Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 22:01

 

Ce dimanche soir, le troupeau a passé une heure (et une seule) sur un parc qui n'a pas encore été pâturé ce printemps. Une herbe donc grasse à souhait pour les papilles, et d'ailleurs un peu trop haute déjà avec ses quarante centimètres. Quinze à vingt seraient suffisants pour limiter le gaspillage qui s'opère par le piétinement.

 

mai 11 002

 

En choisissant cette heure de fin de fin d'après-midi, cela permet de casser un peu la gourmandise par des ventres normalement rassasiés par une journée d'activité alimentaire. Et puis il importe de limiter un peu la quantité de cette nouvelle herbe avalée pour éviter les désordres intestinaux qui pourraient s'en suivre. Aujourd'hui, les Lutins pourront profiter une heure de plus du nouveau lieu d'alimentation et ainsi de suite progressivement, pour finir par y passer des journées entières dès la fin de semaine.

 

mai 11 006

 

Mais là, pour l'instant, de retour au parc de nuit, pleins comme des outres mes Ouessant, signe qu'il ne fallait pas les laisser plus longtemps à leur gloutonnerie.

 

(Cette précaution est d'autant plus la bienvenue pour les Ouessant qui ne seraient pas vaccinés contre l'entérotoxémie...)

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Elevage
commenter cet article

commentaires

Lucine Jégat 02/05/2011 14:12


LOL !!! Voila des moutons bien " gourvet " ( étendus, allongés en breton ! )!!!


dominique morzynski 02/05/2011 22:12



Je possède un père (ainsi que son frère) et sa fille qui ont la particularité de systématiquement donner l'impression de ne plus pouvoir respirer après chaque repas (même le plus ordinaire)
et ce en étant bien bruyants; Un truc de famille lié à leur embonpoint naturel.



calamel 02/05/2011 05:54


Une étude a permis de démontrer que la vaccination contre l'entéroxémie augmente de manière efficace les taux d'anticorps spécifiques chez la brebis adulte et que ces anticorps passent dans le
colostrum.
Le passage de ces anticorp via le colostrum vers l'agneau
est plus efficace (X5) et surtout plus rapide qu'une vaccination qui devrait être réalisé l'âge de 2 et 6 semaines chez l'agneau.Bien que les résultats de cette étude ne démontre pas une protection
contre contre la maladie elle-même, ils suggèrent que la protection des agneaux nés de mères vaccinées sera supérieure. Ceci signifie qu'un rappel vaccinal annuel de la brebis en fin de gestation
(2-3 semaines avant la mise bas) est une mesure prophylactique intéressante qui est facilement praticable et moins coûteuse et chronophage que la vaccination des agneaux. Il est intéressant de
noter que la vaccination contre l'entéroxémie protège également contre le tétanos.


dominique morzynski 02/05/2011 13:56



Merci pour ces précisions. C'est ce que j'ai exprimé succintement ces mois derniers dans un autre article où j'explique ma pratique et mon choix pour la vaccination.


Par contre, quand toutes mes naissances ont eu lieu et que les jeunes ont une paire de mois, je les vaccine véritablement car les agnelages s'étalant sur un mois ou deux, toutes les brebis n'ont
pas eu leur rappel au moment le plus favorable pour le nouveau-né (on ne peut savoir véritablement quand une brebis mettra bas). Ce qui n'est pas d'un coût excessif puisque pour environ une
quinzaine d'euros, on vaccine 25 agneaux (plus idem pour le rappel un mois après).


Ensuite bien évidemment, chacun ses choix, ses pratiques et ses véritables besoins (face aux risques) selon ses méthodes et situations d'élevage.