Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 11:30

 

 

Avec l'humidité ambiante, lors des rares moments de chaleur, elles sont là par dizaines de milliers à s'activer sur la pâture, festoyant sur les déjections des moutons.

 

repertoire-10 5920

 

 Slurp! Que c'est bon!

 Ce sont les sucs contenus dans ces mets de choix qui intéressent ces insectes. Les fibres non consommables sont délaissées et retourneront à la terre où vers et bactéries continueront à oeuvrer dans le sens du recyclage.

Une chance ces mouches et autres décomposeurs. C'est même rassurant. Un bon signe même que le vivant du secteur est plutôt en bonne santé. En effet, il n'en est pas de même partout. Pour exemple l'Australie croule sous des millions de tonnes d'excréments de son bétail. Ceux-ci, faute de décomposeurs décimés par certains produits vétérinaires, finissent par étouffer l'herbe et le sol réduisant de ce fait les surfaces d'herbage.

Nous n'en sommes pas encore là, bien que l'absence de mouches et d'insectes plus généralement m'inquiète toujours en certaines régions, comme si le vivant dans ses plus petites expressions avait disparu. Malheureusement ce n'est pas qu'une impression, certaines campagnes sont véritablement aseptisées, plus rien ne rampant, ne sautant, ne trottinant, ne s'envolant sous le pas...ni même ne finissant sur le pare-brise... Comme on finit souvent par s'habituer à tout, personne ne remarque ce vide inquiétant.

 

repertoire-10 5921

 

Aussi, un sentiment de joie monte en moi quand dans le sous-bois je réveille les nuées noires vrombissantes qui repues sont venues y faire la sièste aux heures les plus chaudes.

 

Observons les déjections de nos moutons sur nos parcs et notons le temps nécessaire à leur décomposition et disparition. Cette petite expérience peut en dire long sur la qualité de l'environnement de nos Ouessant et songeons que nous avons une part de responsabilité en cas de persistance de ces déchets. Un choix judicieux des traitements de nos ovins selon les connaissances actuelles de la recherche sur leur toxicité pour l'environnement devrait nous guider. Si l'ivermectine est souvent incriminée d'autres éléments mériteraient d'être dénoncés sans doute.

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Elevage
commenter cet article

commentaires

Thomas 11/06/2012 17:47

Très intéressant ce point de vue!!!
Car, le commun des mortels aurait plutôt tendance à se réjouir de l'absence de ses nuées de mouches qui dérangent, envahissent nos intérieurs, agacent nos animaux... Jusqu'à venir pondre dans les
toisons d'animaux souillés et provoquer ainsi de sacrés dégâts... Sans oublier ces mouches qui induisent l'oestrose ou encore celles qui viennent infecter l'oeil de nos moutons... Bon, je suppose
qu'il ne s'agit pas tout à fait des mêmes espèces... Mais, ton article vient contre-balancer cette aversion que j'éprouve pour ces bestioles que l'on qualifie le plus souvent de "mouches à merde".
Il va donc falloir que je révise mon jugement et que j'observe ces insectes avec gratitude et complaisance!!! Slurp, slurp, slurp...

dominique morzynski 13/06/2012 22:04



Quand on dit mouches effectivement c'est comme quand on dit insectes, on fait un amalgame et ces noms sont devenus synonymes de nuisances.


En fait ,comme tu dis, il existe de très nombreuses espèces de dites mouches. Certaines présentant, plus, ou moins, à nos yeux, de bénéfices ou d'inconvénients. Mais rien n'est jamais
totalement noir ou blanc...même un Ouessant!


Reslurp!