Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 22:01

SPF

 

Il y a quelques semaines, Réglisse, agnelle de trois mois Sans Pâture Fixe, fut recuellie chez les Lutins. De l'animal-objet au Ouessant-objet, le pas a été franchi depuis longtemps pour cette espèce également. Nourrie au biberon dès son entrée dans la vie car issue d'une portée de jumelles (!!!), puis donnée non sevrée à une famille qui s'est trouvée vite confrontée à la réalité face à une orpheline solitaire, elle fut sans doute dès lors sevrée d'office devant les contraintes et les déceptions de par une compagnie apportée différente de ce qui avait pu être imaginé...

 

Elevée au biberon, solitaire, sevrée trop tôt et sans doute mal, elle n'avait que la solution de "gueuler" toute la journée pour exprimer sa détresse, sa faim et ses angoisses, et ne cessait pas pour autant quand la maison s'animait à nouveau après une journée de travail.

 

Combien de Ouessant et autres animaux qui, comme Réglisse, ont été pris sur un coup de tête sans en connaître le "mode d'emploi", les obligations à leur égard et contraintes? Beaucoup, beaucoup trop.

Réglisse a eu la chance de me trouver sur son chemin mais bien d'autres moutons finiront mal.

 

Un Ouessant, c'est mignon, c'est étonnant et attirant ...mais ce n'est pas que cela. C'est aussi tout le reste, et en particulier une vie qui a des besoins précis... à découvrir en lisant ce blog. Alors réfléchissez bien avant de prendre une décision d'acquisition!  

 

 

juin 11 081

 

Toujours est-il que Réglisse retrouva ses biberons chez les Lutins. Elle n'attendait que cela et une fois à nouveau alimentée correctement, j'ai entrepris un sevrage progressif qui s'effectue en diminuant semaine après semaine la quantité de lait par biberon, puis le nombre de biberons sur la journée,... en changeant les horaires.... en sautant des biberons... en offrant des biberons vides... en lui faisant accepter la présence de l'humain sans l'associer à un distributeur....en la laissant disposer d'herbe verte à volonté pour se remplir seule la panse... Le sevrage psychologique étant tout aussi important que le sevrage purement alimentaire.

Le tour sera joué dans quelques jours.Bientôt  OUF! Avec les deux autres orphelins, cela me fait, depuis un mois, trois biberons à préparer quatre fois par jour. Je ne serai totalement libre que fin juillet pour Fantômette, mais un de moins c'est toujours cela.

 

Par chance, chose que je ne savais pas avant notre rencontre, Réglisse semble vouloir se présenter dans un type morphologique proche de mes Ouessant. Si c'est bien pour elle, c'est bien pour moi, ma "pitié" semblant s'en trouver remerciée...

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Agneaux 2011
commenter cet article

commentaires

Lucine Jégat 23/06/2011 10:35


Hum... J'ai récemment dissuadé quelques idiots de prendre une chèvre naine alors qu'ils vivent... en appartement !!!
C'est dommage, dans un sens, que tu n'aies pas pu récupérer aussi la jumelle... D'ailleurs, la gémellité est si rare chez les Ouessant qu'on peut se demander si Réglisse est une Ouessant " pure " (
on se comprend sur le terme ) ou si elle est issue d'un croisement avec une autre race. As-tu pu voir ses parents ? J'ai récupéré plusieurs moutons dans des états affolants, ça devient même une "
habitude " !!! Dès qu'on ne sait plus quoi faire d'un mouton, hop, on appelle chez moi... Tant mieux pour les moutons en question, mais ça serait quand même mieux que les gens soient moins égoïstes
ou plus responsables. On en revient aux annonces pour des tondeuses écologiques sur pattes, qui me mettent régulièrement en pétard...


dominique morzynski 23/06/2011 16:02



Je ne sais où se trouve la soeur. Quant aux parents je suis habitué à les apercevoir et pense avoir compris d'où ils viennent. Si c'est bien cela, ce sont des animaux de souches "officielles". Ce
que je n'ai découvert qu'après l'accueil.


La géméllité arrive même si elle est plus que rare (y compris dans des milieux dits avec suivis). On perut toujours se poser la question de croisements (sans que ce ne soit pour autant le cas),
en particulier avec les animaux en limite haute du standard ou au-delà. De plus quand on note des particularités physiques qui intriguent, le questionnement n'est que plus légitime.


Dans le cas de Réglisse rien de suspect...au contraire.


 


A l'inverse l'absence de géméllité n'exclut pas des croisements antérieurs, les exemples pleuvent par millliers et milliers.