Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 11:51

Avoir des Ouessant demande un minimum de temps à leur consacrer et il importe de ne pas faillir aux visites quotidiennes et divers soins que leur détention impose.

Avoir un chien (des chiens) demande par contre un maximum de temps. Animal imprégné par l'Homme depuis la nuit des temps et se trouvant dans une sorte de coévolution sociale avec l'humain, le chien a besoin d'un maître très présent pour son équilibre affectif et il est important que ce dernier lui propose nombre d'activités pour nourrir ses besoins physiques et mentaux.

Aussi chaque matin, la journée commence en se souciant de la meute.

Instants de meute

Pas toujours réveillée avant moi, quand elle l'est, elle m'attend, attentive à lire chacun de mes gestes, espérant celui qui correspondra au signal plus précis du départ pour la première promenade au petit matin.

Instants de meute

Encore faudrait-il pour démarrer cette journée que je réunisse mes deux savates pour aller enfiler les bottes.

Le grand gamin de Junior, avec ses neuf mois, me joue encore ce tour régulièrement.

Instants de meute

Junior est un Border collie de type "Nap". Visuellement, c'est bien le morphe que je préfère en cette race parmi les nombreux profils morphologiques qu'on y trouve. Le type "Nap", du nom d'un des premiers ancêtres du Border, me séduit de par une construction qui a gardé, malgré la domestication, une allure de canidé sauvage.

Instants de meute

Gypse, la belle brune, est du même type d'ailleurs malgré une oreille qui casse de temps à autre.

Guss avec ses oreilles cassées n'en est pas moins un bon "pépère" Border.

Instants de meute

Tout comme la vieille Tess.

Instants de meute

La balade du matin, c'est un moment pour tisser dans la meute des rapports différents et pour le berger s'y inscrire. Sans parler du simple bonheur de courir.

Instants de meute

Après s'être vidé la vessie et les intestins, on se sent léger. Commencent alors poursuites et jeux auxquels Guss s'adonne également à sa façon, maladroitement, bien qu'il n'y voit pratiquement rien.

Instants de meute
Instants de meute

Le "je t'attrape" finit en un corps à corps, véritable cœur à cœur entre ces deux là.

La balade du matin évacue l'énergie accumulée après une nuit de repos. Le berger y renforce son rôle de dominant, au niveau du groupe comme de l'individu. On y travaille les attentes habituelles pour un chien éduqué au mieux, exercices plus difficiles au sein d'une meute que vis à vis d'un chien seul avec son maître.

C'est l'occasion d'apprendre au jeune Junior de ne pas pister les chevreuils. Chose travaillée également lors des cours particuliers.

Tous ces moments du plaisir de la balade doivent être aussi ceux du berger, sans nuire à la faune.

Comme toute chose a une fin, au bout d'une heure, le groupe, "vidé", rentre à la maison.

Dans la journée, viendra le cours de perfectionnement (et de pur plaisir) au travail sur troupeau pour Gypse la brunette ou plus simplement l' utilisation pratique de cette chienne pour divers mouvements des Lutins Ouessant. Il y aura aussi les séances des premiers contacts de Junior avec les moutons. Et puis, comme Guss le mal voyant et Tess la petite vieille sourde ne doivent pas être en reste, viendra au moins une autre balade pour la meute avant la nuit.

Voilà une vie de Border bien remplie, sans compter les voyages en voiture et autres sorties en ville pour en faire des chiens épanouis et à multiples facettes .

Avoir un chien nécessite, oblige d'être présent et disponible pour lui, un Border collie plus encore. Si on ne le peut pas, mieux vaut ne pas en avoir, pour le chien d'abord, pour celui qui faillit être maître ensuite....

Instants de meute

Ecrasé par une voiture?

Non! Fort heureusement!

C'est la façon pour Guss qui n'y voit pas, de montrer parfois son opposition au retour à la fin de balade. Malgré son handicap, en bon chien qui se respecte, il adore les sorties. Comme il ne peut lire le langage des gestes et que celui des mots n'est pas toujours agréable pour lui, il faut alors le rejoindre pour utiliser le langage du contact ... une caresse pour le faire suivre alors les talons et regagner sa maison au nez et aux sensations tactiles des coussinets.

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans La meute
commenter cet article

commentaires

David 28/09/2013 20:22

Superbe texte (imagé), merci !

le berger 28/09/2013 22:56

c'est moi, merci

Danièle 28/09/2013 15:29

Poètique et émouvant !! Je pense qu'il doit y avoir un ou des chats quelque part aussi car il me semblait en avoir vu un sur des photos antérieures

le berger 28/09/2013 19:58

les chats...ils sont six (malheureusement! comme l'expliquera un article prochain).
Merci pour ce commentaire.