Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 17:30

 

Depuis le début de cette nouvelle année, toutes les brebis sont réunies à nouveau.

Etre dans les enclos de reproduction pour deux à trois mois était pour les différents lots une petite punition malgré tout. Le troupeau disloqué, les groupes se languissaient de retrouver leurs connaissances et leurs habitudes.

Ce fut un réel plaisir pour moi que de leur procurer celui des retrouvailles doublé du sentiment qu'on est décidément bien chez soi.

 

Les messieurs doivent malheureusement rester encore à l'écart jusqu'au printemps. 

 

 

janv 12 003

 

 De la part du berger et sa bande, tous nos voeux de réussite ,en élevage en particulier, à vous toutes et tous qui visitez le blog des Lutins.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Reproduction
commenter cet article

commentaires

Thomas SZABO 12/01/2012 18:42

Bonsoir Dominique et bonne année 2012...
Pour quelles raisons les mâles sont-ils séparés de la troupe des brebis? Les retrouvailles entre eux ne donnent-elles pas lieu à des combats de chefs?
D'ailleurs, je constate que tu évoques rarement ce phénomène des combats, parfois violents entre béliers à certains moments de l'année. Tes Lutins seraient-ils moins vindicatifs? Personnellement,
même si c'est dans l'ordre des choses, je suis toujours très effrayé par la violence des chocs... Et même si mes béliers étaient séparés avec leurs lots de brebis, ils s'en donnent à coeur joie au
travers des clôtures... A tel point que j'ai l'intention de recréer de petites haies vives entre les enclos, ce qui implique encore des clôtures pour les protéger!!!

dominique morzynski 12/01/2012 19:15



Bonsoir Thomas et meilleurs voeux également.


Les mâles sont de leur côté car il y a forcément des brebis non fécondées encore à cette date. Comme elles peuvent être en chaleurs jusque mi-mars et que je souhaite des naissances dont je
connaisse le père, il est trop tôt pour moi de regrouper mâles et femelles.


Personnellement j'élève des souches chez lesquelles les béliers tendent à être calmes. Un éleveur décrit mes béliers comme "de bons moines tibétains" (je rajoute, non envahis par la
Chine...).  Je tiens d'ailleurs à conserver ce trait de caractère chez mes animaux et me suis vu refuser l'utilisation de béliers d'autres élevages aussi beaux fussent-ils, à cause
de leur tempérament. Des béliers faciles à vivre pour l'humain comme pour la troupe ovine est un critère de sélection important pour moi et je constate que les gènes de mes mâles temporisent bien
la nervosité d'autres souches; le comportement de leur descendance obtenue est là pour en témoigner.


Quand on le peut, il faut conserver une zone neutre entre l' enclos des mâles et celui du mâle reproducteur avec ses brebis. Le simple grillage ,comme tu le signales, n'est qu'une frontière
virtuelle dont on ne s'embarrasse pas quand on est bélier.



Gray 12/01/2012 17:52

Thank you for a really very nice to read blog.
I am learning a lot.
Merci beaucoup pour une blog exceptionnel.
J'apprends beaucoup du fait de soigner des moutons et la nature atour d'eux.
Bonne 2012 pour vous

dominique morzynski 12/01/2012 18:42



Merci beaucoup. Bienvenue sur le blog.


Très bonne année 2012 à vous.



francesca 11/01/2012 19:45

A vous aussi Dominique, meilleurs voeux de santé surtout, santé utile et impérative pour bien soigner nos compagnons. Meilleurs voeux à toute votre famille, amis et vos lutins... Au plaisir de ce
retrouver sur votre blog avec toutes les belles journées qui sont devant et non plus derrière, les jours ont déjà rallongé... je suis trop impatiente de pouvoir passer plus de temps avec mes
ouessant... bonne soirée

dominique morzynski 12/01/2012 18:41



Merci Francesca, meilleurs voeux également et de bons moments avec vos Ouessant.


La santé est effectivement importante et un des critères à prendre en compte quand on élève des animaux. Il faut pouvoir assurer les besoins quotidiens de ses pensionnaires. Ce qui devient vite
très lourd quand on n'a pas la forme ou qu'on est plus gravement malade.