Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 11:32

 

 

 

Encore un moment de l'année moutonnière que j'apprécie. Les agnelles ont plus ou moins six mois et sont devenues de jolies jeunes filles voire d'adorables petites brebis puisque dès cinq ou six mois certaines sont fécondables. Il est grand temps de les séparer des béliers si ce n'est pas encore fait si on ne veut pas les voir agneler au printemps. Ceci étant, toute agnelle n'est pas fécondable lors de son premier automne ou hiver. On dit parfois que les plus petites ne le sont pas; mais plus petites par rapport à qui? En effet, petit chez un éleveur peut s'avérer bien grand chez un autre... D'autant que des jeunes semblant grandes dans un lot peuvent s'avérer finalement infécondes. On retiendra simplement qu'une brebis peut donner la vie dès un an voire moins.

 

repertoire-11 6526

 

Ribambelle, une jeunette Ouessant comme je les aime.

 

Personnellement, sauf urgence de multiplier un type particulièrement intéressant, je préfère que mes femelles soient mères à leur deuxième printemps après avoir poursuivi leur croissance et leur construction physique plus solide.

 

Côté bélier, il faut bien être conscient que, quand on voit ce dont la nature les a dotés, dès quatre mois ils peuvent s'affairer pour devenir père. Si donc tel n'est pas notre souhait, ils devraient être séparés des brebis depuis quelques semaines.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Elevage
commenter cet article

commentaires