lui mais
je suis contente qu'il restera chez vous, enfin il à tomber bien dans sa vie.

dominique morzynski 23/12/2011 15:25



On déconseille effectivement de faire se reproduire deux merles ensemble pour certains risques possibles (vue, ouïe, ...).


Mais Guss n'est pas un merle homozygote. Sa mère est une merle hétérozygote et son père n'est pas un merle (mais noir et blanc). Ses deux partents n'ont aucun lien de parenté qui aurait
pu favoriser un problème consanguin. Son problème ne vient donc pas de là.


Guss n'est pas un petit de mes chiennes qui sont stérilisées d'ailleurs. La merle est en fait Perle; la noire et blanche est Tess ( la tante de Guss par le hasard de la vie).


Il est effectivement bien tombé et il fait partie de ma meute pour toujours.


 



Candice 22/12/2011 02:21

Bienvenue à Guss.
J'espère que vous nous donnerez des nouvelles de son évolution.
Bravo et merci de lui offrir une vie auprès de vous. Je suis certaine qu'avec de la patience, un bon apprentissage à la voix et de l'ordre votre chien saura vous surprendre et surmonter cet
handicap.
Caresse à GUss.
Candice

dominique morzynski 22/12/2011 15:23



Merci.


Il est vrai qu'il compense beaucoup avec ses autres sens.


Il se construit également une représentation du monde à des sensations. Par exemple, celle du bitume sous les pattes lui fait prendre de l'assurance. Ayant compris qu'il se trouve sur un espace
libre, il s'autorise à se mettre à courir comme s'il y voyait (avec le risque de heurter tout obstacle, gens ou objets) , percevant les limites de sa liberté d'action dès qu'il touche les
bordures en herbe.



Thomas SZABO 22/12/2011 01:39

C'est bon de toujours mettre en avant le côté positif des choses... Avant de lire ta conclusion, je me doutais que ce serait, en substance, ce que tu évoques... Guss est bien tombé... Ce devait
être écrit là-haut!!!

laurence 21/12/2011 21:36

bonsoir , gus est très beau et je suis sur qu'il se débrouillera très vite . mon berger allemand avait une maladie des yeux lui aussi, il ne se trouvait jamais loin de moi et il se repérait à ma
voie . bon courage et bonnes fètes

dominique morzynski 22/12/2011 15:40



C'est déjà ce qui se construit. La voix prend une importance dans des situations complexe comme la marche dans un boisement. Les indications d'orientation à lui donner deviennent une aide
particulièrement importante. Le risque dans bien des situations est qu'il se blesse....les yeux.


Autre souci, le vide , dont il n'a pas conscience et qui demande à être attentif pour qu'il ne tombe pas d'un muret ou autre lieu dangereux dans son cas.


Merci. Bonnes fêtes également.



myriam 21/12/2011 20:25

He ben effectivement pauvre Guss et pauvre berger !
Comme je vous comprends ; que dire de plus à part que oui il a une sacrée bonne étoile ce petit d'être tombé sur vous...et qui sait peut-être que la vôtre sait aussi ce qu'elle fait en faisant
entrer ce petit dans votre vie ?

Il ne sera pas chien de travail mais peut-être avec le temps sera -t-il le chien du berger qu'il pourra accompagner . Dans tous les cas je suis convaincue qu'il va apprendre beaucoup dans son monde
à lui et les qualités de vivacité et d'intelligence propres à sa race ne manqueront pas de se révéler .

Peut-être pourra-t-il être présenté à Fantomette comme premier contact avec les moutons ?

Dans notre famille c'est pareil ,quand on y entre on n'en sort jamais :j'ai ainsi été la cinquième famille d'une chienne de 5 ans qu'on disait équilibrée et très douce avec tous les animaux
(condition incontournable pour vivre chez moi).
Elle s'est révélée être la tueuse la plus experte et la plus rusée qui soit ! Pénible corvée de surveillance permanente pour toute la famille depuis ce jour et malgré ça quelques drames très
douloureux .Ca fait 9 ans que nous sommes sa famille et qu'elle fait des efforts "surcanins" pour nous en remercier.

N'a-t-il pas un frère ou une soeur que l'éleveur pourrait vous offrir en compensation ?

dominique morzynski 22/12/2011 15:59



Même sans yeux, ce qui rassure c'est que Guss est à même de faire toutes les bêtises que font les chiots. S'il se montre éveillé, la vie n'en sera que plus facile pour lui dans son handicap. Ce
dont je ne doute pas, car sa situation ne l'empêche pas de comprendre pas mal de choses déjà.


La compensation par l'éleveuse devrait se faire. Mais tous les autres chiots sont partis. Il me faudra songer dans quelques mois à un petit nouveau pour son utilité au troupeau mais il faut déjà
que Guss sorte de l'"enfance capricieuse".La charge à tous niveaux et la place que prendra un quatrième chien est à laisser mûrir dans la décision finale qui d'un point de vue utilitaire sur le
troupeau ne laisse guère de possibilités.


Un chien à problèmes, le vôtre ou le mien, est toujours une charge. Ce qui me surprend toujours ce sont les avis d'autrui qui vous considèrent un peu comme un fou à s'encombrer de tels
animaux....