Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 22:35

 

 

repertoire-12 7259

 

Les arbustes en jeunes tiges (ici des genêts à balai) présentent un idéal pour les béliers s'y frotter du front, du cornage et du larmier, déposant ainsi trace olfactive de leur présence territoriale. Quelques femelles les imitent en arrière plan.

Toute cette excitation a pour effet de malmener le végétal qui, blessé, va dépérir dans les mois suivants.

 

Dans le bois voisin, les chevreuils mâles font de même, mais pour se débarrasser de leurs velours. Ils adopteront cependant cette attitude des Ouessant, cet été, en pleine période de rut.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Ethologie
commenter cet article

commentaires

marguerite 09/04/2013 14:52

ce plasir qu'ils ont, surtout les mâles, à se gratter derrière les cornes, met en danger leurs oreilles, surtout à l'endroit transperçé par les boucles.
j'attends avec un peu d'appréhension le jour où il faudra leur poser ces nouvelles boucles électroniques, ayant déjà eu à soigner un début d'infection chez un de mes béliers.
habituellement , nous les bouclons jeunes alors que les cornes ne servent pas d'appui aux gratouillages par derrière , mais maintenant , comment faire ? ils seront forcément blessés .... auriez
vous une astuce ?

dominique morzynski 09/04/2013 18:40



Je n'ai malheureusement pas d'astuce et vois tout autant d'un mauvais oeil cette identification.


Voir mon humeur dans un article dans un proche avenir...