Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 15:20

 

Surprenant cette rencontre avec la salamandre tachetée, en plein après-midi par 25 degrés à l'ombre et sur le sol de la cour pierreuse aussi sec que l'air..

 

 

avril 11 095

 

 D'ordinaire cet amphibien est nocturne. Devant éviter le soleil qui dessèche, il part alors en exploration pour attraper vers et autres petits invertèbrés et rejoint sa cache diurne avant l'aube. Ce n'est qu'après les périodes de sècheresse qu'il profite parfois du retour de la pluie pour se risquer même en plein jour dans sa quête de nourriture. Mais là, je me trouve face à un comportement totalement atypique.

La seule explication est qu'après toutes ces journées chaudes et sans eau, son abri ne lui permet plus de survivre et que plutôt que mourir cachée, son instinct a amené cette salamandre à se lancer dans la quête d'un hypothétique endroit plus favorable.

 

 

avril 11 098

 

Juste pour la pose, avant de la placer dans un endroit ombragé et plus humide troué de cavités.

 

Il est justement bon de savoir qu'il ne faut jamais mettre une salamandre dans l'eau, elle s'y noierait ne sachant pas nager. Habitante des zones boisées et du bocage, elle est bien terrestre. A  la sortie de l'hiver, seule la femelle va jusqu'à la rive d'un point d'eau pour y libérer ses larves qui ont grandi dans son ventre. (Alors que les tritons ont une vie aquatique durant la période de reproduction puis terrestre)

 

Ces animaux sont classés espèces protégées. On ne peut ni les capturer, ni les détenir captifs, ni les détruire, ni transporter, ni vendre....et autres comportements déplacés. Pour résumer, on doit les laisser vivre tranquilles (ce que ne comprennent pas les pneus des voitures lorsque les salamandres et autres batraciens traversent les routes dans leur lenteur)

 

Dernier petit truc pour info, la répartition et la forme des dessins jaunes sur fond noir est différente sur chaque individu. Ce qui fait que chaque salamandre est unique. Ses taches sont une véritable carte d'identité et au cours des années, lors de rencontres, on peut ainsi suivre la vie et survie des individus qui vivent sur son domaine (ainsi que comprendre leurs habitudes sur leur territoire en les localisant), à condition de les avoir photographiés ou dessinés pour se constituer une banque de données.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Autour des Lutins
commenter cet article

commentaires

Lucine Jégat 21/04/2011 09:45


Bien sûr qu'on ne leur fera pas de mal... Elles sont si belles ... Les as-tu déjà vu aspirer des vers comme font les gamins avec les spaghettis ? Je crois que c'est pour ça qu'elles sont si
attirées par le bitume, pour attraper les vers qui s'y déplacent par temps de pluie.


dominique morzynski 21/04/2011 21:54



La route leur est fatale pour les vers mais aussi par l'obstacle que cela  peut représenter en particulier pour gagner leur lieu de "ponte" (libération des larves à l'eau) depuis leur sortie
du site d'hibernation.


Pour les vers oui, c'est une nourriture assez essentielle et cela semble vraiment bon à les voir. Il faut essayer...



Lucine Jégat 21/04/2011 00:16


Désolée, Dominique, que tu aies pensé que je tombais dans le légendaire... Pour notre salamandre, appelée petit phénix dans certaines régions, le fait, mal interprété qu'elle renaisse " de ses
cendres " (encore une simplification légendaire ), vient du fait qu'elle a un réel pouvoir de regenérescence de certains de ses membres.. En l'occurrence, ses " doigts "... J'ai des photos sur deux
ans de ce phénomène ( argentique ) c'est absolument " fabuleux ", j'emploie ce terme à dessein, parce que je suis sûre que les " légendes " viennent de là...Et effectivement, c'est absolument
incroyable. Mais vrai... C'est un processus long et secret, il faut avoir la chance, puis le temps, et forcément la patience, de l'observer, et enfin, rester toujours humblement surpris que la
nature soit si parfaite, Humains exceptés...
J'aime cet animal pour avoir passé des heures ( jours, mois.. ) à l'observer, voire, l'espionner, tant il est beau, spécial, différent, et proche de nous, humble et inutile à notre échelle
d'humains omniscients et omniprésents... Réjouissons-nous de pouvoir encore voir son brillant manteau autrement qu'écrasé sur les routes...


dominique morzynski 21/04/2011 08:51



Non Lucine, je me suis sans doute mal exprimé mais à aucun moment je remettais en cause tes propos. Je commençais par "Par contre" pour signifier que ce n'était pas la peine d'essayer de couper
les doigts pour vérifier ton explication, tentant de bloquer les initiatives d'enfants ou d'adultes parfois un peu tordus pour oser ce genre d'expérimentation (cela existe bien plus qu'on peut
l'imaginer...)


Je n'ai pas non plus abordé un autre angle d'explication par rapport aux flammes pour ne pas "jeter de salamandres sur le feu" mais cet échange m'y amène. C'est qu'en contact du feu la salamandre
de par sa peau et les différentes glandes toxiques ordinairement non perçables (si ce n'est par un renard qui la recrache vite...protection et vie sauve pour les futures) produirait un
mucus....d'où peut-être les interprétations moyen-âgeuses (plus sorcellerie) qui ont fait penser qu'elle luttait contre les flammes pour l'éteindre....et quand la bêtise est bien ancrée,
difficile d'aller contre.


Donc on n'essaiera ni de couper les doigts ni de jeter au feu ces animaux inoffensifs et merveilleux qui vivent parfois près de nous, ne le découvrant souvent que par leur dépouille sur
le bitume.


 



Lucine Jégat 20/04/2011 18:58


Je suis d'accord, cette salamandre cherche un endroit plus propice que son actuel logis, je pense que les fortes chaleurs de ces derniers jours l'ont dérangée...
J'aime beaucoup ces animaux et je les observe de nuit des heures durant( parfois imprudemment couchée sur la route !!! ) J'ai même écrit un petit texte dessus, il y a déjà longtemps. Est-ce que tu
sais que leurs doigts coupés repoussent. Je l'ai vu de mes yeux, c'est absolument passionnant... Et justement, leurs motifs uniques permettent de les repérer et de finir par connaître leurs
habitudes.


dominique morzynski 20/04/2011 22:59



Par contre, inutile d'essayer.


L'occasion m'est donnée également de préciser que non les salamandres n'éteignent pas le feu et ne résistent pas plus aux flammes. Cette croyance d'une autre époque persiste malheureusement
encore dans certains esprits naïfs ou un peu dérangés quand il ne s'agit pas de répéter ce qu'on leur a dit.


Mais j'espère que ce genre de personnes est en voie de disparition...