Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 09:41

 

 

repertoire-12 7461

 

 

Sans épines et pourtant bien dangereux, le rameau de houx malmené chaque soir par les garçons a fini par piéger Dior.

 

 

 repertoire-12 7462

 

Depuis combien de temps? Au pire seize heures, car hier soir je n'ai rien remarqué.

Un bélier couché au sol que j'ai cru mort un instant, mais finalement simplement épuisé.

 

 

 repertoire-12 7464

 

Il s'est tortillé et encore tortillé au point de ne plus pouvoir prétendre se libérer par ce lien de corde  de laine renfermant l'extrémité du rameau. Une seule solution, couper.

Et Monsieur Dior est parti encore un peu déboussolé par toutes ces émotions et l'énergie dépensée en vain.

 

Les remaniements de la haie durant l'hiver avaient fait disparaître momentanément le grillage. Le débordement d'obligations ne m'avait pas permis de réinstaller au plus tôt cette barrière métallique. Mais aujourd'hui l'incident me rappelle à l'ordre. Ce sera chose faite avant ce soir.

 

Une preuve de plus que les toisons laineuses mutantes dans leur forme actuelle sont bien contre nature, en dehors d'espaces sans plantes ligneuses. La sélection naturelle aurait privilégié, elle, les toisons les moins denses dans des milieux arbustifs. Les humains en ont voulu autrement dans leur propre intérêt. 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Soins
commenter cet article

commentaires

Lucine 08/05/2013 18:11

LOL !!! Oui, le problème, c'est plutôt la toison qui s'accroche que les ronces en elles-même, tu as raison !!! Mais crois-tu que les Ouessant originels ( les " mouflons " ) avaient une toison plus
courte, ou plus raide, ou plus autre chose, qui leur permettait d'échapper à ces aléas ?

dominique morzynski 09/05/2013 15:06



Les mouflons ont une toison courte (et qui mue).


Il en était de même pour les premiers mouflons domestiques. Ce sont les différentes mutations survenues ensuite durant les millénaires au sein de cette population ovine domestique qui par leur
sélection ont donné toutes les variantes connues actuellement, en épaisseur, structure, longueur, "qualité", disparition des jarres, apparition des variantes de coloration, ... disparition
de la mue.


La nature n'aurait jamais sélectionné ce genre de chose puisque tout ce qui est véritablement handicapant pour une espèce se trouve écarté par la disparition des individus qui en sont porteurs.
(les caractères neutres et avantageux étant à l'inverse conservé..... tout le contraire de ce que peut faire l'humain dans les espèces animales domestiques diverses...).


Le Ouessant n'est bien qu'un animal domestique, simple prolongement d'un processus au sein du phénomène de l'humanité.



Lucine 08/05/2013 10:10

ça m'est arrivé, enfin, à une de mes brebis, dans les ronces... pareil que chez toi, je l'ai trouvée seulement au bout de quelques heures, épuisée. Visiblement, plus elle avait essayé de se
dégager, plus elle s'était enferrée dans les épines, vu comment c'était labouré sous elle...

dominique morzynski 08/05/2013 15:13



on a toujours tendance à voir le problème en les ronces et les épines, en réalité le problème réel est bien la toison qui n'a plus rien à voir avec celle du mouflon originel...