Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 14:05

 

 

 

août 10 008

                                                                   

                                                  Donner puis reprendre?

 

Je fus contraint de reprendre, il y a quelques semaines,...pour son bien.

 

Outre le regret d'avoir perdu une amie de longue date à l'histoire un peu particulière, j'ai aussi celui de ne pas avoir su être assez attentif. Je m'explique.

 

Vienetta ne pouvait plus s'alimenter et dépérissait à vue d'oeil. Les pelotes non ingurgitées qu'elle fabriquait au moment de la rumination se retrouvaient perdues au sol ou bloquées en gueule. J'avais conclu à une dentition déjà trop usée malgré un âge pas des plus avancés. Ce phénomène étant fréquent chez les vieux moutons, je m'étais fait une certitude sur la situation. Pourtant celle-ci était autre puisqu'une fois accompagnée vers l' Autre Monde, j'eus la curiosité de vérifier l'état de la dentition de ma brebis.

Je compris alors mon erreur de jugement,mais trop tard de toute façon. En effet les dents n'étaient pas usées. Par contre une prémolaire ou un bel éclat de l'une dépassait largement en gueule, créant ainsi un obstacle aux pelotes d'herbe qui ne pouvaient plus être avalées.

Surprise et grande déception chez le berger qui réalisa qu'une paire de pinces, un peu d'aide et un bon traitement antibiotique auraient pu résoudre ce problème purement "mécanique" et offrir quelques années encore à Vienetta. Mais cela si j'avais découvert la réalité au plus tôt. Cette brebis était devenue un cadavre sur pattes et mon aide tardive n'était plus que la seule solution pour interrompre ses souffrances. 

 

On en découvre tous les jours. Une expérience malheureuse de plus dont je serai plus riche pour affronter l'avenir et éviter ainsi de conclure un peu vite devant ce genre de situation. Comme quoi on n'est jamais assez attentif.

 

Un jour, ce témoignage servira peut-être à d'autres également! Le pourquoi de ces quelques lignes qui se veulent utiles.

 

.  

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Soins
commenter cet article

commentaires

myriam 13/09/2011 00:38


Merci pour cette belle générosité qui vous donne le courage de partager cette expérience malheureuse ...Ca me touche beaucoup.

Je tâcherai de m'en souvenir si ça pouvait être utile un jour pour l'un de mes moutons ou pour d'autres .


dominique morzynski 14/09/2011 21:30



Pour la séquence émotion que j'ai vécue et pour montrer à quel point la vie est capable de s'accrocher  dans des situations pourtant extrêmes, en accompagnant Vienetta "sur l'autre
rive", sous ma main qui caressait le flanc de ma vieille amie je me suis aperçu qu'une autre petite vie se trouva interrompue en son ventre. Malgré son état, cette brebis cadavérique
trouvait encore moyen de nourrir en elle un petit.


Une naissance encore bien loin de son terme qui de toute façon n'aurait pu avoir  lieu. L'avenir de cette gestation surprise était plus que compromis. En
l'imaginant même arriver à son terme, Vienetta n'aurait jamais eu la force de mettre bas plusieurs semaines plus tard, ni la possibilité d'allaiter....L'agonie était proche pour ma
belle Vienetta.


Il n'est pas facile d'ausculter la gorge d'un mouton, mais en effet, je sais à présent qu'il faudra bien le faire si un cas similaire vient à se présenter dans le futur.